Avant-Première VO: Review Amazing X-Men #4[FRENCH] Est-ce que ce sont les X-Men qui sont allés en Enfer pour sauver Nightcrawler ou bien est-ce à lui de les secourir ? Et si tout ça n’était finalement ni l’un ni l’autre, résidait plutôt dans le secret de petites créatures bleues surnommées les… Bamfs ?

Amazing X-Men #4Amazing X-Men #4 [Marvel Comics] Scénario de Jason Aaron
Dessin d’Ed McGuinness
Parution aux USA le mercredi 19 février 2014

Jason Aaron et Ed McGuinness ont éparpillés les X-Men dans les différents cercles infernaux et on pourrait dire qu’à défaut d’y laisser leur âme certains membres historiques sont très affectés par l’aventure. Iceman manque de périr par les flammes, Wolverine est au bout du rouleau dans les neiges et Beast est devenu une créature enragée. Il y a cependant deux héros qui représentent le retour de l’espoir et du fun. Kurt Wagner (Nightcrawler) est bien entendu du lot. Jason Aaron souligne la chose en insérant des petites tranches de vie, des flashbacks qui montrent la philosophie qu’apportait « Diablo » à la famille des X-Men du temps de son vivant (en fait surtout à une période qu’on peut estimer entre les années 70 et 80 si on regarde bien). L’autre élément d’espoir vient du « sang nouveau » personnifié par Firestar, résolument optimiste… et aussi en pleine(s) forme(s) tant Ed McGuinness lui dessine une poitrine, des courbes et un costume qui lui colle à la peau au point qu’il y aurait de quoi rendre jalouse Black Cat. C’est même un peu too much, non pour des questions de puritanisme mais parce que ça ne correspond guère à l’image plus sage de l’héroïne.

Si l’épisode est une nouvelle fois « fun », il souffre cependant de deux défauts. Le premier étant que la chose se lit quand même un peu vite â mon goût. L’autre souci est que nous voici à un épisode de la fin, avec le combat contre Azaziel qui, jusqu’ici, a été relativement évacué. Reste donc une vingtaine de pages pour battre le père de Nightcrawler, sauver d’une façon ou d’une autre ce dernier et faire rentrer tout le monde sur Terre. Dit comme ça, on craint un peu que le cinquième épisode soit un peu « expédié ». Mais après tout peut-être qu’Aaron a un truc en tête. Malgré ces deux réserves, Amazing X-Men reste optimiste et marrant !

[Xavier Fournier]