Oldies But Goodies: Aquaman Vol.1 #18 (Nov. 1964)

aquaman18small.jpg[FRENCH] Longtemps, Aquaman sera resté un personnage sans attache, vivant peinard au fond de l’eau, sans autres amis que les héros de la Justice League et son jeune auxiliaire Aqualad. Tout change dans Aquaman #18, quand il devient Roi d’Atlantis en l’espace de quelques cases. Seulement voilà, personne ne lui a dit qu’il y avait une condition à remplir…

La plupart des lecteurs l’ont oublié mais pendant des décennies Aquaman n’était pas plus roi d’Atlantis que Batman n’était maire de Gotham. Aquaman (Arthur Curry) était dans la version « classique » le fils d’une atlantéenne venue s’échouer à la surface et qui s’était mise en couple avec un gardien de phare. Bien que quelques années plus tard Aquaman soit tombé sur des Atlantéens et comprenne qu’il s’agissait de la race de sa mère, il n’avait pas spécialement d’attache avec eux. Tout au plus Atlantis était une ville aquatique qu’il sauvait de temps à autre. Mais lui vivait à l’écart, dans une caverne, avec Aqualad qui lui tenait lieu de fils adoptif. Mais dans la scène d’introduction d’Aquaman, tout est remis en question en l’espace d’une scène.

aquaman18big.jpgCase 1: Le héros arrive à Atlantis. Case 2: Le roi Juvor vient de décéder sans héritier et les habitants n’ont été d’accord que sur un seul nom pour lui succèder: Aquaman. Case 3: Aquaman accepte contraint et forcé car il pense que c’est la seule manière d’éviter une guerre civile. Case 4: il passe sur le trône et y est courronné sans perdre de temps. Et Case 5, en bas de la page ? Le conseiller lui parle seulement à ce moment là de la dernière condition à remplir. Tout Roi d’Atlantis doit être marié, alors qu’Aquaman est célibataire… Le héros va donc être obligé de se choisir une femme parmi les habitantes d’Atlantis qui font déjà la queue, attendant son bon plaisir. L’ennui, c’est qu’Aquaman n’est amoureux d’aucune d’entre elles. Il temporise en repartant patrouiller en mer, en compagnie d’Aqualad, tout en se demandant bien ce qu’il va pouvoir faire. Puisque refuser le trône reviendrait à faire sombrer Atlantis dans la guerre civile, il va bien être obligé de se marier, mais comment épouser une femme qui ne serait pas la bonne? Son honneur le lui interdit…

C’est à ce moment (comme le hasard fait bien les choses) qu’Aquaman et Aqualad tombent sur Méra, une de leurs alliés occasionnels. Méra est reine d’un peuple amphibie vivant sur une terre parallèle. Les deux héros la sauvent d’Oceanus, un mystérieux personnage qui est capable de former des créatures monstreuses en animant l’eau de mer. Aquaman ramène Méra dans sa caverne et là, la reine étrangère lui explique sa situation: sur son monde d’origine on l’a prévenu que le passage qui mène à la Terre se refermerait bientôt. En fait il ne restait assez d’énergie que pour un dernier passage. Comprenant qu’une fois le passage refermé elle ne verrait plus Aquaman, Méra a préféré démissionner de la tête de son propre royaume et venir vivre sur Terre, où elle espère vivre avec Aquaman. L’homme qui la poursuivait est l’un de ses anciens sujets, qui est lui aussi venu sur Terre car il est amoureux de Méra et espère conquérir le monde avec elle. Mais Méra n’aime qu’un seul homme, Aquaman!

Arthur Curry et Aqualad sont alors embarrassés. D’une part Aquaman est conscient qu’il aime lui aussi la reine rousse mais de l’autre ils doivent expliquer à Méra que le héros doit absolument épouser une Atlantéenne pour le bien de son propre throne. Méra (qui ne peut pas revenir sur son propre monde, le portail étant clos) a donc sacrifié sa vie pour rien. Folle de douleur, elle se dit qu’elle aurait mieux fait d’écouter Oceanus et quitte la grotte d’Aquaman pour aller le retrouver, puisqu’il est le seul qui veuille d’elle. D’ailleurs, ça tombe bien là aussi puisqu’Oceanus s’est dit que quitte a rester coincé sur ce monde, autant en profiter pour conquérir Atlantis. Pour Méra, c’est une aubaine puisque par la même occasion elle peut au passage humilier Aquaman. Le couple Oceanus/Méra règne quelques temps sur le pays, avec Aquaman réduit au rang de domestique. Mais Méra finit par réaliser qu’elle a beau dire, beau faire, le seul qu’elle aime reste encore et toujours Aquaman. Elle se retourne contre Oceanus et permet de le vaincre. Puis comprenant qu’Aquaman, en tant que roi, ne peut qu’épouser une atlantéenne, elle se détourne, prête à nager vers les profondeurs de l’océan…

Heureusement qu’Aqualad est là. C’est lui qui a l’idée qui va mettre tout le monde d’accord. Puisque Méra vient d’aider à renverser le tyran qui opressait Atlantis, elle a amplement mérité d’être nommée… Atlantéenne à titre honoraire! Aquaman adore l’idée et la naturalise aussitôt. Et il ne perd pas de temps: dès la case suivante, il la demande en mariage, avec Aqualad qui se dit qu’il faut se dépêcher pour envoyer les faire-parts vu le monde qu’il faudra inviter. Et l’histoire s’achève sur le mariage royal, avec les membres de la Justice League of America (Batman, Wonder Woman…) parmi les convives. A l’époque, il était ultra-rarissime que les super-héros se marient. Et quand c’était le cas, le plus souvent les lecteurs n’étaient pas ainsi conviés aux racines de l’histoire d’amour (Hawkman et Hawkgirl avaient été créés déjà mariés tandis que Mister Fantastic et Invisible Girl n’avaient pas encore dit « oui » à l’époque). L’union Aquaman/Méra allait tenir une quarantaine d’années… Aquaman #18 (qui marque l’arrivée du héros sur le throne d’Atlantis, sans doute pour le rapprocher du Sub-Mariner de la concurrence) est resté dans l’histoire comme la première cérémonie de mariage pour un héros d’importance.

[Xavier Fournier]

Be Sociable, Share!