Avant-Première VO : Batman: The Widening Gyre #3[FRENCH] Dans l’explosion récente des titres de Batman, avec celui de Grant Morrison en tête, il semble que The Widening Gyre passe un brin inaperçu. La minisérie de Kevin Smith n’est pas sans défaut mais pourtant elle est digne d’intérêt, avec un Batman pré-RIP qui coup sur coup renoue avec le bonheur et se découvre peut-être un nouvel allié. Un monde parfait pour Bruce Wayne ?

Batman: The Widening Gyre #3 [DC Comics] Scénario de Kevin Smith
Dessins de Walter Flanagan
Sortie aux USA le mercredi 4 novembre 2009

Batman: The Widening Gyre #3Le cinéaste Kevin Smith propulsé scénariste de comics ne déplace plus les foules comme il le faisait à l’époque de ses Daredevil ou de ses Green Arrow. C’est un fait. Ça ne veut pas dire pour autant que sa production récente est dénuée de qualité. Son scénario sur The Widening Gyre arpente ainsi certains terrains communs avec le Batman & Robin de Grant Morrison (la scène d’intro avec un Batman malmené par Stirk m’a ainsi fait penser à certains aspects du Doctor Pyg de Morrison) mais aussi d’autres runs classiques liés au « détective chauve-souris » comme par exemple celui de Steve Englehart. C’est un des éléments-clefs de l’histoire : Silver, le grand amour de Bruce, celle qui sait depuis longtemps qu’il est Batman mais qui jusque-là n’arrivait pas à l’accepter, a fait son retour dans sa vie, désormais prête à assumer. Et Batman, du coup, vit désormais une double vie entre les nuits dangereuses de Gotham et… le sable paradisiaque des plages tropicales. Pas sûr que ça dure longtemps vu comment les comics, en général, n’aiment pas l’utopie. Et puis il y a le fait que tout ça se passe avant RIP et qu’on sait bien qu’à cet autre moment Bruce était déjà passé à autre chose. N’empêche que le portrait d’un Bruce heureux tel que montré par Smith est intéressant. Son utilisation d’Aquaman est également assez drôle et on se prend à se demander ce que donnerait un arc de la JLA écrit par le même Smith.

L’autre versant important de l’histoire, c’est ce nouvel allié (ou concurrent ?) de Batman à Gotham, à savoir le héros masqué Baphomet. La confrontation entre les deux justiciers est croustillante et finalement elle est assez originale par rapport à ce qui se passe quand le « Uber-Batman » inspecte les petits nouveaux d’habitude. La variant cover de Gene Ha a l’air de nous vendre la possibilité que Baphomet soit une sorte de nouvelle addition à la Bat-Family. A priori un retournement ne devrait pas tarder de se produire de ce côté-là. En tout on l’imagine facilement. Non, la virée de Kevin Smith dans l’univers de Batman se continue de bonne manière. Ce qui pèche un peu, sans doute, c’est le dessin de Walter Flanagan, qui se fait un peu trop caricatural sur des moments où il ne le faudrait point. Dessiné par un artiste genre Dillon, The Widening Gyre serait sans doute en train de se tailler des galons de « classique ». Mais globalement, une fois fini, tout ça devrait quand même donner un très bon TPB…

[Xavier Fournier]