Avant-Première VO : Review Adventure Comics #4[FRENCH] Il n’y a pas si longtemps, on pensait être débarrassé de Superboy-Prime (ou Superman-Prime, ce numéro utilise les deux noms sans choisir). Aussi à le voir déjà de retour et prendre la place-vedette dans Adventure Comics, je me disais que Geoff Johns n’avait pas assez de patience. Et pourtant en deux pages le scénario aura tordu le coup à mes réserves…

Adventure Comics #4 [DC] Scénario de Geoff Johns, Sterling Gates, Michael Shoemaker
Dessins de Jerry Ordway, Clayton Henry
Sortie aux USA le mercredi 18 novembre 2009

Adventure Comics #4Les réserves, d’abord : Alors qu’Adventure Comics dans sa version relancée est encore une toute jeune série, je ne trouve pas qu’il soit spécialement opportun de décider d’arrêter de nous parler de l’autre Superboy, qui est le fer de lance du titre des trois épisodes précédents. Et puis comme dit plus tôt, le remplacer par le Superboy-Prime (sur lequel tout semblait avoir été dit à la conclusion de Final Crisis: Legions of 3 Worlds) ne semblait pas opportun. Finalement Geoff Johns et ses collaborateurs arrivent à contourner ces points faibles et à nous rassurer rapidement. Superboy-Prime non plus ne comptait pas être de retour de si tôt ! Et à partir de là, dès lors qu’il se retrouve à nouveau prisonnier du contenu d’un comic-book, connaître la fin du numéro prend une importance stratégique. L’histoire, sur fond de Blackest Night, prend alors des allures de « Rose Pourpre du Caire » des comics ou une sorte de version miroir du 1985 de Mark Millar. C’est l’occasion de scènes assez marrantes qui mettent en abime les relations comics/fans/internet. Voilà, oublié les réserves et ce qu’on aurait pu voir comme des points faibles, en quelques pages l’histoire prend une vie propre, un intérêt particulier qui fait qu’on ne regrette pas l’achat, bien au contraire…

Du côté de la « back-up » consacrée à la Legion Of Super-Heroes, je dois dire que sur le long terme on se demande toujours où la LSH veut aller (en dehors de l’espionnage squad évoqué dans les mois précédents mais qui parait peu pour baser une équipe et une série). Mais ce mois l’histoire s’attache plus au sort de la White Witch et de son fiancé Blok. Sans être exceptionnelle, cette mini-saga évite les clichés façon « Dark Phoenix » pour nous donner quelque chose de plus subtil mais qui ne ferme pas totalement les portes. En un sens si vous avez perdu de vue Superboy-Prime et la LSH depuis Legions of 3 World, ce numéro est très « reader-friendly ». Je continue à penser qu’il y avait sans doute une manière de glisser au moins quelques cases consacrées à « l’autre Superboy » mais globalement la lecture d’Adventure Comics #4 est assez plaisante…

[Xavier Fournier]