Oldies But Goodies: Doll Man #46 (Juin 1953)

Oldies But Goodies: Doll Man #46 (Juin 1953)

15 juin 2013 Non Par Xavier Fournier

Oldies But Goodies: Doll Man #46 (Juin 1953)En 1953, l’Age d’Or des Comics touchait à sa fin et la plupart des super-héros qui en avaient fait les beaux-jours n’étaient déjà plus là. En dehors des icones comme Superman ou Batman, les derniers survivants tiraient la langue, condamnés à brève échéance. A ce titre, l’ennemi que Doll Man allait rencontrer dans son avant-dernier numéro, « The Monster From Tomorrow », avait un nom prémonitoire. L’avenir ne s’annonçait pas bien pour Doll Man et Doll Girl…

Doll Man #46 (Juin 1953)Rares sont les surhommes qui ont traversé presque l’intégralité du Golden Age des Comics. On peut cependant intégrer Doll Man dans la liste, même si on l’évoque rarement comme un personnage majeur de cette période. Pourtant, de 1939 à 1953, ce micro-héros aura connu une carrière sans interruption chez Quality Comics, apparaissant parfois dans plusieurs séries simultanées. Dans les années cinquante, ce scientifique connu pour être capable de se réduire à la taille d’une poupée (ou même plus petit) avait été rejoint par sa fiancée, Doll Girl, l’éditeur tablant sans doute qu’un peu de présence féminine aiderait les ventes. Mais l’essentiel des menaces affrontées par le les mini-héros était surtout constitué de gangsters ou d’espions. Éventuellement ces malfaiteurs étaient masqués mais il était rare qu’un véritable super-vilain d’envergure vienne les attaquer. Dans Doll Man #46 le duo allait néanmoins recevoir la visite d’un « Monstre venu de demain ». Et la première image nous donnait un aperçu de ce qu’était ce monstre : un personnage en scaphandre était en train de tourmenter les héros avec ce qui semblait être de la glace… Mais qui était donc ce « monstre » ?

Quand l’histoire commence réellement on nous explique que le scientifique Darrel Dane (Doll Man dans le civil) et sa fiancée Martha Roberts ont travaillé dernièrement sur un étonnant projet scientifique. Normal : Depuis le début de la série Dane est un savant et Martha Roberts elle-même est la fille d’un génie. On ne s’étonnera donc pas que le couple se soit lancé dans de nouvelles expérimentations. Encore que pour le coup elle soit en dehors de leurs capacités habituelles. Darrel Dane, quand il ne sait pas quoi faire, il vous construit une machine à voyager dans le temps. Et hop !Ils viennent de terminer… Une machine à explorer le temps, qui permet d’ouvrir une porte aussi bien vers le passé que vers le futur.

Darrel et Martha sont un peu comme le couple Reed Richards/Sue Storm, mais sans équivalent de Ben Grimm ou de Johnny Storm qui viendraient semer le chaos dans leurs vies. Mais ils n’ont pas encore testé la machine. Il ne reste plus qu’un dernier branchement et Darrel peut alors activer pour la première fois l’engin extraordinaire. L’homme se concentre sur les réglages : « Si j’ai raison, nous devrions pouvoir voir ce que sera le monde 100 ans dans le futur. Je l’ai réglé pour l’an 2053 ! ». Martha, impatiente, presse son fiancé. Elle veut savoir si ca marche…

Darrel actionne un levier mais en lieu et place d’une « fenêtre », c’est un homme qui se matérialise dans la pièce, dans un bruit assourdissant. Dans la foulée la machine temporelle explose. Choqués, Darrel et Martha se demandent d’abord comment l’engin a pu faillir ainsi. Ce n’est qu’après avoir prononcé quelques phrases sur les raisons possibles de l’explosion qu’ils remarquent l’homme qui vient Le nouvel arrivant... lance un froid !d’apparaître : un homme chauve (avec la tête recouverte par une sorte de scaphandre) qui est tombé par terre. Tandis que Martha se demande d’où il peut sortir, Darrel déclare qu’il ne peut venir que d’un seul endroit : d’une autre époque ! Mais l’inconnu aussi reprend ses esprits. Ils se penchent vers lui pour l’aider mais manquent de se brûler. L’homme les reprend alors sèchement : Non, il ne s’agit pas de brûlures mais de la morsure du gel. A l’intérieur de son costume isolé, son corps est préservé à à peine un degré au dessus du zéro absolu ! Il explique alors que son nom est Frio, qu’il vient de l’an 2053 et qu’il était en train de construire lui aussi une machine temporelle pour explorer le passé. Visiblement leurs deux machines sont entrées en collision. Bientôt Darrel et Martha s’aperçoivent qu’ils grelottent et qu’ils ne pourront pas rester longtemps dans la même pièce que lui. Martha, toujours curieuse, le questionne alors. Pourquoi vit-il à une telle température ? Frio explique qu’il était un scientifique spécialisé dans les technologies du froid mais qu’un jour il est tombé dans sa propre machine… Et qu’il s’est retrouvé dans cet état. Mais ça le fait ricaner…

Mister Freeze