Avant-Première VO: Review Age of Ultron vs. Marvel Zombies #2[FRENCH] Le dépotoir de Battleworld/Secret Wars, c’est ce qui s’étend au-delà de la muraille. Un no-man’s land parcouru par les Marvel Zombies et les drones d’Ultron. On y expédie aussi ceux qui ne respectent pas les règles. Un concept pas évident et un bien mauvais titre, pour une histoire pourtant intéressante de Robinson et Pugh.

Age of Ultron vs. Marvel Zombies #2Age of Ultron vs. Marvel Zombies #2 [Marvel Comics] Scénario de James Robinson
Dessins de Steve Pugh et Tom Grummett
Parution aux USA le mercredi 29 juillet 2015

Franchement, voici une affiche qui ne donnait pas envie. « Age of Ultron vs. Marvel Zombies » laisse plutôt imaginer un gimmick sans âme, une sorte de « machin » jouant sur la réunion de deux marques. Et finalement l’équipe créative en poste jusqu’ici sur les All-New Invaders, James Robinson et Steve Pugh, nous livre quelque chose de très différent. Oui, il y a des ultrons et des zombies. Mais les auteurs détournent le concept et placent au centre de l’histoire un autre groupe de personnages. Comme vu dans le premier épisode, au centre on trouve en effet Vision, Wonder Man et Human Torch, qui croisent une version rétro d’Hank Pym. Autrement dit on a la généalogie de la Vision, ceux qui l’ont fait… Et Robinson en profite aussi pour récupérer un autre personnage vu dans All-New Invaders. Scénaristiquement il y a comme un parfum des Avengers de Steve Englehart dans l’air. C’est très sympathique mais un peu trop protéiforme pour que l’on sache où l’histoire va. En tout cas, au delà des robots et des morts vivants, Robinson met bien un sens de l’humanité au centre des choses.

Steve Pugh continue le travail qu’on lui a connu sur All-New Invaders, avec l’aide de Tom Grummett pour les flashbacks. La combinaison des deux styles fonctionne d’ailleurs plutôt bien. Le côté fourre-tout des réalités fait que Pugh peut s’éclater avec des designs différents (le Punisher de l’ère puritaine, par exemple, fait son petit effet). Par contre Pugh n’est pas aidé par les couleurs de Jim Charalampidis, qui reste très basique et sans apport d’ambiance (il suffit de voir la dernière splash). Age of Ultron vs. Marvel Zombies est des années-lumière au dessus de ce que j’attendais. Mais comme l’histoire peut aussi virer n’importe comment d’un épisode à l’autre, c’est sans doute quelque chose qu’il convient de garder pour une lecture en TPB, quand le cycle sera complété.

[Xavier Fournier]