teentitansspot13small.jpg[FRENCH] Membre populaire des Jeunes Titans, Cyborg a finalement vécu assez peu d’aventures en solo. Dans Teen Titans Spotlight #13 on le trouve aux prises avec un ennemi qui (bien que d’habitude attribué à un autre héros) est son exact contraire. Et en prime l’épisode permet à un jeune scénariste de faire ses premiers pas dans la profession…

L’histoire s’ouvre sur Cyborg (Vic Stone), le membre « moitié homme/moitié robot » des Teen Titans. Le voici à Gotham City (ville qui n’est pourtant pas son secteur habituelle) pour y recevoir une récompense. Il a en effet sauvé des enfants d’un incendie et tout Gotham le traite en héros. Enfin pas exactement « tout » Gotham puisque le criminel Two-Face, le célèbre adversaire de Batman, observe la scène. Comme Cyborg, Two-Face est défiguré de manière asymétrique. Là où Cyborg est à moitié machine, Two-Face est lui défiguré d’une manière verdâtre. Et en voyant comment le Jeune Titan est traité en héros, Two-Face en éprouve une énorme jalousie. Il décide de prouver que Cyborg n’est pas très différent de lui en fait que la seule chose qui les sépare c’est la popularité. Si les gens traitaient Cyborg avec le même dégoût qu’ils ont pour Two-Face, le héros finirait lui aussi par basculer du côté malhonnête.

teentitansspot13big.jpgTwo-Face kidnappe donc la fiancée du héros et oblige Cyborg a suivre ses ordres s’il veut revoir la jeune femme. Il lui faut d’abord récupérer un manteau tout rapiécé (qui le fait un peu ressembler à Darkman) au fond d’une poubelle puis s’introduire chez des gens pour lire les instructions suivantes sous un réveil-radio. Mais c’est un piège pour nuir à la réputation du héros. Two-Face s’arrange pour que les occupants se réveillent quand Cyborg, avec son manteau de mendiant, est dans la pièce. Il est bien sûr pris pour un cambrioleur et doit prendre la fuite tandis que les forces de police se lançent à la poursuite de l’intrus. Mais quelque part le plan de Two-Face marche trop bien. Les gens sont tellement impressionnés par la présence de Cyborg qu’ils dressent un portrait diabolique de ce dernier. Ils pensent avoir vu un être avec des cornes et diverses autres caractéristiques que Cyborg est bien loin de posséder. En définitive la réputation de Cyborg ne sera pas aussie salie que Two-Face l’espérait.

Après bien des tribulations, Cyborg trouve le QG de Two-Face. Celui-ci est prêt à tout pour pousser Cyborg dans ses derniers retranchements et lui faire franchir la ligne. Aussi le gangster annonce au héros qu’il est arrivé trop tard. Two Face ironise et annonce que Cynthia, la petite amie kidnappée, est morte depuis une demi-heure. C’est le dernier coup de Two-Face pour essayer de montrer que Cyborg ne vaut pas mieux que lui: il veut amener Vic Stone a le tuer, ce qui lui donnera raison. Mais, même s’il est fou de rage en pensant à son amie, Cyborg se maîtrise. Non, il ne tuera pas Two-Face. Il préfère le livrer à la justice. Mais quand il approche du fauteil du gangster défiguré, il s’aperçoit qu’il porte un masque en latex. Ce n’est pas le vrai Two-Face mais Cynthia (bien vivante) attachée et déguisée de manière à la faire passer pour le malfrat. Le vrai plan de Two-Face (qui parlait à travers un haut-parleur caché sur sa victime) n’a jamais été de se sacrifier mais bien d’amener Cyborg a tuer lui-même, sans le savoir, sa petite amie. Heureusement le caractère mesuré du héros a évité le pire…

Cet épisode est assez sommairement dessiné par Chuck Patton mais c’est surtout le nom du scénariste qui attirera l’attention du lecteur contemporain. A l’époque, J. Michael Straczynski n’a que 33 ans et est encore loin d’écrire Babylone 5 ou Amazing Spider-Man mais Teen Titans Spotlight #13 se trouve tout simplement être sa première BD publiée !

[Xavier Fournier]