Avant-Première VO : Review Avengers: The Initiative #21[FRENCH] Alors que les rangs de l’Initiative se dépeuplent à la vitesse Grand V, un élément resté en suspens depuis la conclusion de Civil War s’éveille à nouveau. Un indice ? Il est sur la couverture, il revient et il n’est pas content ! Le clone de Thor (assassin de Bill Foster) s’est réactivé et tire sur tout ce qui bouge. Et quand Humberto Ramos est aux crayons en prime, c’est un clash à ne pas manquer.

Avengers: The Initiative #21 [Marvel] Scénario de Christos N. Gage
Dessin de Humberto Ramos
Sortie américaine le 28 janvier 2008

Avengers: The Initiative #21On se fait porter pale de plus en plus au Camp Hammond. Entre ceux qui sont mutés aux antipodes vers des équipes excentrées et ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont choisi de ne pas revenir sous les ordres, Gauntlet (le sergent instructeur de l’Initiative) se fait une nouvelle fois démontrer que soit c’est lui qui prend la tête des opérations, soit c’est un ex-nazi. La scène ressasse d’ailleurs un peu des éléments déjà évoqués le mois dernier mais l’intérêt repose surtout pour les raisons diverses qu’ont les autres se faire porter pâles. Qu’ils traversent une crise existentielle où que tout simplement ils n’aient pas envie de servir le nouveau régime de Dark Reign, les causes invoquées prennent des formes assez bien trouvées, logiques, pour la plupart des personnages. La base est donc en train de se vider de ses éléments quand soudain les héros découvrent ce que les lecteurs savent eux depuis la conclusion du mois dernier, à savoir que le clone de Thor est à nouveau activé et qu’il est en mode « berserk »…

Pour ceux qui avaient un peu peur que la série passe au second plan maintenant que le focus de l’univers Marvel est ailleurs, ce numéro est assez rassurant… Même si le titre de l’arc reste quand même Avengers: The Initiative Disassembled (d’ici à ce qu’on nous les rebaptise New Initiative dans quatre ou cinq numéros…) il faut dire que scénario et dessins assurent. D’abord l’éditeur a quand même été chercher Humberto Ramos, qui est quand même assez côté. Son trait est particulièrement dynamique et il s’approprie assez rapidement les personnages. Ensuite il y a Christos Gage. Bon, ce scénariste n’est pas une découverte sur la série puisque ça fait déjà de nombreux mois qu’il y participe mais on aurait pu croire qu’il mettrait en avant la seconde classe de recrues, celle qui avait commencé en même temps que lui dans la série. Et bien non. Dans l’inventaire des personnages, Gage brouille les cartes. Il est manifeste que certaines personnes qui s’en vont ne sont en fait que de faux départs (ou en tout cas des départs très temporaire). Mais lesquels ? L’auteur sait jouer sur tous les ressorts et bien malin serait celui qui pourrait deviner à l’avance qui restera sur la durée. A plus forte raison quand au dernier moment possible certain visages familiers se manifestent. Et si eux aussi avaient un rôle à jouer dans l’avenir de l’Initiative. Même si le cœur de l’épisode est occupé par un « big fight » (hum, étonnant qu’ils aient pas pensé à recruter dans les Dark Avengers ce Dark « Thor »), il est étonnant de voir tout ce que Gage arrive à placer… Si l’avenir de la série est du même tonneau… Vous m’en remettrez une petite louchée, tavernier !

[Xavier Fournier]