[FRENCH] La fin du numéro précédent semblait nous promettre un clash imminent entre les Thunderbolts et le « chevalier lunatique », maintenant en possession de son ancien arsenal. Contre toute attente Mike Benson effectue un pas en arrière et tempère les choses. Un épisode pour rien ? Non, au contraire. Dans l’intervalle la tension monte. Moon Knight va se fâcher tout rouge mais le scénariste a décidé de faire chauffer la marmite encore un peu. Les proches de Marc Spector, eux, vont payer les pots cassés, en attendant la revanche.

Moon Knight #23 [Marvel]
Scénario par Mike Benson
Dessin par Mark Texeira & Javier Saltares
Sortie américaine mercredi prochain (15 septembre 2008)

On voyait déjà Moon Knight s’armer et retourner au combat pour casser du Thunderbolts. Et bien non! Comme l’ont montré les previews, Moon Knight #23 débute alors que personne n’a vu le héros depuis une quinzaine de jours. Chez les Thunderbolts, on tempête. Enfin, Norman Osborn tempête tout au moins. Il veut mettre la main sur sa proie (assez curieusement personne n’évoque l’hypothèse que Spector aurait pu mourir de ses blessures dans un trou quelconque). Osborn a néanmoins une arme secrète et contre toute attente ce n’est pas un des Thunderbolts ni même un ennemi majeur de Moon Knight. Tout au plus il s’agit d’un vulgaire casseur mais ça fait partie du plan d’Osborn.

Ailleurs, Spector n’a pas totalement fini de discuter avec son « patron ». Mais il s’agit d’un dialogue de sourds qui ne débouche sur aucun compromis. A plus forte logique quand le dieu égyptien lâche une petite bombe lourde en insinuation pour le folklore de Moon Knight. On nous en reparlera sans doute dans les mois qui viennent mais dans l’immédiat peu importe. L’action se recentre plutôt vers une partie de l’ex-entourage de Spector, dans une ambiance un tantinet « Orange Mécanique ». Même s’il s’agit surtout d’un épisode de temporisation (encore que quelques personnages le sentent passer) Benson se lance dans un travail de déconstruction/reconstruction du héros qui est assez intéressant et laisse pas mal de paris ouverts. Et il semblerait qu’on va bien avoir droit à ce clash qu’on attendait à la fin du mois dernier… Une série construite et cohérente, à qui Benson et Texeira ont donné une certaine linéarité, sans sombrer dans la monotonie.

[Xavier Fournier]