Avant-Première VO: Review Generations – Totally Awesome Hulk/Banner Hulk #1

Après avoir misé beaucoup de choses sur de nouvelles incarnations de ses personnages et ne pas avoir rencontré le succès espéré, Marvel ramène sa vieille garde et confronte donc les versions classiques avec les nouveaux détenteurs de leurs noms. C’est Generations, une suite de team-up qui sert de prologue en attendant Legacy. Problème immédiat : l’éditeur n’a pas vraiment choisi les meilleurs clients pour lancer Generations. Avec deux Hulk à bord, on passe à côté du potentiel.

Avant-Première VO: Review Generations - Totally Awesome Hulk/Banner Hulk #1Generations – Totally Awesome Hulk/Banner Hulk #1 [Marvel Comics]
Scénario de Greg Pak
Dessins de Matteo Buffagni
Parution aux USA le mercredi 2 Août 2017

Difficile de savoir de façon certaine ce qui déclenche Generations : Amadeus Cho, le Hulk actuel, est projeté vers un « ailleurs » qui est peut-être tout simplement le passé, ou bien une reconstruction de la réalité liée à ce qui se passe dans Secret Empire (et les différents Rogers). En tout cas, le voici qui déboule au milieu de nulle part et qui tombe… sur le Hulk original, Bruce Banner, à l’époque où celui-ci se faisait poursuivre par le Général Ross. A partir de là, Amadeus culpabilise (parce que lui sait quel est l’avenir de Banner) et affiche un certain complexe de supériorité, parce qu’il semble mieux se débrouiller. Mais le déroulement de l’épisode va le remettre à sa place et lui apprendre l’humilité. Comme le contexte n’est pas très bien défini, il est difficile de placer un curseur concernant Hulk. D’une part Thunderbolt Ross est toujours à ses trousses mais de l’autre ce Hulk est parfois capable de s’exprimer de manière complexe. Peut-être qu’on prend pour base certains épisodes des années 80. Ce n’est pas clair. Et le problème n’est seulement une petite question de continuité. Comme on ignore déjà quelles circonstances amènent Amadeus Cho face à son précurseur, le flou qui règne autour de la période fait qu’on a un Banner peu défini. Qui plus est, le choix éditorial de commencer Generations par les deux Hulk n’est pas très heureux car Banner et Cho se connaissent bien depuis des années, ont déjà pu se dire tout ce qu’ils avaient à dire. Autant on attend plein de choses potentielles de la part de Generations (par exemple confronter la Ms. Marvel actuelle à Carol Danvers à ses débuts, quand elle se prenait encore pour une Kree ou bien Jane Foster croisant un Thor qui n’aurait pas encore appris l’humilité en devenant Don Blake, il y a plein de choses à faire), autant là c’est une rencontre neutre qui aurait gagné en caractère si l’on avait mieux choisi la période où se trouve Banner.

« I’ve gone down that road a hundred times, and it just bring them trouble. »

Generations oppose les newbies de l’univers Marvel à leurs contreparties classiques (comprenez, connues du plus grand nombre). On comprend donc que Greg Pak ne pouvait guère utiliser un Hulk trop différent (par exemple le Hulk gris/Mr. Fixit). Mais même avec cette limitation cela laissait de la marge. Amadeus Cho confronté au « Hulk enfant » des années Len Wein/Bill Mantlo, pour le coup ce serait une rencontre différente de ce qu’on a déjà pu voir/lire. Allez, mettons que ce soit ce « Hulk enfant » quand il était avec Jarella, ça changerait également la donne. Ou encore le Hulk possédant l’esprit de Banner, vers 1982, ce qui donnerait assez bien la réplique à un Amadeus convaincu d’être le seul à se maîtriser. Ce n’est pas mal écrit et Matteo Buffagni fait le job niveau dessin. Mais en fin de compte, ce que Cho rencontre, c’est un Hulk « générique », sans aspérités, pour finir sur un constat qui n’étonnera pas les lecteurs réguliers du Totally Awesome Hulk (« je ne suis peut-être pas maître de mon monstre »). C’est un peu le même problème que le New Gods Special de DC de cette semaine : le manque de prise de position temporelle fait que les enjeux de l’histoire sont inexistants (et comme pour les New Gods, ça fait cher ce Generations – Totally Awesome Hulk/Banner Hulk #1 pour une histoire qui ne fait pas avancer la donne et ne dégage pas beaucoup d’émotion). Dommage ! Marvel n’a pas été très malin de commencer Generations par ce Hulk vs. Hulk interchangeable et on espère réellement que pour les numéros spéciaux à venir les auteurs feront preuve de plus de nerfs pour mener leur barque.

[Xavier Fournier]
Comments: 0

Laisser un commentaire

error: Content is protected / Le contenu de ce site est protégé !!