[FRENCH] En 1964, le Blue Beetle est désormais la propriété de l’éditeur Charlton. Mais quel Blue Beetle ? L’homme au chapeau, celui aux antennes ou enfin celui qui se gave d’une formule super-énergétique ? Ni l’un ni l’autre: Quand Dan Garrett refait surface, c’est un homme nouveau. Cette fois ses pouvoirs, radicalement différents, font référence à l’Egypte ancienne.

En 1954, le Blue Beetle avait été racheté par l’éditeur Charlton qui l’avait encore un peu modifié par rapport à ce que nous en avons déjà vu. Cette fois « BB » avait des pouvoirs véritablement dignes de Superman. Il était encore plus fort qu’avant et pouvait voler. Il avait même une vision à rayons X ! Entretemps il avait cessé d’être un policier débutant et était désormais un agent expérimenté de la CIA. Mais pendant 10 ans Charlton eut tout le loisir de se mordre les doigts d’avoir racheté le personnage. Car en 1954, c’est le paroxysme de la croisade des pouvoirs publics contre les comics. Et Fredric Wertham, dans ces divers livres, cite entre autres divers épisodes du Blue Beetle des années 40 comme trop violents ou trop sexués. Du coup, Charlton avait l’air malin de ressortir au même moment son Blue Beetle… Après quelques essais infructueux, Charlton arrêta les frais : le dernier épisode de ce qu’on appelle couramment le Blue Beetle du Golden Age (même si nous avons vu qu’il y eut de multiples incarnations) parut en 1956. S’en était fini de Dan Garret ? Pas tout à fait.

En 1964, surfant sur le renouveau des super-héros, Charlton allait le dépoussiérer. Ou plus exactement créer un nouveau Blue Beetle lointainement inspiré du premier. Parlons de « Blue Beetle 1.4″… Peut-être est-ce parce que DC avait connu le succès en créant une seconde génération de héros aux noms empruntés à ceux des années 40… Ou bien plus pragmatiquement parce que Blue Beetle avait tellement changé de mains au fil des années (de Fox, il était parti chez un autre éditeur, Holyoke, puis revenu chez Fox avant d’atterrir chez Charlton) qu’il était difficile d’être certain de savoir qui possédait quoi. En tout cas en 1964 la nouvelle série mettait en scène un personnage très différent. Oubliés Joan Mason, le Docteur Franz et Mike le compagnon qui rêvait de coincer Blue Beetle. Oubliée la formule de la super-énergie… Oublié, même, en un sens, Dan Garret. Car d’un seul coup le personnage s’appelle… Dan Garrett (avec deux T) et le voici archéologue, sans montrer le moindre signe d’avoir été un super-héros auparavant…

Daniel Garrett souhaiterait aller faire des fouilles dans une région mais elle est dirigée par le terrible Général Amentohep, qui s’y refuse. Philosophe, Garrett se dit que les trésors enfouis ont attendu des millénaires et quelques années de plus n’y changeront rien. Seulement voilà, un soir qu’il est tranquille chez, une splendide brune tape à sa porte. C’est le Docteur Luri Hoshid. Elle s’explique dans le vestibule: elle a déjà tenté de nombreuses fois de contacter Garrett mais sans réponse et sa solution est de… tomber l’imperméable, révélant qu’elle s’est habillée comme une danseuse de l’an 1300 avant JC. Et en la voyant ainsi vêtue, l’autre archéologue doit être tout émoustillé car d’un seul coup il n’a plus aucune réticence à la rencontrer… Elle explique alors que ce déguisement est ce que les américains appellent de la « publicité » et que c’est la seule manière qu’elle a trouvé d’attirer l’attention de Garrett. En fait elle vient le prévenir d’un terrible danger qui guète les fouilles près de la tombe du maléfique pharaon Kha-Ef-Re… Garrett la coupe. Il n’avait pas du tout prévu de les faire ces fouilles. Mais là, d’un seul coup, à la voir, cela vient de lui donner le petit quelque chose qui manquait à sa décision. Il les fera et même il l’emmènera avec lui si elle le veut bien. Luri est aux anges et l’embrasse sur la joue pour le remercier.

Non, je n’ai rien oublié et vous n’avez manqué aucune ligne. La fille venue le prévenir que c’était dangereux de creuser là-bas vient de le remercier d’y aller (et en gros de faire le contraire du pourquoi elle venait l’avertir). On ne peut pas dire que le scénario de Joe Gill soit totalement « étanche »… Changement de scène. Les deux archéologues ont vite fait de trouver la tombe de Kha-Ef-Re. Là, la peur reprend Luri qui prévient qu’il vaudrait mieux laisser ce mort tranquille puisque de son vivant il était « l’allié des ténèbres ». Euh OK Luri mais à ce compte là il fallait laisser le professeur Garrett dans son coin. D’ailleurs lui fait un drôle d’archéologue. Il trouve la tombe, ok, mais son seul centre d’intérêt c’est Luri: « vous êtes trop superstitieuse, cela vous ferait bien du bien que nous mangions ensemble ce soir ». Il ne perd pas une occasion, le Dan…

Sauf qu’en prenant leur avion pour aller manger au Caire, ils survolent un véritable arsenal de missiles pourvus de têtes nucléaires. Mais qui a de telles armes dans cette région du globe ? Le terrible Général Amentohep, voyons ! Dan voudrait bien faire un autre survol mais Luri l’en empêche. Peine perdue, quand Dan et Luri arrivent au restaurant de leur choix, parmi les autres clients ils trouvent… Le Général Amentohep bien sûr, qui parle à tue-tête et insulte les serveurs. Dan se lève: « Il ruine notre diner avec ses mauvaises manières. Et j’ai aussi deux mots à lui dire à propos de ses armes ». Il est courageux ou un peu idiot Dan ? Apparemment c’est la première solution car quand la situation dégénère, avec le général appelant ses hommes à la rescousse, Dan sait distribuer les coups de poings. Quand le général met leur tête à prix, les deux archéologues ont heureusement déjà eu le temps de reprendre leur avion. Mais les voici dans la ligne de mire du général…

Le lendemain, Dan et Luri reprennent leurs fouilles et s’apprêtent à visiter la tombe. Mais leurs assistants les abandonnent, terrifiés. Qu’importent, Dan et Luri descendent seuls dans la tombe et trouvent une statue titanesque de Kha-Ef-Re, au point que Luri se demande si le pharaon n’était pas un géant. Dan la détrompe et rapidement ils découvrent le sarcophage de Kha-Ef-Re avec, disposé dessus… une pierre en forme de scarabée bleu (vous voyez ? On y arrive!). Un scarabée bleu qui, sans doute, gardait jusqu’ici la momie maléfique. D’ailleurs dès que Dan le prend en main, il a une sorte d’apparition. Dan s’imagine en costume bleu… Il voit un égyptien de l’antiquité (on ne sait pas de qui il s’agit, peut-être du créateur du joyau ou bien de son dernier détenteur) qui lui explique qu’il vient de découvrir le « pouvoir du scarabée »… L’apparition explique à Dan qu’il devra affronter le pouvoir de Kha-Ef-Re allié à « un homme de son temps » (je crois qu’on peut déjà tous deviner qui est l’allié de Kha-Ef-Re, non ?).

Quand il revient à lui, Dan est à nouveau à côté de Luri mais il possède des facultés étonnantes. Utilisant une sorte de vision télescopique il voit en effet (alors qu’il est toujours au fond de la pyramide) un avion qui s’approche, prêt à les bombarder… Bien sûr, Luri, qui n’a pas eu la même vision, ne comprend pas comment et pourquoi Dan pourrait voir ce qui se passe à la surface. Mais qu’importe. Dan a repéré une pièce protégée par du plomb, qui devrait les protéger. Il prononce alors les mots magiques « Kaji Dha » et se transforme, comme dans sa vision, en Blue Beetle ! Utilisant sa force, il ménage un passage où ils peuvent s’abriter.

L’avion des forces du Général Amentohep largue alors une bombe atomique sur la pyramide, ce qui a pour effet de réveiller la momie endormie depuis 4000 ans et de la faire grandir à des proportions gigantesques (comme quoi la statue de l’entrée de la tombe était bien un avertissement). Kha-Ef-Re avait fait une prophétie et deviné que la bombe aurait cet effet sur lui. Et bien sûr Amentohep a appuyé sur le bouton car c’est lui l’allié moderne de la momie (avouez que vous l’aviez vu venir, non ?). Dan et Luri, protégés par le plomb (super, la prochaine fois qu’une explosion nucléaire menace, utilisez du plomb, vous ne serez pas tué par le souffle), ont assistés impuissants à la scène. Ce n’est qu’après le départ de la momie que Dan comprend que pour accéder à ses pouvoirs il lui faut répéter les mots « Kaji Dha » (on se demande bien pourquoi et comment il était revenu à la normale). Au passage pour utiliser sa vision panoramique tout à l’heure, Dan n’avait pas besoin des mots magiques. Et là, maintenant qu’il est transformé, l’idée d’utiliser à nouveau cette super-vision ne l’effleure pas (sans doute que tout ça est encore un peu nouveau pour lui). Il demande donc à Luri où, d’après elle, la momie a pu aller. Et Luri fait ce pronostic révolutionnaire: sans doute retrouver Amentohep !

Le Blue Beetle s’envole alors comme un missile, en direction du camp militaire. Un avion tente bien de l’intercepter mais Blue Beetle résiste aux balles (en fait il a essentiellement les mêmes pouvoirs que la version de la fin du Golden Age) Très vite il retrouve Amentohep et la momie mais ces deux-là ont déjà formé une alliance pour diriger le monde. Quand Blue Beetle approche, la momie le fige avec une sorte de rayon paralysant émanant de ses yeux. Dan tombe, inconscient, et Amentohep tend alors la main vers le scarabée, que le héros porte à sa ceinture. Visiblement il espère briser le talisman. Mais Luri, qui n’est pas restée les bras croisées dans la tombe, arrive en jeep. Elle court vers Blue Beetle et l’implore de répéter les mots magiques qui vont le « recharge ». Daniel s’exécute (« Kaji Dha ») et s’est reparti pour un tour. Maintenant pourquoi et comment la momie géante a été capable de geler sur place Blue Beetle mais a laissé Lori approcher sans rien lui faire et sans réagir, mystère et boule de gomme…

Blue Beetle peut alors s’attaquer à la momie et la rosser, au point qu’elle tombe, inanimée. Mais Luri a une réflexion particulièrement intelligente: ne suffirait-il pas d’une autre bombe pour la réanimer ? Blue Beetle y a pensé: il transporte la momie (revenue à une taille humaine) dans la chambre en plomb qui les a protégés, eux, des radiations. Quelqu’un aurait beau jeter une nouvelle bombe sur la tombe, les radiations n’attendraient pas Kha-Ef-Re cette fois. Une seconde tâche attend Blue Beetle. Il retourne au camp militaire et détruit l’arsenal militaire. Enfin, il lui reste une dernière chose à faire. Il se rend à la cour du grand Pharaon qui lui avait expliqué les pouvoirs du Blue Beetle (Comment ? en remontant le temps ou bien par méditation ? Rien ne le dit) et offre qu’on lui reprenne les pouvoirs du Blue Beetle puisqu’il n’en a plus besoin. Mais l’égyptien refuse. Dan s’en est montré digne. De retour dans le monde normal, Luri se jette de manière torride à son coup et lui fait une déclaration amoureuse, s’attendant visiblement à ce qu’il reste à ses côtés. Mais Dan lui explique alors qu’il ne le peut pas. « Tu dois apprendre que je ne suis pas libre d’aimer, adorable femme du Nil. J’ai une mission sacrée! Je suis le porteur du scarabée magique! ». Et le Blue Beetle s’envole vers de nouvelles aventures (et d’autres jolies femmes à sauver), laissant Luri savourer le mémorable « râteau » qu’elle vient d’essuyer.

[Xavier Fournier]

PS: Et ceci termine le cycle Oldies de ce week-end… Quand au(x) Blue Beetle(s)… On en reparlera peut-être.