Continuant notre liste de livres au demeurant un peu extérieurs aux comics (comme Le Roi Arthur – Un Mythe Contemporain l’autre jour), intéressons-nous cette fois à The Walt Disney Film Archives : The Animated Movies 1921-1968. Un pavé de 6 kilos quand même, produit comme un objet de gamme chez Taschen.

En fin d’été 2009, les fans de Marvel ont sursauté avec l’annonce du rachat de l’éditeur de Spider-Man par les studios Walt Disney… La nouvelle allait générer un grand nombre de pastiches, avec la souris Mickey déguisée en super-héros. Mais il faut pourtant se souvenir que le monde de Disney ne s’est pas télescopé comme ça avec celui des comics par hasard. Bien au contraire la BD mondiale n’existerait sans doute pas dans sa forme actuelle si les personnages animés de Disney n’avaient pas, pratiquement dès le début, vécu une double-carrière sur le grand écran… et dans des illustrés pour enfants. Disney et les comics entretiennent des liens perméables depuis des décennies, historiquement Mickey, Donald et les autres ont joué un rôle plus grand que la licence Star Wars dans le développement des fascicules. Voilà pourquoi il n’est pas hors-sujet d’aborder ce livre qui évoque les premières années des studios et qui se concentre sur les dessins animés et pas spécialement sur les produits dérivés.

UN MODELE POUR LES COMICS

Mickey and his steam shovel hard at work in this cel setup from Building a Building (1933).
Copyright: Copyright © 2016 Disney Enterprises, Inc.

Mais cela a changé les choses quand même, à plus forte raison si l’on parle du Disney vintage, qui aura pesé d’une certainement manière sur le plan économique des comics en attirant vers lui de jeunes spectateurs. Et puis il y a aussi le niveau stylistique. C’est à dire que l’univers Disney a inspiré le contenu des histoires. Bien sûr on peut parler des comics Disney sous licence, mais cela ne s’arrête pas, il y a une vraie source d’inspiration que l’on peut reconnaitre en parcourant ces pages. Tiens, tenez, les monstres de Jack Kirby et Stan Lee vous intéressent ? Prenez par exemple Trull The Unhuman (Tales To Astonish #21, 1961), qui décrit une sorte de bulldozer maléfique. Et maintenant rendez-vous à la page 31 de The Walt Disney Film Archives : The Animated Movies 1921-1968, où vous verrez une image du dessin animé de « Building a building » (1933) où Mickey lui-même est aux commandes d’une machine similaire.

D’HIER A TOMORROW

Walt Disney took great pride in the sophisticated artistry of Bambi (1942).
Copyright: Copyright © 2016 Disney Enterprises, Inc.

Soyez prévenus : L’ouvrage de Taschen ne fait pas cet aller-retour avec les comics et c’est bien au lecteur averti de reconnaître les références dans un ouvrage qui, comme son titre l’indique, mise tout sur les dessins animés et ceux qui ont créés (en particulier avec des photos anciennes et rares, qui montrent à quel point à l’époque « les fous avaient pris le contrôle de l’asile ». Vous y apercevrez même Salvador Dali en grande discussion avec les animateurs ! Quelqu’un intéressé seulement par la partie comics serait frustré, d’autant que comme c’est l’habitude chez Taschen, on parle d’un pavé vendu jusqu’à… 400 euros pour la version limitée. Néanmoins l’édition « régulière » est à 150 euros pour plus de 600 pages qui explorent la conception de dessins animés devenus depuis des classiques… et d’autres moins connus qu’on ne demande qu’à redécouvrir. C’est donc, évidemment, un objet pour les fans de Disney motivés mais une source d’émerveillement qui nous éclaire sur la conception de figures comme la méchante reine de Blanche-Neige. Même la création du Tomorrowland de Disney (le parc d’attraction d’origine, pas le film récent), des documentaires scientifiques que le studio avait monté spécialement à cette occasion, tout est là. Il n’y a pas que des princesses et des nains (qui sont bien au rendez-vous, rassurez-vous) mais une évocation riche et profonde de la naissance de tout un pan de notre imaginaire. Le livre est disponible auprès sur www.taschen.com

[Xavier Fournier]