Avant-Première VO: Review Age of Ultron #8[FRENCH] Wolverine et Invisible Woman en découvrent un peu plus sur le monde nouveau dans lequel ils sont tombés. Mais l’inverse est vrai également. Iron Man et les autres personnages ont tout le loisir d’étudier l’histoire qui aurait du, qui aurait, pu être la leur, si on n’était pas intervenu. Et vient rapidement la question : Un monde sans Ultron est-il pour autant un meilleur monde ?

Age of Ultron #8Age of Ultron #8 [Marvel Comics] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de Brandon Peterson
Parution aux USA le mercredi 15 mai 2013

Sur internet il est de bon ton de voir le monde avec seulement deux crans de lecture. On crie au génie ou on cloue au pilori. C’est cool, ça entretient le « buzz », ça fait de bons tweets… Mais ça donne l’impression que le monde se divise en deux catégories. Les chefs d’œuvres et les merdes infectes. Prenons donc le temps de mettre un peu de mesure. Non, Age of Ultron n’est pas le pire comic-book ou le pire crossover jamais paru. Mais il n’en reste pas moins décevant et cet épisode est particulièrement symptomatique. D’abord il y a des problèmes de rythme. C’est évident ici avec toute une page consacrée à (attention) Sue, seule dans sa cellule, qui joue avec ses liens. Ensuite il y a des problèmes de logique interne, en particulier dans un passage où Stark explique qu’ils étaient convaincus que le Vengeur supprimé avait été tué par des Skrulls. Logan lui racontant le contraire, Stark est pris d’une inspiration soudaine et (attention) va étudier les bandes vidéos du meurtre, qui confirment la version de Logan. Hein ? Quoi ? Un Vengeur tué et pendant des années personne n’a pensé à regarder l’enregistrement vidéo ? Il faut que Logan se pointe pour qu’on vérifie ?

Après une pointe d’intérêt, quand Logan et Sue ont remonté le temps vers le passé de l’univers Marvel, il me semble qu’on perd beaucoup de temps à nous vendre un univers modifié sans pour autant qu’on ait réellement de l’empathie. Oui, les problèmes de rythme et de cohérence que je viens d’évoquer y sont pour beaucoup mais surtout je crois que l’erreur a été de faire repartir Wolverine et Sue dans le temps. S’ils avaient été coincés dans le passé modifié, s’ils avaient été témoins pendant un ou deux épisodes de l’évolution modifiée du temps, on aurait sans doute un regard beaucoup plus intense sur les choses. Au lieu de ça il faut nous en tenir à quelques explications d’un Iron Man moribond, qui tente (à un certain degré) de nous vendre l’idée qu’un monde moins porté vers la technologue finirait par être victime d’une menace d’origine mystique. Difficile d’affirmer avec certitude quel chemin Bendis va prendre dans le prochain épisode mais si le principe est de nous dire que cette autre réalité n’est pas mieux que celle détruite par Ultron, le scénario souffre alors sur un autre plan. On a connu pendant plusieurs épisodes le royaume d’Ultron et son atmosphère apocalyptique servie par le crayon d’Hitch. Peterson est loin d’être un mauvais mais il n’a pas la même capacité a faire du « widescreen ». C’est manifeste ici, quand on imagine ce qu’aurait donnée la scène de destruction de l’Héliporteur si Hitch avait été du voyage. J’ai lu bien pire qu’Age of Ultron mais sur des épisodes comme celui-ci, l’impression globale reste que les choses pourraient être, devraient être, bien meilleures…

[Xavier Fournier]