[FRENCH] Batman Inc. ne fait pas partie des titres qui ont connus la relance des « New 52 ». Sans doute que l’éditeur n’aurait pas dit non mais la série avait pris quelques mois de retard. L’histoire de Grant Morrison était resté « suspendue » cependant et voici donc, présentés sous la forme d’un spécial, les derniers épisodes qui voyent Batman et ses alliés prendre la mesure de ce qu’est vraiment Leviathan…

Batman Incorporated: Leviathan Strikes! #1 [DC Comics] Scénario de Grant Morrison
Dessin de Chris Burnham, Cameron Stewart
Sortie aux USA le mercredi 21 décembre 2011

D’emblée un « carton » éditorial vient insister pour nous dire que tout ça se passe avant Flashpoint et les « New 52 ». En théorie l’information ne devrait pas avoir lieu puisque le coin de Batman n’est pas supposé avoir été rebooté. Mais la vérité c’est que certains personnages ont disparu ou tout au moins ont été « estompés ». Et là pour le coup toute la première partie de ce spécial est consacré à Stéphanie Brown (la Batgirl pré-52) dans une ambiance qui fait fortement penser à Morning Glories, avec une école privée où on forme les jeunes à devenir des assassins. C’est un bon spotlight pour le personnage et une magnifique manière de mettre la Batgirl de cette époque en évidence (dommage que ca arrive un peu tard pour que sa série en profite). Globalement on retrouve Grant Morrison en mode centrifugeuse, redorant le blason de certains personnages tout comme il en brise certains. A noter qu’aux dessins Chris Burnham et Cameron Stewart font un travail d’équipe remarquable. Même si au naturel leurs styles sont assez différents, sans s’écraser créativement ils ont trouvé le moyen de cohabiter sans que les différents segments choquent.

Batman Incorporated: Leviathan Strikes! est une piqûre de rappel bienvenue où Batman se démène contre l’empire du Mal et où Morrison prouve une fois encore qu’il sait planquer des couches sous les couches pour arriver finalement aux situations les plus logiques (mais avec beaucoup d’élégance et c’est ce qui fait la différence avec certains autres auteurs qui, dans les mêmes situations, accoucheraient d’un lieu commun). La tête de Leviathan révèle son visage et promet pour 2012 une confrontation sans pitié mais sacrément intéressante. Dommage finalement que certains soldats de Batman comme Stephanie Brown ne seront peut-être plus là dans la même mesure mais en tout cas ce numéro vient nous donner l’envie d’en arriver vite à l’année prochaine et au démarrage de la prochaine et ultime phase du règne de Morrison sur Batman.

[Xavier Fournier]