Avant-Goût VO : Review Incredible Hercules #20 [Fr.]

[FRENCH] Voilà une série liée à Secret Invasion qui a le bon goût de ne pas traîner en chemin ! En effet, c’est l’heure de l’affrontement final entre le « God Squad » d’Hercules et les divinités Skrull. Un God Squad déjà bien éprouvé, et dont l’impétueux leader est contesté après la perte de Snowbird et la révélation de la véritable nature du chiot d’Amadeus Cho. Il serait cependant fort improbable que ce dernier ait dit son dernier mot…

Incredible Hercules #20
Scénario : Fred Van Lente & Greg Pak
Dessins : Rafa Sandoval
Sortie aux USA le 20 août 2008

« He loves you », vous commencez à connaître la rengaine. Mais qui est-Il exactement ? La réponse dans ce nouvel épisode d’Incredible Hercules, et une bonne baston divine à la clé ! Bon gré mal gré, le God Squad aura atteint son objectif et il est maintenant temps de voir ce que valent les divinités humaines face à leurs homologues Skrulls. Sans rien dévoiler, on peut dire que ce numéro est une réussite complète. Le style de Rafa Sandoval fait toujours des merveilles. Il est aussi dynamique que précis et jongle habilement entre la dimension épique du sujet et une approche assez humaine, parfait écho du scénario. En effet, Pak et Van Lente parviennent à se tirer de l’exercice en évitant le simple choc des titans. Le déroulé de la bataille est à la fois raccord avec tout ce qu’ils ont construit jusqu’ici et avec la figure d’Hercules. Les deux auteurs connaissent bien leur personnage et jouent avec de manière parfaitement crédible, en droite ligne du travail accompli depuis bientôt deux ans sur la série.

L’autre point fort du run actuel, c’est évidemment son rythme. Alors que l’ensemble du crossover souffre, à mon avis, d’un planning éditorial beaucoup trop décompressé, Incredible Hercules se paye le luxe de boucler la saga en cours en 5 petits épisodes. Cependant, la conclusion est lourde de conséquences, et certaines questions restent en suspens, donc les auteurs ont encore pas mal de cartouches à brûler au cours des trois mois restants. Il ne reste plus qu’à espérer que l’action qui se déroule dans ces pages soit suivie d’effets réels dans l’histoire principale. Je protestais la semaine dernière contre les mini-séries créées pour l’occasion, mal synchronisées et au contenu inutile. Ici, c’est exactement l’inverse : une série forte, avec son identité propre, parvient à s’insérer parfaitement dans une mécanique plus globale sans se renier. Une réussite à tous égards, donc !

[Antoine Maurel]

Comments: 0

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected / Le contenu de ce site est protégé !!