[FRENCH] Les Challengers de L’Inconnu sont comme des précurseurs des Fantastic Four. Lancés chez DC quelques années auparavant par Jack Kirby, les « Challs » font preuve des mêmes caractères de base. Mais quand l’un d’entre eux est envoyé dans l’espace et en revient avec des super-pouvoirs, l’air de famille s’accentue considérablement. Comme les FF par la suite, Rocky revient changé et le premier pouvoir dont il fait preuve n’est pas sans évoquer ceux de Human Torch.

C’est peu de dire que les Challengers Of The Unknow de DC ont été une influence majeure lors de la création des Fantastic Four de Marvel. D’abord, ils ont en commun l’un de leurs créateurs: Jack Kirby lui-même. Ensuite à l’évidence quand les « Challs » furent créés dans les années 50, Kirby canalisait déjà certains types de mentalités qu’il allait réutiliser par la suite. Les Challengers sont un quatuor d’aventuriers qui a miraculeusement survécu à un crash d’avion. Ils décident collectivement qu’ils auraient pu mourir dans cet accident et jurent d’utiliser le restant de leur vie comme s’il s’agissait un « temps emprunté » au destin, en mettant leur capacités au service des autres. A la base ils n’ont pas de super-pouvoirs mais les quatre évoquent d’emblée les futurs Fantastiques. Il y a Rocky (le bagarreur de l’équipe, qu’on peut facilement rapprocher de Ben Grimm), Red (un jeune un peu « tête brulée » qui ressemble à une version rousse de Johnny Storm) tandis qu’en combinant les deux autres (le leader Ace et le scientifique Prof) on arriverait sans doute à quelque chose ressemblant beaucoup à Reed Richards. Et bien sûr en dehors des quatre Challengers officiels il y a leur amie June Walker (à ne pas confondre avec la brune June Robbins des débuts), qui est un portrait craché de Sue Storm. Dire qu’il y a ressemblance est donc un doux ephémisme. Manquerait plus qu’on rajoute un accident de fusée et des pouvoirs…

C’est d’ailleurs ce que fait Challengers Of The Unknow #3. Dans la seconde histoire de ce numéro, les Challs sont invités dans un laboratoire où on leur montre une expérience: un singe qu’on a exposé à une substance chimique et envoyé dans l’espace se révèle pourvu de pouvoirs extra-ordinaires. Un scientifique explique alors aux héros qu’il espère reproduire le phénomène pour donner rendre des humains indestructibles, ce qui leur permettrait de coloniser des mondes où un homme normal ne peut pas vivre. C’est décidé, les Challengers veulent reproduire l’expérience et tirent à la courte paille pour déterminer lequel d’entre eux ira dans l’espace. Le scientifique a beau leur expliquer que la fusée n’est pas totalement testée, les Challs lui opposent que partir sans délai permettrait de gagner des mois dans la course à l’espace. Sans s’occuper de ses réserves, ils mettent donc sur pied un tir de fusée, après que Rocky (celui qui a gagné la courte-paille) ait été exposé à la substance chimique. Comme de bien entendu, ce n’est qu’une fois Rocky parti dans l’espace que les scientifiques s’aperçoivent que le singe est tombé dans le coma. Il y a visiblement des effets secondaires mais il est un peu tard… Rocky est déjà en orbite.

Quand la fusée se pose à nouveau sur Terre, Rocky en émerge avec les super-pouvoirs désirés (en particulier la capacité d’émettre des rafales de feu) mais il aussi perdu l’esprit. Il agresse les gens venus à son secours, convaincu qu’ils lui en veulent. Il utilise aussi d’autres pouvoirs (émettre de la glace, devenir géant, changer sa densité…) puis se cache dans la forêt où des gangsters arrivent à mettre la main sur lui. Ils espèrent mettre ses talents au service du crime. Heureusement pour lui les autres Challengers ne tardent pas à arriver. June se précipite sur lui et Rocky la reconnait (« June… June Walker »), signe qu’il commence à retrouver ses esprits. Mais dans la mélée Rocky est blessé par un coup de feu. Quand il se réveille non seulement il a retrouvé sa vraie personnalité mais il a aussi perdu ses pouvoirs. La mission s’achève non sans que le scientifique affirme aux Challs que cette substance est trop dangereuse pour être utilisée et qu’il en a caché tous les stocks dans un endroit tenu secret (allez savoir pourquoi il n’a pas tout bonnement détruits ces stocks…).

Sans compter le fait de revenir de l’espace avec le pouvoir de commander aux flammes, divers éléments annonçent déjà les Fantastic Four, comme par exemple la précipitation commune avec laquelle les deux tirs de fusée sont organisés, sous couverts d’être des premiers dans la course à l’espace. Challengers of The Unknow #3 a une autre particularité: c’est la dernière fois qu’on vera la blonde June Walker, alliée des Challs. A l’origine, voyez-vous, dans une des premières missions des Challengers (quand ils apparaissaient alors dans la revue Showcase) ils étaient devenus amis avec la roboticienne June Robbins, reconnaissable à ses cheveux chatains. Puis à partir du moment où les Challs avaient leur propre magazine on avait plus mentionné June Robbins mais – en lieu et place – une blonde nommée June Walker qui ne semblait pas avoir les mêmes talents pour la science. Est-ce que la mémoire de Kirby et de ses collaborateurs leur avait fait défaut ? En définitive l’erreur fut corrigée de la manière la plus abrupte: à partir de Challengers Of The Unknow #4, la femme qui accompagne les Challs est une June Robbins blonde. June Walker était passée à la trappe sans autre explication et Melle Robbins avait sans doute décidé de se teindre les cheveux (et par la suite la couleur de ses cheveux sera instable, dans certains épisodes elle a les cheveux bruns, blonds ou même roux). Non content d’annoncer les origines des Fantastic Four, Challengers of The Unknow #3 est donc également la dernière apparition de June Walker (la véritable ancêtre de Sue Storm) avant un bon bout de temps. On ne la reverra qu’en 1999 dans un épisode de Superboy où tout ça (l’existence et la disparition de Melle Walker) sera mis sur un incident de l’espace-temps (l’Hypertime cher à Grant Morrison et Mark Waid).

[Xavier Fournier]