Avant-Première VO : Irredeemable #6[FRENCH] Mark Waid continue son histoire divergente d’un Superman qui aurait mal tourné en nous donnant tour à tour un aperçu de l’enfance du personnage et un retournement de situation peut-être déterminant pour son ancienne équipe, dernier rempart pour sauver le monde. Mais les dernières pages explorent encore d’autres secrets liés au passé. Nouvelle direction ou fausse piste ?

Irredeemable #6 [Boom!] Scénario de Mark Waid
Dessins de Peter Krause
Sortie américaine le mercredi 2 septembre 2009

Irredeemable #6Ce numéro démarre comme un épisode à la « Secret Origins », où l’on se prend à croire que Mark Waid va nous raconter l’adolescence du Plutonian. C’est bien mal connaître le scénariste puisque, dans la droite lignée de certains feuilletons TV à succès, les éléments que Waid dissémine apportent souvent plus de questions que de réponses. De là à dire que  Irredeemable n’avance pas, il y a quand même un énorme pas que je ne franchirais pas. Car l’histoire progresse, dans la suite directe des événements du numéro précédent. La méthode des héros leur a permis de trouver la trace de Modeus (l’ennemi juré du Plutonian) quelque part dans les méandres de la citadelle de l’ancien super-héros. Mais y aller serait comme s’aventurer dans la gueule du loup. Les héros hésitent. Leur réflexion ne va cependant pas durer des lustres, un retournement de situation leur imposant une nouvelle marche à suivre…

L’intrigue avec les androïdes à l’effigie de Modeus est promptement réglée. Plus rapidement, même, que je ne l’aurais cru. Le mois dernier je m’étais demandé si le sens de tout ça ne risquait pas de s’inverser, si la brusque « crise maléfique » du Plutonian n’allait pas être soudainement attribuée à Modeus (genre échange de corps ou rayon corrupteur…) mais finalement ce n’est pas la route que prend cet épisode (encore que, les actes des androïdes me semblent suspects s’ils retranscrivent vraiment les actes et intentions de leur modèle. Ont-ils aidé les héros où vont-ils plutôt dans le sens du Plutonian. Difficile à dire. Irredeemable continue sa lancée, avec une narration qui, encore et toujours, me fait penser à un Astro City qui laisserait plus de place à l’action. On se retrouve une nouvelle fois curieux de savoir où tout ça s’achemine et quels sont les secrets que cache le Plutonian. Ceci dit à ce stade je serais tenté de penser que soit vous n’avez pas flashé sur les numéros précédents (et dans ce cas là la recette reste inchangée) soit vous êtes déjà accro depuis plusieurs mois et, dans cette option, je peux vous rassurer : Si l’histoire avance, le suspens reste entier… A commencer par un personnage qui semble en savoir plus qu’on le pensait…

[Xavier Fournier]