[FRENCH] Mike Carey commence à entrer dans le vif du sujet. Non seulement des gens sont sur la piste de Charles Xavier, non seulement ce cher professeur est rejoint par un ancien résident de son école mais avant tout et surtout la série rénovée commence à trouver son ton et son sujet: A savoir la quête d’un homme qui à la chance de pouvoir réexaminer sa vie sous une nouvelle perspective et parfois y découvrir des secrets qui lui échappaient… Mais Gambit est-il vraiment revenu à des sentiments meilleurs ou fait-il partie du piège ?

X-Men: Legacy #212 [Marvel] Scénario : Mike Carey
Dessins : Scot Eaton
Sortie américaine : 28 mai 2008

Si les premiers épisodes de Legacy semblaient baigner dans la sauce 90’s (qui semble servir de moteur à la plupart des titres mutants de nos jours), le scénario de Mike Carey semble enfin laisser derrière lui les Exodus et Random de tous poils pour entrer dans le vif du sujet. Au premier abord, la présence de Gambit dans l’histoire semblait plutôt continuer dans la veine « revival de la décennie précédente » mais au contraire c’est un choix qui est intéressant pour l’avancée du récit. Plutôt que voir Charles Xavier foncer dans les bras d’un de ses plus vieux élèves (genre Angel ou Cyclope) et retrouver directement son rôle antérieur, Carey le réunit avec un personnage qui est resté en marge. Gambit a fait partie des X-Men mais on ne peut pas vraiment le qualifier d’élève de Xavier. Et le rôle du cajun ces derniers mois ajoute encore aux différences entre les deux hommes…

Le prof X est donc obligé de regarder dans un miroir qui n’a pas la même philosophie que lui-même. Bon, vu que le mentor mutant se souvient à peine qui est Gambit, ce n’est sans doute pas le grand clash des valeurs auquel on aurait pu croire… Mais ca donne une idée du chemin que veut emprunter Carey. Ce n’est pas tellement l’histoire d’une amnésie mais plutôt celle d’un homme qui, avec les mêmes pièces, va arriver à reconstituer une image différente du puzzle. Bon, bien sûr, pour que l’histoire marche il faut allégrement oublier qu’à une époque Gambit faisait partie de ces rares mutants dont Charles Xavier n’arrivait pas à pénétrer les pensées mais le scénariste n’est pas le premier à oublier ce fait alors disons qu’il a profité d’une situation que d’autres avaient instaurés avant lui.

On se méfiera cependant un peu de Gambit, vu son CV assez chargé ces derniers temps. Le mutant a en effet plusieurs fois travaillé avec Sinister. Le fait de le voir entrer à nouveau dans la vie de Xavier au moment où, justement, les souvenirs de ce dernier le ramènent sur la piste du savant fou, tout ça semble quand même un peu trop fortuit pour que Monsieur Lebeau n’ait pas, quelque part, une carte cachée. Ce qui est en fait un Professor X: Origins gagne en relief avec ce numéro et la révélation finale devrait encore amplifier cette direction…

[Xavier Fournier]