[FRENCH] Dans la série des tie-in Secret Invasion, voici celui consacré à Spider-Man ou plus exactement à l’entourage du super-héros puisque ce dernier, lui, est toujours coincé en Terre Sauvage. Du coup c’est plutôt une minisérie consacrée à Jackpot et aux amis de Peter Parker, qui se lit comme un complément de Brand New Day. Que valent les proches de Spidey quand leur protecteur n’est pas là ? La réponse est très cohérente avec l’ambiance actuelle de la série Amazing Spider-Man…

Secret Invasion: Spider-Man #1 [Marvel] Scénario de Brian Reed
Dessin de Marco Santucci
Sortie américaine le 27 août 2008

La nouvelle minisérie liée à Secret Invasion est avant tout un projet consacré à Jackpot (l’alliée occasionnelle de Spider-Man) et à quelques figures du « spiderverse » telles qu’Harry Osborn ou Vin, le colocataire de Peter Parker. Ceux qui s’attendraient à lire exclusivement une aventure de Spider-Man resteront donc sur leur faim mais Brian Reed, bien que ne faisant pas partie du staff scénaristique de Brand New Day, arrive à livrer quelque chose d’étonnement raccord avec l’ambiance actuelle du titre Amazing Spider-Man. Et puisqu’en général on tique quand le suivi éditorial ne se fait pas, soulignons qu’ici au contraire il faut sans doute y voir la patte de l’éditeur Stephen Wacker, qui a su faire le lien. D’un côté, pourtant, on se dit que n’étant pas le créateur de Jackpot ou des autres et que Reed n’a pas forcément la liberté d’extrapoler sur ces personnages. Mais il y a par moment quelques petites touches étonnantes comme le fait, par exemple, que Jackpot est vue en train de prendre des photos lors de ses missions. Comme Parker ? Mais pourquoi faire ? Mais très vite elle plante sa mission et malheureusement pour elle l’affaire fait la une des journaux. Elle n’a plus qu’à prendre son courage à deux mains pour essayer d’obtenir un droit de réponse…

Quelque part en cours de route, cependant, l’invasion Skrull tombe sur New York et on entre alors dans deux cas de figure selon les protagonistes. Jackpot occupe le côté super-héros, affrontant les bestioles vertes. Encore qu’on se demande un peu pourquoi les Skrulls cherchent Spider-Man alors que normalement ils savent qu’il est ailleurs mais bon, Secret Invasion: X-Men a au moins l’avantage de nous avoir expliqué que les services de renseignements des envahisseurs sont loin d’être tiptop. Alors à côté, ce petit illogisme peut passer sur le dos d’un ou deux Skrulls s’embrouillant dans le plan (ou balançant quelques contre-vérités pour tromper l’adversaire). Côté civil (comme pour Harry), les choses ont un petit côté Cloverfield.

On n’aura pas manqué de noter que ces dernières semaines nous sommes peu convaincus par une bonne partie des tie-in consacrés à cette invasion pas si secrète. Sans être inoubliable le premier numéro de cette minisérie n’est pas déshonorant du tout, sans parler du fait que Brian Reed sait jouer dans certains passages de la carte de l’humour. Sans qu’on soit dans le même registre qu’un Dan Slott, la diatribe de l’avocate de Jackpot vaut le détour. Le graphisme de Marco Santucci montre un certain potentiel (bien que la cohésion avec l’encrage de Mark Pennigton soit variable). Ce n’est pas la mini du siècle mais elle a l’avantage de nous montrer l’invasion telle que vue par le piéton et de manière plus dynamique qu’un Frontline. Elle n’est pas centrale pour ceux qui suivent Secret Invasion mais, comme précisé au début, fonctionne comme un bon complément pour ceux qui s’intéressent à l’univers de Spider-Man. Quand à l’intrigue globale et le fait de savoir si Reed et Santucci tiendront la distance, on verra ça le mois prochain mais pour l’instant Secret Invasion: Spider-Man ne part pas avec les défauts perçus sur les autres mini du crossover.

[Xavier Fournier]