Avant-Première VO: Review Batman And Robin #38[FRENCH] Robin doit reprendre sa place dans l’ordre des choses. Ce qui n’est pas facile car, en plus de son absence il est revenu bien changé. Est-ce que Batman doit absolument le surveiller de près ou bien au contraire lui donner un peu de liberté. Le problème pour Bruce Wayne est que désormais Robin n’a plus besoin de demander la permission.

Batman And Robin #38Batman And Robin #38 [DC Comics] Scénario de Peter Tomasi
Dessins de Patrick Gleason
Parution aux USA le mercredi 21 janvier 2015

Batman a longtemps désiré ce moment. Les retrouvailles avec son fils. Mais comme on avait pu le voir avant, Bruce Wayne n’est pas réellement taillé pour le rôle de pêre. Tout au plus c’est un mentor pour sidekicks casse-cous. Il ne sait pas gérer l’enfance et, en un sens, il était un meilleur paternel quand il pleurait son rejeton. Là, il n’a tout simplement pas le mode d’emploi, à plus forte raison parce Damian n’était déjà pas n’importe quel enfant au début… mais est carrément devenu encore autre chose ces derniers épisodes. Il faut donc trouver de nouvelles marques, d’autant que Robin doit faire son propre deuil en un sens. Celui, supposé, de sa mère mais aussi de la première phase de son existence.

Peter Tomasi excelle dans le sentiment de spleen, de mélancolie lié à un certain sens du devoir. C’est ce qui avait guidé son Batman en deuil ces deux dernières années. Mais le sentiment se transfère maintenant au fils, avec un véritable épisode de rituel, un épilogue pour se réhabituer à la vie. Damian, qu’on a connu prêt à beaucoup d’excès, trouve le moyen d’exprimer sa miséricorde et en un sens de pardonner à son propre assassin. Là dedans, des personnages comme Alfred ou Aquaman font un tampon idéal, jouent la voie de la raison. On continue de retrouver Damian sous la plume de Patrick Gleason et tout cela et d’excellent facture, tandis que Tomasi donne la nouvelle définition de la série pour les mois à venir.

[Xavier Fournier]