powers27.jpg[FRENCH] A l’ombre des New Avengers, Mighty Avengers ou que sais-je encore, Brian M. Bendis continue de produire sa série fétiche, Powers, dont ce numéro #27 est assurément un joyau. On entre dans l’intrigue en mesurant tout le chemin parcouru par Walker et Pilgrim depuis le début du titre. Désormais, tout est différent. Mais là où le scénariste tire son éplingle du jeu, c’est qu’il arrive à renouveler… avec du vieux.

Powers vol. 2 #27 [Marvel/Icon] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de Michael Avon Oeming

Sortie aux USA : le 21 novembre 2007

N’allez pas croire que je dise là que Powers, ce n’est que du Powers, encore et toujours. Non. Mais Bendis sait bien jouer avec les attentes du lecteur. Pour ceux qui ne suivent pas la série, détournez le regard, sautez le paragraphe… Voilà ? Ils sont partis ? Donc pour ceux qui auraient besoin qu’on remette les pendules à l’heure, Walker et Pilgrim ne sont plus ni amis ni partenaires depuis un certain temps. Deenah est même entré dans la clandestinité, avec un côté plus sombre. Walker, lui, a une nouvelle équipière… Mine de rien cela change la dynamique de la série que l’on prenait pour acquise depuis le début. C’est un peu comme si Starky prenait un nouveau partenaire tandis que Hutch devenait à moitié fou et disparaissait dans les bas-fonds… Autant on prenait pour acquis le tandem Walker/Pilgrim, autant notre instinct de lecteur nous pousse à espérer une réunion, une sorte de happy end. Et c’est avec ça que Bendis joue…

Dans les faits, Walker et Pilgrim enquètent chacun de leur côté pour essayer d’établir l’identité d’un mystérieux serial-killer. Dans sa position, on pourrait penser que Pilgrim est assez mal placée pour enquêter convenablement. Mais pourtant en quelques pages Bendis nous démontre qu’il n’en est rien. Walker est embourbé dans la procédure, par sa hiérarchie… tandis que Pilgrim n’a plus besoin de demander la permission avant d’agîr. Rapidement elle arrive à lancer la pègre sur la piste du tueur…

Le tournant de l’épisode intervient quand un autre personnage de la mythologie « Powers » refait surface pour déclarer la disparition de sa fille. Et là, les choses se compliquent sacrément pour Walker. En tout cas la réapparition de cet ancien personnage secondaire remet cent balles dans la machine. La situation devient carrément explosive, non seulement pour l’inspecteur Walker qui doit gérer ça mais aussi pour Pilgrim qui doit payer le prix pour avoir mis la pression à la maffia locale. Et ça, c’est encore sans compter la réapparition d’une autre figure connue des fans de Powers…

Bendis sait faire du neuf avec du vieux car il sait ramener d’anciens jalons de la série à un moment où elle a grandement évolué. Le tout provoque un effet de déjà vu (comme un air connu) mais ca n’a rien de désagréable. Bien au contraire, comme le contexte a totalement changé, ces éléments familiers deviennent détonnants. Bien des années après le lancement de leur titre, Bendis et Avon Oeming démontrent avec brio qu’ils ont encore des surprises plein leur sac!

[Xavier Fournier]


Collectorz.com Comic Collector