[FRENCH] Avec le système des différentes Terres en vigueur chez DC, tous les héros des années 40 (JSA) vivaient sur Terre-2 tandis que sur Terre-1 il n’y avait guère que des héros contemporains. Mais qui, sur Terre-1, avait bien pu s’opposer aux forces nazies ? Gerry Conway eut alors l’idée d’un héros patriotique à mi-chemin entre Captain America et Steve Austin.

Alors que l’Allemagne Nazie commence à semer le chaos dans l’Europe tout en faisant mine d’accepter les pourparlers de paix de Chamberlain, le jeune américain Henry « Hank » Heywood est l’assistant du Docteur Giles. Ce dernier parcours l’Europe (et même l’Allemagne) pour y présenter sa nouvelle technique pour remplacer chirurgicalement tout membre ou organe endommagé. L’audience n’y croit pas du tout et le traite au mieux de mythomane, au pire d’escrocs. Seul un duo d’allemands à l’air de le prendre très au sérieux et d’avoir déjà de noirs projets le concernant.

Sans soupçonner qu’ils font l’objet de cette attention, Heywood et Giles se préparent à rentrer à New York. Mais avant ils voient des nazis en train d’agresser un vieil homme parce qu’il est juif. Heywood s’interpose et sauve le vieil homme mais celui-ci lui fait comprendre qu’en prenant sa défence, Heywood a défié les nazis et est lui-même en danger. Il lui conseille de fuir, tandis que le vieillard s’efforcera d’attirer les poursuivants. Rentrés aux USA, Heywood et Giles retrouvent lafille de ce dernier (Gloria) et apprennent qu’Hitler a envahit la Pologne. Après avoir vu de près les méfaits du nazisme, Heywood décide se s’impliquer et de s’engager en vue de la guerre à venir, malgré les protestations des Giles qui lui objectent que la guerre se déroule de l’autre côté de l’océan et ne concerne pas les USA. C’est déjà un point commun avec Captain America : les deux héros anticipent l’entrée de l’Amérique dans la seconde guerre mondiale.

Hank Heywood devient donc troufion, avec le soutien très relatif de sa fiancée Gloria Giles. En ce qui la concerne, il a envoyé sa vie à la poubelle en entrant à l’armée alors qu’une belle carrière scientifique s’offrait à lui. Hank et Gloria sont bien loin de se douter qu’au même moment, à cheval sur une torpille, le sinistre Baron Death vient de débarquer sur la côte. Oui, je ne sais pas si vous avez remarqué mais il y a comme ça une catégorie de nobles dans les comics dont on sait à l’avance qu’ils n’augurent rien de bon. Doctor Doom, Baron Death… Bien sur, le dénommé Baron Death est un agent nazi. Avec une équipe de saboteurs, il va s’attaquer aux USA avant que le pays ne s’intéresse au conflit européen. Leur premier méfait ? Attaquer la base que surveillent Hank Heywood et ses camarades. Bien qu’Heywood s’aperçoive de la présence des saboteurs et tente de les arrêter, il est pris dans l’explosion et son corps et déchiqueté. En le découvrant, les secours se disent qu’il aurait sans doute préféré mourir plutôt que d’être réduit à cet état d’épave…

Admis aux urgences, Hank ressemble à une momie, avec de multiples handicaps. Il demande alors au professor Giles de bien vouloir tenter sur lui ses inventions chirurgicales. Elles n’ont jamais été testées sur un être humain mais dans son état Heywood n’a pas grand chose à perdre. Dans la scène suivante, digne du générique de l’Homme qui valait 3 milliards (il ne manque que la voix d’Oscar Goldman) on assiste à l’opération qui va sauver le jeune homme. Ses membres abimés sont remplacés par des articulations de métal, sa peau et divers organes cédent la place à des équivalents artificiels bien plus résistants. Hank est devenu à la fois indestructible et ultra-fort. Conscient qu’il est devenu exceptionnel, Hank se dit qu’il va mettre ses capacités au service du bien. Seul problème, Gloria se fait déjà assez de souci pour son fiancée et – après ce premier accident – ne tolérerait pas qu’il soit une fois de plus en danger. Hank a alors l’idée d’agir incognito. Ce ne sera pas lui qui défiera le danger mais son alter-ego patriotique… le dénommé Steel.

Devenu un super-héros costumé, il lui faut encore quelques armes et il a l’idée d’aller les « emprunter » à l’armurerie fédérale. Comme c’est pour le « service de la patrie », cet « emprunt » n’est pas réellement malhonnête. Mais bien entendu c’est également le même soir qu’ont choisit les saboteurs de Baron Death pour s’attaquer à l’endroit. Cette rencontre fortuite permet alors au tout nouveau Steel de trouver là sa première « aventure » officielle. Après les avoir mis hors d’état de nuire, Steel s’enfuit dans la nuit plus motivé que jamais: si les USA ne sont pas encore convaincus de la nécessité de cette guerre, lui pourra prendre les devants et continuer de se battre dans l’ombre. La série Steel serait de courte durée mais la carrière du héros aurait des retombées dans All-Star Squadron (Roy Thomas décidant arbitrairement que tout çà se passait sur Terre-2), Justice League of America (Gerry Conway continuant d’utiliser son héros comme étant natif de Terre-1) et enfin, plus récemment, Justice Society of America…

[Xavier Fournier]