xmenlegacy208.jpg[FRENCH] « Plus ça change, plus c’est la même chose… » Une phrase que les lecteurs des X-Men connaissent bien. Cet épilogue officieux de Messiah Complex, à l’instar du crossover en question, illustre à merveille le vieil adage cher à Claremont ! À croire que les mutants du Marvelverse sont coincés dans une boucle temporelle… Avant de rentrer dans le vif du sujet, une petite précision pour ceux « qui auraient manqué le début ». En fait, vous n’êtes pas réellement passés à côté d’une série X méconnue pendant 207 numéros, c’est simplement le titre « X-Men » qui se pare d’un « Legacy » pour une durée indéterminée, suite à Messiah Complex.

Sortie américaine le 27 février 2008

A l’issue de ce dernier, un Bishop fou furieux de n’avoir pas réussi à empêcher le futur apocalyptique dans lequel il a grandi joue son va-tout et tente de plomber le bébé supposé incarner l’avenir de la race mutante. Mais Charles Xavier s’interpose et essuie le tir. Ecoeuré par la mort de son mentor, Cyclope dissout (une fois de plus…) les X-Men, et tous se recueillent tandis que le corps de Xavier disparaît. Cet épisode de X-Men Legacy s’intéresse nous apprend ce qu’il est devenu : il est aux mains des Acolytes (enfin, ce qu’il en reste), et Exodus entend bien détruire les fondations de son esprit, encore conscient, pour mieux le reconstruire – ou tout du moins piller son savoir.

L’ensemble de l’épisode est plutôt bien mené, à quatre mains. Ainsi, John Romita Jr. se charge de toutes les séquences se déroulant dans l’esprit de Xavier, tandis que Scot Eaton illustre tout ce qui se passe à l’extérieur. L’intégration marche très bien et confère une petite saveur particulière à l’ensemble – il est bien loin le temps des fill-ins sauvages qui défiguraient la série. Tout l’épisode est construit autour du cliffhanger final. Sans rien vous révéler, je peux quand même affirmer que, en l’état, X-Men Legacy souffre du même problème que Messiah Complex : on a déjà lu tout ça ! Entre Onslaught et X-Men : Deadly Genesis, on aura compris que Xavier n’est pas le saint qu’il prétend (ou croit vraiment, d’ailleurs) être. La dissolution des X-Men parce que Cyclope ne se sent pas d’assumer l’héritage, ça doit juste faire la 4e fois en 10 ans. Et ainsi de suite… Mélangez « Xcutionner ‘s Song » et « Opération Tolérance Zéro » dans un shaker et vous obtenez, peu ou prou, les épisodes actuels des X-Men. La forme a beaucoup progressé, et c’est à mettre au crédit de Marvel. Il serait bien, à présent, que le fond lui emboîte le pas, et que Legacy ne soit pas qu’une énième relecture de l’âge d’or des mutants. Seul l’avenir le dira mais, soyons honnêtes, les deux mois précédents n’incitent guère à la confiance de ce point de vue-là…

[Antoine Maurel]