[FRENCH] C’est la foire aux mutants cette semaine avec la sortie simultanée d’Uncanny, de Legacy et de X-Force. Dans l’idéal on pourrait espérer que Marvel se débrouille pour nous étaler ça de manière un peu plus homogène sur le mois. Passé cette concentration de titre X-Men sur une semaine, X-Force continue de faire preuve d’une belle énergie à base d’éléments tombés en désuétude il y a une quinzaine d’années. Du déjà vu ? Disons, avec plus d’élégance, que Kyle et Yost partent à la pêche aux storylines oubliés pour leur donner une seconde vie. Il y a un plan à tiroirs derrière tout ça…

X-Force #4 [Marvel] Scénario : Craig Kyle and Christopher Yost
Dessins : Clayton Crain
Sortie américaine : 28 mai 2008.

Ha! Elle est belle la faction proactive des X-Men! Promenée depuis le début de la série par les extrémistes anti-mutants, elle prend coup sur coup sans les voir venir et cet épisode en est une nouvelle occasion. C’est d’ailleurs plutôt bien vu puisque Wolverine, Warpath et leurs co-équipiers sont des machines à tuer mais sans doute pas des stratèges machiavéliques. Enfin bon, ils sont arrivés à sauver Wolfsbane dans le numéro précédent me direz-vous… Et la tirer d’affaire a été si facile… Mais justement c’est là que le bât blesse. Kyle et Yost s’y entendent pour faire grimper les enchères épisode après épisode. Dans leurs précédentes apparitions les Purifiers ne m’ont jamais vraiment intéressés parce qu’ils n’avaient guère de plan définis à part crier « mort aux mutants » et faire un maximum de prières hallucinées. Là, le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils sont animés par une vision et qu’elle ne cesse d’avoir des ramifications. Sur les différents titres X-Men du moment, les Purifiers se retrouvent du coup promus au rang de menace majeure, un peu comme à la grande époque des Sentinelles.

Bon, là dessus tout le monde n’aimera pas forcément car la recette des deux scénaristes implique beaucoup d’emprunts à une ère un peu sinistrée des X-Men, quand les crossovers ont commencé à se suivre sans s’occuper d’avoir une histoire de base. En gros si vous avez détesté les années 90 au delà de toute rédemption, passez votre chemin. Mais si vous pensez qu’après tout il n’y a pas de mauvaises idées mais plutôt des idées qu’on a parfois mal exécuté et qui mériteraient une seconde chance, alors l’histoire vaut au moins votre curiosité… On a donc revu dans les numéros précédents des références assez appuyées à la Phalanx ou à Bastion et le « reboot » qui frappe (on dirait) un des membres des X-Men va dans le même sens. C’est là aussi « back to the 90’s ». Cela dit ce n’est pas un retour dénué de sens ou d’énergie et une fois qu’on a passé le cap de « bon ok ils sont en train de nous les ressortir comme en 1993 », le scénario est quand même un peu plus complexe que dans le passé. Je ne saute pas de joie en voyant un des héros faire un bon en arrière d’une décennie au niveau de son avancement personnel mais en même temps il faut bien voir que c’est n’est pas précisément comme s’il avait servit à grand chose ces derniers temps. Peut-être que cette marche arrière lui rendra un peu de mordant…

Il est certain que le pouvoir auto-guérisseur de Warren (mentionnés pour la première fois dans les épisodes de Chuck Austen) est ici mis à rude épreuve mais Kyle & Yost lui trouvent un débouché assez surprenant. Une sorte d’inversion qui alimente l’histoire. Après la révélation du « club » des grands patrons dans le numéro précédent, on se dit que X-Force n’a décidément aucune idée de ce à quoi ils font face. Cela dit l’inverse est sans doute vrai aussi… Les Purifiers ne pensent sans doute pas que le personnage qu’ils ont attaqué dans cet épisode risque de leur rendre la pareil. C’est sans doute là qu’ils se trompent. Je ne donnerais qu’un minime bémol à cet épisode pour ce que je considère comme une petite faute de goût: nommer « Gabriel » le personnage « injecté ». Je veux que les auteurs tentent de faire passer un message ou au moins une ironie mais attention quand même parfois aux gros sabots quand on fait référence au folklore biblique…

Le reste continue assurément de monter en pression et si cela continue la menace devrait même ne pas tarder à éclabousser le reste du monde mutant. Parce que là, tout « griffus » ou coriaces que soient les membres de X-Force, ce qu’ils ont en face commence quand même à ressembler à une sacrée armée… A côté, les Uncanny X-Men perdus dans les rues de San Francisco ça fait un peu « promenade »…

[Xavier Fournier]