[FRENCH] Spider-Man doit faire face non seulement au Scorpion rénové mais aussi à une armée de personnages insectoïdes qui veulent se venger de la famille Jameson. Une base qui serait totalement classique si désormais la famille de Peter Parker n’était pas un peu, au moins pas alliance, celle de Jameson…

Amazing Spider-Man #652 [Marvel] Scénario: Dan Slott
Dessins: Stefano Caselli
Sortie américaine le 19 janvier 2011

C’est d’une certaine manière l’épreuve de vérité pour Spider-Man en phase Big Time puisqu’Humberto Ramos n’est plus à bord, remplacé par le moins connu Stefano Caselli. Moins connu mais pas incompétent, loin s’en faut. J’ai un à priori positif sur Caselli qui remonte à l’époque où il dessinait la défunte série Defex. Les marvelophiles le connaissent sans doute plus pour ses Avengers Initiative mais je trouve qu’il a encore évolué et la chose est manifeste quand on regarde l’expression de ses visages dans ce numéro. Donc, non, Caselli n’est pas Ramos mais il s’impose ici comme un remplaçant tout à fait rafraichissant et capable de donner sa marque aux épisodes sans pour autant que l’ambiance nous paraisse trahie.

Pour ce qui est du scénario, Dan Slott nous donne quelque chose qui a une grosse dimension historique et nous ramène pratiquement aux premières années de la série, quand il s’agissait déjà de sauver John Jameson, astronaute en danger, où quand le Scorpion, déjà, parlait de se venger du vieux Jonah. Il y a bien un peu d’update dans l’air (ce qui du coup nous ramène un peu, là, sur les terres de the Gauntlet, avec l’obligation de nous expliquer que le méchant de service est tellement plus terrible qu’avant) mais même si ce n’est pas inefficace, cela donne quand même une impression de recette un tantinet mécanique. Il y aussi des scènes qui, quand même, attirent l’incrédulité. Je veux bien que Spider-Man, connu pour marcher sur les murs, arrive à se poser et à adhérer sur la surface d’une fusée. Et en encore c’est faire négation de la poussée… Mais quand son adversaire en fait de même et qu’ils tapent la discussion malgré le décollage… Par ailleurs les lecteurs qui se seront laissés attirés le mois dernier par la promesse d’un nouveau costume en seront pour leur frais : Il est déjà à la remise ! Du coup on n’a un épisode de Spider-Man qui n’est pas fondamentalement mauvais mais qui à force de faire les choses « by the book » en vient à sembler un poil artificiel…

[Xavier Fournier]