Avant-Première VO: Review Amazing Spider-Man: Renew Your Vows #5[FRENCH] Cinquième et dernier numéro d’Amazing Spider-Man: Renew Your Vows, qui nous montre la famille Parker dans un univers où One More Day n’est jamais arrivé. Peter est toujours marié et l’heureux père d’une petite fille. Mais est-ce que la famille sera entière jusqu’à la fin de cette mini .

Amazing Spider-Man: Renew Your Vows #5Avant-Première VO: Review Amazing Spider-Man: Renew Your Vows #5 [Marvel Comics] Scénario de Dan Slott
Dessins d’Adam Kubert
Parution aux USA le mercredi 9 septembre 2015

D’ici quelques semaines, DC Comics lancera une maxisérie Lois & Clark, chroniquant les aventures d’un Superman plus vieux (croisé dans Convergence), resté marié et élevant un enfant. Non seulement avec Amazing Spider-Man: Renew Your Vows Marvel a coiffé la concurrence au poteau mais Dan Slott montre tout simplement comment il faut faire. Si l’on fait abstraction de Regent, vilain surpuissant mais assez peu marquant, finalement, cette mini rend aux Parker leur âme familiale. D’ailleurs dans cet épisode comme dans le précédent, si Peter est présent, la part belle est vraiment donné à Mary-Jane et à sa fille, avec quelques lignes de dialogues comme Dan Slott sait les faire, comme par exemple l’allusion à un « nom de code » de MJ ou une manière amusante de placer « Hit the jackpot ». Ce que fait le scénariste, c’est que même s’il y a un combat à emporter, c’est bien la complicité entre les trois Parker qui l’emporte.

Les couvertures de la série n’ont pas toujours été à la hauteur, pas forcément montré l’énergie déployée à Adam Kubert à l’intérieur. Mais Renew Your Vows s’achève vraiment sur une touche plaisante, tout en balayant la promesse d’un happy end. Au pire, si cette saga devait rester sans lendemain, elle resterait un excellent épilogue au Spider-Man d’avant One More Day. Et là, très sérieusement, si c’était ce Spider-Man (et donc cette famille Parker) que l’on récupérait dans la série principale après Secret Wars, ce serait loin de me déplaire.

[Xavier Fournier]