[FRENCH] Il y a un mutant de plus dans l’univers Marvel. Sauf que ce genre de choses n’était plus supposé pouvoir se produire. Les X-Men se ruent donc vers lui. Problème: ils ne sont pas les premiers à arriver sur les lieux. On pourrait même dire qu’ils passent avec tous les autres. Dans les décombres, les héros mutants tentent de recoller les indices. Y a t’il vraiment un nouveau mutant dans les parages ? Et qu’est-il advenu de lui ?

X-Men Messiah Complex #1  [Marvel]
Scénario de Ed Brubaker
Dessin de Marc Silvestri
Sortie américaine prévue: 31 Octobre 2007

Marvel a décidé de secouer la branche et nous propose X-Men Messiah Complex comme le premier gros crossover depuis 10 ans. Mais si le problème ne se posait pas en terme d’évènement mais de direction. Finalement, que les auteurs soient des fan-favorites ou pas, cela fait des années qu’ils se succèdent, qu’ils se font plaisir (ou pas) avec ces jouets très convoités mais que rien de durable nome’en ressort. Lobdell nous montrait la mort de Magneto ? Morrison n’en tenait pas compte le mois suivant… Ce même Grant Morrison nous promettait une sorte de compte à rebours vers l’extinction de l’humanité ? Lui même ne se donna pas la peine d’en reparler et fit même le ménage à coup de Phénix Blanc. Whedon parlait d’un remède capable de « normaliser » les mutants.

L’idée s’est cassée les dents pour cause d’incompatibilité avec la conclusion de House of M. Et ainsi de suite. Ce qui fait que finalement on en vient à se dire que le problème n’est pas vraiment le manque de décision mais plutôt que chaque changement de scénariste ou d’éditeur a apporté son virage, effaçant autant (sinon plus qu’il ne construisait). Le défi des séries X-Men est donc, désormais, de construire sur du dur. La mise en bouche (Endangered Species) n’aura pas franchement été éblouissante…

Messiah Complex commence mieux. C’est déjà çà. Niveau dessin, on retrouve un peu le même Silvestri qui avait oeuvré sur les derniers épisodes de Morrison. Niveau histoire… Il est un peu tôt pour dresser un bilan. Ce premier épisode est surtout une sorte de présentation de la situation. Les X-Men subissent un peu les événements mais tout au moins ceci semble être incorporé dans l’histoire (Cyclops se demande comment et pourquoi les autres ont tous eu de l’avance sur eux). Ce premier numéro de Messiah Complex est d’ailleurs l’occasion de voir Brubaker écrire certains des X-Men qui ne sont pas dans son titre. A défaut d’être un total inconnu pour lui (Cyclops était central dans Deadly Genesis), Scott Summers permet de voir que « Bru » a pris un peu ses marques dans l’univers mutant. La voix de Cyclops parait en effet plus fidèle au personnage que bien des choses lues ces dernières anneés. Au final, on n’est guère plus avancé. On ne sait pas qui est le nouveau mutant et quel sera son sort.

Quand même, les X-Men apparaissent un peu comme des amateurs tandis que certains ennemis des « jeunes mutants » que sont les New X-Men ont l’air d’avoir réussit à les devancer. Une bestiole qui a fait le chemin à pied, attirée par l’ADN du mutant inconnu, arrive même quelques dizaines de minutes après l’avion des X-Men. Il y a donc (espérons le) un mystère là-dedans ou une sorte de manip à l’oeuvre. A ce stade il est encore difficile de savoir si nous sommes face à quelque chose de l’ampleur de Deadly Genesis ou s’il s’agira d’un pétard mouillé façon Endangered Species. Ce premier chapitre est loin d’être désagréable mais il laisse encore bien des incertitudes pour la suite…

[Xavier Fournier]