[FRENCH] Alors que Guy Gardner et ses alliés prennent la route des territoires interdits, ils font une petite halte du côté de Daxam pour savoir ce qu’il en est de Sodam-Yat. Certains soupçonnent qu’il est peut-être lié aux événements récents. Problème : dans son état d’esprit actuel, ce cher Sodam ne veut plus entendre parler des Guardians of the Universe…

Green Lantern: Emerald Warriors #4 [DC Comics] Scénario de Fernando Pasarin
Dessins de Jim Cheung
Sortie aux USA le mercredi 10 novembre 2010

Le fait que Sodam Yat (nom qui ne cessera jamais de faire rire selon l’accent anglais utilisé) ait été séparé du soleil de Daxam est venu aux oreilles des Green Lanterns en partance pour les territoires abandonnés de l’espace. D’un côté Guy Gardner a des raisons de penser que Sodam est mêlé à une histoire de conspiration. De l’autre, Arisia veut sauver son ami. Et Kilowog compte les points, sur fond de culture xénophobe propre à Daxam. En un sens, l’épisode est un peu une suite directe de ce que Tomasi avait déjà écrit sur Daxam dans Green Lantern Corps et continue la maturation de Sodam en un personnage plus complexe qui ne se définit pas seulement à travers les différentes couleurs cosmiques. Et quand on sait en plus que l’avenir du personnage a été « balisé » dans des choses comme Final Crisis: Legion of 3 Worlds, le fait que Tomasi arrive à trouver encore de la marge à explore me parait à mettre au crédit du scénariste.

Je suis moins convaincu par Bleez comme personnage semi-régulier de la série. Face à des « gueules » du Green Lantern Corps comme Guy Gardner ou Kilowog, sa pantomime colérique tourne assez rapidement à la rengaine, peine à se renouveler. Il va vite falloir trouver une autre accroche que « je suis la Red Lantern de service »… Le travail de Fernando Pasarin aux dessins reste en tout cas irréprochable et continue de faire de ce titre une des meilleures séries estampillées « Green Lantern ».

[Xavier Fournier]