[FRENCH] Avec Night of the Owls qui atteint son zénith, Batman découvre LA menace qui dépasse les Talons, les Owls… Une menace familière à ceux qui connaissent le folklore de Batman dans les années 70 mais qui, pour toute une génération de lecteurs, va avoir des airs de renversements. De toute manière c’est la première apparition du bonhomme dans le nouvel univers DCnU. Un ennemi juré qui va se placer quelque part entre le Docteur Hurt et Hush…

Batman #10 [DC Comics] Scénario de Scott Snyder
Dessins de Greg Capullo
Sorti aux USA le mercredi 13 mai 2012

Et si finalement Scott Snyder s’était lancé dans un jeu de poupées russes ? Dans les premiers numéros de la série il nous présentait un Talon, avant de nous montrer à quel point ce « simple » agent n’était qu’un maillon dans une organisation plus importante. Il y avait une armée de Talons, qui obéissait aux Owls. Et s’il y avait quelque chose d’encore plus dangereux que les Owls ? C’est cette direction que prend Snyder dans ce numéro en nous montrant qui se cache au dessus de la menace. Un adversaire qui va rendre les choses personnelles pour Batman, dans une saga qui, déjà, touchait à sa généalogie. Après m’être demandé si l’inconnu ne risquait pas d’être Hush, voici que le personnage se révèle en fait être celui qui inspiré Hush. Un adversaire de Batman dans les années 70 que DC, finalement, avait assez peu utilisé avant de s’en débarasser. Snyder et Capullo profitent du reboot pour lui redonner une deuxième chance (encore que pour toute une partie du public j’imagine que c’est une réelle découverte).

Si cette reformulation est intéressante, on coince néanmoins sur un ou deux éléments. Principalement il faudrait que Batman ne se soit pas aperçu de la ressemblance (et pour le plus grand détective du monde, ça fait désordre). Mais il est certain que Snyder surfe un peu sur les mêmes eaux que Morrison, touchant non seulement à l’histoire familiale de Batman tout en se permettant un droit d’inventaire qui permet de faire appel à des choses très anciennes (l’utilisation du dit personnage, finalement, c’est comme faire à nouveau mention de Zur-En-Arrh après des decennies). La différence, ici, c’est que la révèlation joue même si vous n’avez pas lu d’antiques épisodes (par contre du coup j’imagine que le coup de théàtre risque de tomber comme un cheveu sur la soupe pour les newbies). Ce rebondissement est intéressant mais il va falloir voir ce que cette réinjection va faire à l’usure. On se souviendra, dans le genre « secret du passé », de ce qu’avait donné Hush, finalement assez vite fané/démodé une fois son arc initial passé. A charge de Snyder de prendre les précautions pour que ça n’arrive pas ! Un seul petit bémol : la couverture, qui n’est pas franchement marquante pour un bouleversement de cette taille…

[Xavier Fournier]