Avant-Première VO : Dark Avengers #3[FRENCH] On avait laissé les Dark Avengers englués dans un combat apparemment sans fin avec Morgane Le Fey, où il suffit à l’ennemi de déclencher une sorte de « reboot mystique » à chaque fois qu’elle est vaincue. Fidèle à ses lubies, Brian Michael Bendis lui-même n’hésite pas, à nouveau, à faire des allers-retours dans le temps pour sortir de ce combat et nous montrer une scène beaucoup plus calme mais dans le même temps pleine de tension et de potentiel pour l’un de ces Vengeurs.

Dark Avengers #3 [Marvel] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de Mike Deodato
Sortie aux USA le mercredi 18 mars 2009

Dark Avengers #3N’y allons pas par quatre chemins : Brian Michael Bendis nous refait le coup de la formation de ses Mighty Avengers, quand leur combat avec Ultron était entrecoupé de « retours » montrant l’induction des membres dans l’équipe, avant l’affrontement en question. Maintenant que j’ai sans doute semé un vent de panique auprès de certains lecteurs qui se souviendront du rythme sans doute un peu poussif du premier arc de Mighty, rassurons-les. Est-ce que c’est parce que les épisodes sont plus réguliers et qu’il ne faut pas les attendre des mois ? Est-ce que c’est la différence d’artiste ou encore que Bendis aurait appris de ses erreurs passées ? Où tout simplement la différence de tension due à la nature même de ces Dark Avengers ? Allez savoir. En tout cas, dans l’épisode présent, l’effet est bien plus efficace, d’autant plus que le flashback concerne un des membres les moins causants ces derniers mois, à savoir Sentry…

Le face-à-face Sentry et Osborn vaut en effet à lui seul le « prix d’admission ». Bendis continue de « canaliser » le Norman Osborn de Warren Ellis et la discussion entre les deux malades mentaux, même si elle est par moment un peu grandiloquente (enfin bon, ils sont connus pour leurs crises occasionnelles d’hystérie alors ça s’explique) vaut son pesant d’or. Ceux qui pensaient (à juste titre) que les raisons de Sentry de rester dans CETTE équipe n’avaient pas été bien établies trouveront ici la réponse à leurs attentes. En plus la scène se nourrit un peu des étranges relations du couple de Sentry (je me demande si « madame » n’est pas appelée à prendre bien vite un rôle plus actif dans les événements). Dommage que Sentry soit mort le mois dernier et que de facto cette histoire n’aura pas de suite… Dommage aussi qu’aucun lecteur endurci ne puisse croire en cette mort (qui plus est après avoir lu l’investissement de cette scène). Donc pas de panique, les choses viendront en leur temps mais il est certain que « Bob » reprend du galon après avoir joué les figurants tous ces derniers mois.

Pour le reste, les Dark Avengers sont toujours dans les ruines du château de Doom, affrontant la fée Morgane et j’imagine que la suite des opérations nous permettra à termes de voir pourquoi des gens comme le nouveau Captain Marvel se sont, eux aussi, prêtés au jeu d’Osborn. Mais là-aussi rassurez-vous : on est loin de la composition de l’arc déjà cité sur Ultron. Il ne semble pas qu’on va encore passer trois ou quatre épisodes à voir les « Darks » tourner en rond dans le même combat pendant qu’on égrainera les flashbacks. Au contraire la fin de l’épisode apporte une contre-attaque qui fait que la bataille devrait rapidement s’animer et moins tourner au pugilat/passe-plat (ce qui est un peu le cas pendant quelques pages ici, il faut le dire) pendant que seuls les flashbacks seraient dignes d’intérêt. Dark Avengers fait preuve d’une énergie qu’on aurait bien aimé voir à l’époque dans les Mighty du même scénariste…

[Xavier Fournier]