[FRENCH] La Avengers Academy ayant révélé son but bien spécifique, on pouvait penser que le restant de l’arc initial serait consacré à nous présenter, numéro après numéro, les nouveaux cadets. Et ce n’est pas faux. Mais Christos N. Gage en profite surtout pour épaissir son histoire et rebondir sur des relations de plus en plus complexes. De quoi tenir en haleine les lecteurs et peut-être même aussi les professeurs de cette école des Vengeurs.

Avengers Academy #2 [Marvel]
Scénario de: Christos N. Gage
Dessins de: Mike McKone
Sorti aux USA le mercredi 14 juillet 2010

Après avoir fait la connaissance de Veil le mois dernier, on pouvait penser que Avengers Academy serait une sorte de Doom Patrol adaptée au monde des Avengers. Après tout il y a certaines ressemblances entre cette gamine et Negative Man, de même qu’il *semble* (mais difficile de le savoir à ce stade) y avoir un équivalent de Robotman dans l’équipe. On pouvait donc croire que chaque nouveau numéro nous amènerait sa nouvelle dose de « pathos », décrivant une sorte d’handicapé de la vie. Dès ce deuxième numéro Gage et McKone soulignent qu’il faut se méfier des apparences et des idées préconçues. Le cadet le plus dangereux n’est peut-être pas celui qu’on croit et, en l’espace de quelques pages le scénariste construit un personnage qui, en un sens, me fait un peu penser au rôle qu’avait Tao dans les WildCATS d’Alan Moore.

Ajoutez à cela quelques profs qui ne sont quand même pas des modèles de vertu et qui, en prime, ne sont pas forcément d’accord sur les méthodes d’enseignement et vous arrivez vite à un cocktail explosif (et donc forcément captivant). A plus forte raison car nous n’en sommes qu’au deuxième épisode de la série et que je serais très étonné si Gage avait terminé d’abattre ses cartes. La conclusion du mois dernier avait installé le groupe dans une position très délicate. La dernière page d’Avengers Academy #2 montre à quel point l’intrigue va former à la fois un sac de noeuds et un panier de crabes. A se demander quel camp (des tuteurs ou des élèves) finira par avoir la peau de l’autre en premier. Et nous n’en sommes qu’à la deuxième livraison de cette jeune série. Pas de doute, ça promet ! Si le titre tient ses promesses, les premiers mois d’Avengers Initiative auront l’air d’une ballade du dimanche à côté de ça…

[Xavier Fournier]