Avant-Première VO: Review Astonishing Ant-Man #9[FRENCH] Ant-Man est prêt à tout pour sauver sa fille et même jusqu’à passer les alliances les plus tordues avec les criminels qu’il a affronté ces derniers mois. Rajoutez là-dessus un plan de cambriolage totalement instable et, sous le couvert d’allusions à Ocean’s Eleven, on a au contraire un bon exemple de comment et pourquoi le scénariste Nick Spencer est le Shane Black des comics.

Avant-Première VO: Review Astonishing Ant-Man #9Astonishing Ant-Man #9 [Marvel Comics]
Scénario de Nick Spencer
Dessins de Ramon Rosanas
Parution aux USA le mercredi 15 juin 2016

Cela fait neuf numéros (avec celui-ci) que Nick Spencer et Ramon Rosanas nous « teasent » avec les circonstances qui ont pu ramener Scott Lang en prison. Neuf numéros c’est long, en théorie, mais il faut reconnaître au scénariste une certaine capacité à balancer des diversions bien senties, des embrouilles dans les embrouilles qui font qu’un plan simple prend des détours incroyables. De fait, en montant un vrai-faux casse, Spencer trouve une sorte de chemin intermédiaire entre plusieurs de ses projets antérieurs, en particulier « Thief of Thieves » (dont il a rédigé les premiers épisodes pour Kirkman) et les Superior Foes of Spider-Man (autre équipe de bras cassés, qui comptait déjà la nouvelle Beetle). Neuf numéros c’est long en théorie, mais Spencer sait tirer partir du côté fébrile de son personnage pour passer le temps. On appréciera aussi que Scott, à sa manière, sache aussi s’attirer la sympathie de certains.

« Yeah, they’re right in here… real good lineup… »

Tandis que Ramon Rosanas est d’une régularité étonnante au dessin (après on aime ou on aime pas, mais je trouve qu’il a un petit côté Kevin Maguire), Nick Spencer s’aménage tout un petit monde, fait de super-vilains de troisième… non, quatrième zone et de héros très secondaires dont personne ne veut, débouchant sur un plan foireux qui est hilarant (le déguisement de Grizzly pour infiltrer l’endroit, par exemple). Les ventes étant ce qu’elles sont, je n’imagine pas que cette version d’Ant-Man durera 40 épisodes dans l’état. Sans doute Lang va avoir droit à un relaunch, à d’autres auteurs (d’autant que Spencer commence à être bien occupé du côté de Captain America) et ainsi de suite, façon Hawkeye, Moon Knight ou le Punisher. C’est pour cela qu’il ne faut pas laisser passer cette saga bien barrée, qui garde un ton bien à part dans l’univers Marvel.

[Xavier Fournier]