Avant-Première VO: Review Avengers & X-Men: Axis #3[FRENCH] Les plus grands héros de Marvel sont prisonniers, réduits à l’impuissance. Seuls pour s’opposer à Red Onslaught, il ne reste qu’un ensemble de bad guys assemblés par Magneto. Troisième épisode et troisième ambiance, avec des lignes qui commencent à bouger et quelques alliances qui volent en éclats.

Avengers & X-Men: Axis #3Avengers & X-Men: Axis #3 [Marvel Comics]
Scénario de Rick Remender
Dessin de Leinil Yu
Parution aux USA le mercredi 22 octobre 2014

Axis a une structure vraiment particulière dans le sens où aucun des épisodes parus n’a la tonalité du précédent. Après le démarrage inégale du #1 et le pathos du #2, voici une ambiance « fin de bataille » où l’on mesure mal ce qui a été gagné ou pas. Est-ce que l’inversion, élément annoncé depuis des mois, est déjà en place ? Ca dépend. All-New X-Factor, cette même semaine, a l’air de dire que oui. Mais ici les choses sont plus mesurées. Quelques personnages (pas beaucoup) changent, évoluent… et l’on ne sait pas réellement s’il y a déjà un effet en place. La chose qui me gêne un peu dans ce crossover, c’est que Remender semble tourner la page sur Havok, comme s’il était arrivé au bout des choses qu’il avait à dire avec le personnage. Enfin pas tout à fait, mais Alex Summers, qui était vraiment la vedette de la première année d’Uncanny Avengers, semble un peu faire marche arrière. Privé de Wolverine, il n’y a plus qu’un leader naturel chez les mutants : Cyclops.

Rupture de rythme mais aussi de style, puisque l’histoire est dessinée cette fois par Leinil Yu, sacrifiant à la « tradition » des crossovers chorales. C’est un peu brutal mais dans le même temps le dessinateur est tout indiqué pour certaines scènes, en particulier pour représenter un personnage désormais carrément plus massif, qui prend de faux airs d’Hulk. Avengers & X-Men: Axis, c’est vraiment les montagnes russes. Mais on a singulièrement l’impression que le chapitre à venir va chambouler les choses…

[Xavier Fournier]