Avant-Première VO: Review All-New Captain America #1[FRENCH] Le nouveau Captain America doit voler de ses propres ailes. Mais malgré son expérience, il doit tout apprendre de ce métier, qu’il s’agisse de lancer le célèbre bouclier ou d’inspirer le respect à son entourage. Et dans les coulisses, certains des pires ennemis du Cap classique sont sur les starting-blocks. Pas de répit pour le petit nouveau…

All-New Captain America #1All-New Captain America #1 [Marvel Comics] Scénario de Rick Remender
Dessin de Stuart Immonen
Parution aux USA le mercredi 12 novembre 2014

Passée une présentation des premières années de Sam Wilson, Rick Remender se dépêche de nous expliquer la nouvelle donne dans la galaxie Captain America D’ailleurs, c’est assez bien fait. En imaginant que vous ayez manqué les derniers épisodes de la série Captain America antérieure, on se glisse assez facilement dans ces pages, qui profitent de la narration fine de Stuart Immonen (et Wade Von Grawbadger). Mise à part une scène où Red Wing est utilisé pour « voir » au fond d’une grotte (ce qui me laisse un peu dubitatif, je ne suis pas sûr qu’un faucon puisse s’y retrouver là-dedans), l’épisode est assez bien senti, joue à fond son rôle de « démarrage » d’une série nouvelle sans nous perdre.

Ce qui surprend, finalement, ce sont les parallèles que l’on peut tirer avec le Bat-universe. Retiré de l’action, Steve Rogers est devenu une sorte d’Oracle, pilotant les héros à distance. Mais, plus encore, la situation fait également penser aux séries Batman après Final Crisis, quand Dick Grayson était devenu le nouveau Batman et devait faire avec un sidekick plus jeune, qui ne le respectait pas et qui se montrait beaucoup plus violent, plus tueur même, que lui. On sait cependant que Rick Remender joue toujours avec l’idée que la violence revient dans la figure de celui qui l’utilise (c’était toute la démonstration de ses Uncanny X-Force). Ce qui fait que je pense que certains actes vus ici vont sans doute avoir des conséquences assez directes dans les mois qui viennent. Bon plateau d’adversaires également… l’All-New Captain America n’arrive peut-être pas à convaincre son partenaire mais, par contre, il a tout pour séduire les lecteurs.

[Xavier Fournier]