Avant-Première VO : Farscape: Gone And Back #3[FRENCH] John Crichton, le héros-phare de Farscape, s’est égaré dans une autre réalité où il n’est pas marié à la même femme, où certains amis décédés sont vivants et bien portants et où, globalement, les règles du jeu sont différentes. Un simple What If qui nous montrerait une autre version des événements ? Oui, mais pas seulement ça…

Farscape: Gone And Back #3 [Boom!] Scénario de Rockne S. O’Bannon, Keith DeCandido
Dessins de Tommy Patterson
Sortie américaine le mercredi 23 septembre 2009

Farscape: Gone And Back #3Naufragé dans une réalité alternative, John Crichton réalise que Aeryn, la femme qu’il aime, n’a jamais changé de camp dans ce monde. Il n’a donc qu’une hâte : sauver cette version d’Aeryn. Encore faut-il la retrouver et pour ça, Crichton va avoir besoin d’un allié inattendu. Ce genre d’exploration d’un autre monde cache en général un piège : le risque de se complaire dans une énumération de personnages ressuscités. Il en faut certainement pour marquer le coup mais bien souvent les What If de Marvel ou les Elseworlds de DC se sont arrêtes à sauver ceux qui en d’autres lieux étaient morts (ou inversement, faire mourir des héros bien vivants dans le monde d’origine) sans réelle autre valeur ajoutée. Là, si par la force des choses le scénario est bien obligé d’en passer un peu par là, Keith DeCandido trouve le moyen d’arriver à autre chose, à savoir que l’histoire – en apparence éloignée des préoccupations du Farscape normal – serve quand même à faire avancer la continuité partagée du comic-book. Crichton apprend ici quelques informations qui, fort certainement, lui serviront plus tard, dans d’autres épisodes du Farscape régulier.

Pour ce qui est des dessins, Tommy Patterson est un peu irrégulier mais ce n’est pas une nouveauté. On l’a connu parfois inspiré, parfois moins. J’ai l’impression que soit le dessinateur peine encore à fixer son style, soit on lui impose certains délais un peu trop serrés. Par contre il a certains « moments » plus animés. Par exemple j’aime bien sa version d’Aeryn dans cet épisode. On sent que c’est un personnage qu’il maîtrise (là où par opposition le visage de Crichton change d’une scène à l’autre). Globalement je pensais que Gone And Back nous ferait passer le temps, sans plus, en attendant la mise en place de la future série mensuelle illimitée de Farscape. Finalement DeCandido trouve le moyen de faire avancer les choses et de glisser des indices qui viennent enrichir la toile générale. Autant dire que si on intéresse un tant soit peu à l’univers de Farscape, cette mini, même si elle ne se passe pas dans le monde habituel, s’avère finalement beaucoup plus utile que prévue…

[Xavier Fournier]