Entre The Mandalorian à la télé et L’Ascension de Skywalker au cinéma sort Jedi Fallen Order, un jeu vidéo s’inscrivant dans l’univers de George Lucas. Zoom sur ce nouveau chapitre de la « Star Wars Mania » .

LA MÉMOIRE DANS LA PEAU

Dans Fallen Order, le joueur incarne Cal Kestis, un ancien apprenti Jedi, qui se cache depuis la Purge de l’épisode III (quand Anakin tue tous les Jedis). Obligé de révéler ses facultés pour sauver un ami, il va devoir échapper aux terribles Inquisiteurs. On est vite plongé dans l’ambiance de la saga Star Wars. Le personnage est déjà apte à maîtriser la Force. Il a juste oublié comment. C’est donc à vous de lui rafraîchir la mémoire. Armé de son sabre laser, Cal va visiter plusieurs planètes pour restaurer l’Ordre Jedi.

MÉLANGE DES GENRES

Après Battlefront, Electronic Arts a décidé de renouveler le genre et de revenir à un bon jeu de plate-forme action. Depuis The Force Unleashed II, il n’avait pas été donné l’occasion d’incarner un Jedi pur et dur. C’est donc avec plaisir qu’on reprend le joystick pour manier le sabre laser. Malgré tout, on se peut s’empêcher de comparer le soft avec d’autres grandes sagas sorties récemment sur les consoles NextGen, comme par exemple Uncharted ou Tomb Raider. Ainsi, il sera nécessaire de faire évoluer notre héros, grâce à des points d’aptitude pour le doter de pouvoirs de la Force.

Recyclage ? Si on est un gamer et qu’on connaît ses classiques sur le bout des doigts, oui en effet. Voir le Padawan marcher sur les murs, escalader des vaisseaux en ruines ou encore se battre contre une multitude d’ennemis fait penser à Assassin’s Creed par exemple. Quelques défauts qui nous ont fait décrocher de l’aventure de temps en temps. Par exemple, quand il y a un peu trop de monde à affronter, la caméra gère mal la foule. De même, il faut un peu de patience pour prendre en main le contrôle de Cal, notamment dans les séquences d’acrobaties. Le gameplay n’est pas très intuitif et demandera de l’entraînement. Mais ce qui fait craquer, c’est l’immersion dans cette galaxie très très lointaine. Visuellement, il n’y a rien à redire. Vaisseaux spatiaux, créatures incroyables et paysages à couper le souffle, tout est là pour nous