[FRENCH] Les tous derniers numéros de New Avengers jouaient plutôt la carte de la préquelle à Secret Invasion. Celui-ci, au demeurant, rentre dans le vif du sujet puisqu’il repose sur la bataille vue dans SI #2. Mais les allers-retours de Brian Bendis se prêtent assez mal à l’ambiance d’un crossover massif. A ce stade, oui, tout le monde a bien compris que les Skrulls préparaient leur coup depuis longtemps, merci, et il nous faudrait autre chose que de vagues manigances sur la Terre Sauvage. Un peu trop de décompression dans l’air ?

New Avengers #41 [Marvel] Scénario : Brian Michael Bendis
Dessins : Billy Tan
Sortie américaine : 28 mai 2008

Dans Secret Invasion #2, il y a ce gros combat qui tient la plus grosse partie du numéro sans faire énormément avancer les choses. Dans New Avengers #41, on voit les à-côtés de la bagarre, principalement à travers les yeux de Spider-Man. En clair, la bataille manquait un peu de piquant dans SI #2 et quand on ouvre ce New Avengers #41 on se dit que c’est normal: des bouts entiers ont été coupés et greffés dans cet épisode des Vengeurs. Ne pensez-pas pour autant qu’il dépasse SI #2, non: il contient simplement des pages qui ont sans doute manqué au deuxième chapitre de Secret Invasion. Pour être honnête, cette impression vient sans doute du travail de Billy Tan qui, pour le coup, s’est employé à être particulièrement compatible avec l’ambiance de Yu. Au point qu’effectivement on se dit que des pages de SI se sont échappées dans New Avengers…

En marge du gros combat, Spider-Man s’égare dans la Terre Sauvage et trouve, peut-être, quelques alliés. Disons-le de suite puisque de toute façon c’est dans le pitch de l’épisode: Ka-Zar est au menu. Les jeux de mots de Spider-Man sur le prénom de l’épouse de Kaz’ m’amusent bien car ce n’est pas tous les jours qu’un éditeur majeur reconnait à mots voilés qu’un de ses persos est recopié sur un autre. Cela dit bien qu’il soit sans doute nécessaire, j’ai trouvé le passage où Ka-Zar raconte son histoire assez emblématique des problèmes narratifs des premiers Tie-In de SI: il y a beaucoup trop de décompression et d’allers-retours dans le temps. Si la technique se prête à merveille à des séries comme Powers ou Daredevil, le principe même d’un crossover est d’agiter les choses en avançant, pas forcément en regardant autant en arrière. Là où il y a quelques années il aurait suffit de deux cases à Ka-Zar pour dire qu’il était au courant de la menace Skrull depuis longtemps, on se lance alors dans un flashback qui va nous montrer avec trop de détails Shanna sortant et rentrant de sa tente, Ka-Zar dormant.. Pour un peu on nous les montrerait en train de prendre le temps de se sécher les cheveux…

Finalement ce qui aurait pu tenir en moins d’une page occupe la seconde partie du numéro est c’est sans doute bien trop. J’aurais bien aimé, par exemple, que Bendis gagne un peu de place et nous montre ce que deviennent pendant ce temps les personnages liés directement aux Vengeurs puisque l’attaque à lieu à New York. Doit-on penser que Tigra ou Docteur Strange, même s’ils ont pris leur distance, vont laisser les Skrulls envahir les rues sans lever le petit doigt ? Cela dit par rapport à la plupart des tie-ins Secret Invasion qu’à signé Bendis dernièrement (en particulier Mighty Avengers), cet épisode à l’avantage de montrer les héros principaux et de se passer au moins en partie dans le lieu et le temps de l’événement principal. C’est un plus certain par rapport à ce qui a pu, ailleurs ressembler à une mini-série Nick Fury qui ne disait pas son nom. La lecture du numéro n’est pas désagréable mais reste une impression de « peut mieux faire ».

[Xavier Fournier]