[FRENCH] Ça y est, c’est fini ! Il aura fallu dix ans pour que le petit garçon tombé du ciel devienne le super-héros que le monde attendait. Certes, Smallville n’est pas sans avoir connu quelques baisses de régime durant toutes ces saisons mais ce dernier épisode de deux heures (deux épisodes en un) conclut en beauté la genèse de Superman. (Attention spoilers !)

C’est ton destin

Clark est journaliste au Daily Planet, il est amoureux de Lois Lane (qu’il est sur le point d’épouser) et sauve le monde sous le nom du… Flou ! Eh oui, même s’il arbore les couleurs rouge et bleu et le fameux « S » sur sa veste en cuir, le héros n’a pas encore dévoilé son visage au grand jour. Pour compliquer les choses, la Terre est sous la menace de Darkseid, le seigneur d’Apokolips, et Lois décide d’annuler le mariage, sous prétexte qu’elle empêche Clark d’accomplir pleinement son rôle de héros. Notre apprenti justicier va devoir faire la paix avec son passé pour embrasser son avenir.

Up, up, up and away

Il est loin le temps où l’épisode du jour signifiait un nouveau « freak of the week » (surnom donné aux vilains tirant leurs pouvoirs de la kryptonite dans les premiers épisodes). L’ennemi de cette dixième saison est Darkseid, tyran bien connu de l’univers DC. Il est apparu plusieurs fois au cours de ces derniers mois sous diverses formes (fumée noire, corbeaux ou encore, en personne, grâce aux effets spéciaux). On a également rencontré ses disciples, Mamie Bonheur, Desaad ou Godfrey, occupés à répandre la « bonne parole » d’Apokolips. Une grande part de la population est marquée par le symbole Omega, marque de Darkseid. Le Seigneur Noir décide d’envahir la Terre et cela donne lieu à de superbes plans de sa planète natale, monde de feu et de flammes. Pour affronter tout cela, Clark va devoir enfin maîtriser l’un de ses plus grands pouvoirs : le vol ! Le moment où le jeune Kent contrôle ce pouvoir est magnifique, les scénaristes ayant soigné cet instant tant attendu par les spectateurs. Il marque la fin de l’apprentissage de Clark.

« I am the vilain of the story ! »

Ce 218ème épisode marque aussi le retour de plusieurs personnages de la série : Jonathan Kent (sous une forme très spéciale), Chloé Sullivan et bien sûr Lex Luthor. Supposé mort, l’ex-ami de Clark avait appris son secret avant sa disparition. C’était un point important à régler. Après-tout, Lex occupe une place importante dans la mythologie de Superman. Michael Rosenbaum a accepté de reprendre son rôle, le temps de 4 scènes. La plus poignante est celle opposant Clark et Lex… malheureusement, un petit tour de passe-passe fera disparaître une partie des souvenirs de Luthor…

It’s a job for Superman !

Les fans spéculaient sur le célèbre costume rouge et bleu de Superman : Clark finirait-il par le porter ? Les collants avaient été montrés dans le premier épisode de cette saison (un costume semblable à celui de Brandon Routh dans SUPERMAN RETURNS). Par la suite, il a été aperçu, à plusieurs reprises, retenu sous glace par Jor-El dans la Forteresse de Solitude, en attendant que son fils soit prêt à les enfiler. Clark a enfin pris conscience qu’il est, à la fois, le dernier fils de Krypton ainsi que celui de Jonathan et Martha Kent. Il peut donc accomplir son rôle de super-héros. Les scénaristes en profitent pour nous montrer un montage de séquences tirées des dix saisons, témoignant de l’importance des années « Smallville » dans la formation de Superman (et c’est également un clin d’œil à la fidélité des fans de la série).

Mais alors peut-on voir Tom Welling en collants ? Eh bien, oui et non. Si Superman sauve la Terre, Lois et le Président des USA (dans une séquence rappelant le film de Donner), c’est sous forme de doublure numérique. Quelques gros plans sur le visage de Welling montrent une cape flottant derrière lui. Ce stratagème m’a plu. Certes, j’aurais préféré voir l’acteur vêtu des pieds à la tête mais je comprends le parti pris des créateurs. Malgré tout, lors de la dernière scène (se passant dans le futur), on peut découvrir l’acteur déchirer sa chemise sur le toit du Daily Planet, révélant le « S » si connu. Un compromis très correct.

Une page est tournée

Ce dernier épisode marque la fin de SMALLVILLE mais on a l’impression que c’est le début d’une nouvelle ère. En effet, on peut apercevoir un comics « Smallville » dans cet épisode. Un indice sur l’avenir de la série ? Même si la plupart des acteurs sont déjà passé à autre chose, on peut toujours rêver et espérer les retrouver dans une énième adaptation des aventures de l’Homme d’Acier.

[Pierre Bisson]

L’épisode (ainsi que la saison entière) est dipsonible sur l’iTunes Store américain et sur Amazon Unbox.