warlock09a.jpg[FRENCH] Bien sûr, Warlock #9 est historique parce que c’est en fait le premier numéro de la série telle que relancé par Jim Starlin après un passage dans Strange Tales. Mais Warlock #9 est aussi la petite graine méconnue de grands événements qui secouèrent l’univers Marvel bien des années plus tard. Avec en prime un certain titan qui s’invite.

1975: Adam Warlock est déjà un personnage à tendance cosmique, depuis qu’il est passé sous la houlette du scénariste/dessinateur Jim Starlin. Mais une partie de son mythe reste à construire. S’il s’est lié d’amitié depuis quelques temps avec le nain Pip, la belle Gamora (tueuse à la peau verte, à ne pas confondre avec Miss Hulk) est encore une toute nouvelle connaissance pour lui. Par la suite ces trois là deviendront un trio soudé et (en compagnie de Drax et de Moondragon) formeront l’Infinity Watch. Mais pour l’instant tout ça est encore neuf et le lecteur ne se doute pas forcément de qui prendra de l’importance ou pas. D’autant que Gamora semble travailler pour un patron qui – à ce moment-là – reste encore anonyme.

warlock09.jpgIl n’est pas hors sujet d’insister sur ce que deviendra Adam Warlock par la suite car, dans cet épisode, c’est précisément le souci qui se pose au héros. Dans les dernières pages de Strange Tales #181 (le numéro précédant la relance d’Adam dans cette série à son nom), il a en effet découvert que le Magus, terrifiant esprit du mal, n’est autre que… lui. Un alter-égo futuriste qu’il est apparemment supposé devenir quelques temps plus tard. Adam se révolte de son mieux et les deux facettes (présent et futur) d’un même personnage s’affrontent autour de leurs philosophies opposées. De loin, le mystérieux patron de Gamora la guide pour essayer d’intervenir. Mais c’est chose vaine. Adam Warlock ne peut venir à bout de son double (ce dernier est plus vieux, plus puissant), que ce soit seul ou avec l’aide de Gamora et Pip.

Ils perdent alors la bataille, forçant le maître de Gamora a intervenir à visage découvert. Ce maître, c’est Thanos, qu’Adam Warlock rencontre pour la première fois (sans se douter de l’envergure maléfique du bonhomme). En fait, dans cet épisode au demeurant simple à raconter on assiste à la naissance d’une véritable architecture cosmique, même si Marvel et les lecteurs ne s’en rendront compte que des années plus tard. On a le premier combat opposant Adam Warlock à Magus, le début du rapprochement entre Adam et Gamora, la première rencontre entre Adam et Thanos. En d’autres termes, Warlock #9 n’est autre que… la racine des crossovers Infinity Gauntlet, Infinity War, Infinity Crusade, Infinity Abyss.. Et si vous en vous doutiez, il suffit de se reporter au titre de l’épisode contenu dans Warlock #9: The Infinity Effect. Un Effet sans doute bien plus « infini » que même l’auteur pouvait le penser à l’époque et qui modéliserait plusieurs décennies de sagas cosmiques « made in Starlin ».

[Xavier Fournier]