Avant-Première VO: Review Batman and Red Robin #19[FRENCH] Batman broie du noir et la série change de guest-star (officiellement Red Robin) mais ce qui ne manquera pas d’attirer les lecteurs c’est le visuel que DC Comics a su diffuser avant la sortie, avec une Robin diantrement familière. Est-ce que Batman s’est trouvé une nouvelle partenaire ? Le point fort du numéro n’est pas là…

Avant-Première VO: Review Batman and Red Robin #19Batman and Red Robin #19 [DC Comics] Scénario de Peter Tomasi
Dessin de Patrick Gleason
Parution aux USA le mercredi 10 avril 2013

Attention spoilers (au cas où vous n’auriez pas vu le plan promo que DC diffuse depuis un ou deux jours) : La couverture dépliante de Batman and Red Robin #19 affiche Robin alias Carrie Kelley, la partenaire de Batman dans… Dark Knight Returns. D’ailleurs les lecteurs les plus attentifs auront vu que les initiales de la jeune fille trainaient dans l’épisode précédent, dans les affaires de Damian. Alors bien sûr ce n’est pas LA Carrie Kelley de DRK mais… ce n’est pas non plus une nouvelle Robin de l’univers DC. On n’est pas loin de la publicité mensongère tant la couverture promet quelque chose qui est bien différent de ce qu’on trouve à l’intérieur.

Le vrai intérêt ce mois-ci vient d’une direction totalement différente. Peter Tomasi fait le choix de se souvenir que son personnage existe dans l’univers DC au sens large et que le concept de mort est difficile à croire à force. Bruce Wayne lui-même est « mort » il n’y a pas si longtemps. Le chagrin du héros passe donc par une solution proactive. Ramener l’être cher disparu en profitant de toutes les solutions qui existent dans cet univers partagé. Pas de puit de Lazare au programme mais, finalement, pas loin. Batman s’en prend à un autre héros de DC, bien décidé à ramener ce qui, en théorie, ne le peut pas. Ou, à défaut, ne le devrait pas. L’épisode est très bien sous cet aspect (même si certains fans trouveront sans doute que Batman est un peu « over the top ». Mais Red Robin fait vraiment de la figuration là-dedans et pour ce qui est de Carrie Kelley, si vous ne l’acheter QUE pour ça, vous allez au devant d’une grande déconvenue. Si par contre la série a pu vous séduire ces derniers mois, pas de panique, les affaires continuent et le duo Tomasi et Gleason est en forme. Par contre une partie des lecteurs attirés par le coup de pub risquent de se considérer floués…

[Xavier Fournier]