[FRENCH] Quand les noms des premiers super-héros du silver age sont évoqués, celui de Martian Manhunter est régulièrement cité et notamment parce que sa première apparition pré-date celle de Flash [Barry Allen]. Le manque de visibilité et d’adversaire masqué de ses premières aventures est visiblement responsable de son effacement devant son véloce ami. Et pourtant, quelques adversaires précoces existent et l’un d’entre eux fera un retour fracassant des décennies plus tard.

Martian Manhunter apparaît pour la première fois dans Detective Comics #225 (novembre 1955). Mais ses premières aventures seront juste celle d’un détective de police possédant des super-pouvoirs qu’il ne peut utilisés en public. Les scénarios s’orienteront donc vers des intrigues basées sur le malentendu et le besoin de dissimulation. Le premier adversaire masqué (et quelque part un peu costumé) de Martian Manhunter apparaît dans Detective Comics #265 (mars 1959). Il faut d’ailleurs sans doute y voir déjà un effet de l’apparition de Flash [Barry Allen] dans le paysage des titres de DC Comics. Mais il ne s’agit en fait que d’un voleur à thème (il vole tout ce qui à rapport aux oiseaux) masqué mais sans superpouvoirs qui se fait appelé The Human Falcon. De plus, cet épisode (publié en France dans Big Boy n° 38) se passe pendant la période o Martian Manhunter a décidé de ne pas dévoiler son identité martienne. Un des « parents » de The Human Falcon apparaît lui après que Martian Manhunter ait été obligé de dévoilé son identité martienne (nous reviendrons sur cet épisode dans un prochain French Collection). Il apparaît dans Detective Comics #277 (mars 1960), soit un an après The Human Falcon mais lui ressemble comme un frère. Il s’agit une nouvelle d’un voleur à thème (il vole tout ce qui à rapport la lumière) masqué mais sans superpouvoirs qui se fait appelé Mr. Moth. Il vit dans un phare et possède une sorte de vaisseau qui n’est pas sans rappeler celui qu’aura ultérieurement Blue Beetle [Ted Kord]. En France, cet épisode sera publié dans Big Boy n° 45

Mais entre ces deux épisodes apparaît le premier vrai super-adversaire de Martian Manhunter. Celui-ci est non seulement masqué mais il possède, non pas des superpouvoirs mais un super-équipement basé notamment sur le feu. En effet, dans l’épisode originel il est également capable de lancer des décharges électriques. Il s’agit d’un certain Mike Miller, qui persuadé que la faiblesse de Martian Manhunter était le feu s’est construit un costume spécial. Il sera appelé The Human Flame. Mais bien que sensible au feu, Martian Manhunter réussit à capturer The Human Flame en lui laissant penser le contraire. Les lecteurs français feront connaissance avec ce personnage dans Big Boss 1ère série n° 52. Visiblement ce personnage disparut alors aussi subitement des lecteurs qu’il n’était apparu. Mais cela était sans compter sans Grant Morrison & Geoff Johns. Ces deux grands scénaristes de talent, et complétiste au regard de la continuité, vont réintroduire le personnage de The Human Flame de manière assez inattendue en juillet 2008 dans la mini-série Final Crisis.

A peine sorti de la prison pendant laquelle il a passé huit années (48 en réalité pour nous), The Human Flame décide de reprendre ces activités. Mais dès sa première tentative de cambriolage d’une banque il se retrouve confronté à Hawkgirl [Kendra Saunders]; & Red Arrow [Roy Harper].

Il ne doit son salut qu’à l’intervention de Libra. Ce dernier l’emmène dans son repaire où il essaye de rassembler les plus grands ennemis de la Justice League America. The Human Flame bien que reconnaissant reste sceptique l’utilité d’un tel groupe. Les autres participants sont quant à eux hilare devant ce qui est visiblement un second couteau. Mais ce décalage donnera des répliques savoureuses comme lorsque The Human Flame expliquera à Lex Luthor que la seule différence entre eux deux c’est que lui son pire ennemi ne l’a envoyé en prison qu’une seule fois.

Libra se servira de la haine de The Human Flame contre Martian Manhunter pour fédérer son équipe de super-vilain. Il réalisera son vœux le plus cher en tuant devant J’onn J’onzz, déclenchant ainsi The Final Crisis qui n’est en fait qu’une nouvelle tentative de Darkseid pour conquérir l’univers. Les lecteurs possédant une très bonne mémoire auront une nouvelle fois réussit à faire la boucle entre la première apparition de The Human Flame et son implication dans The Final Crisis qui a été publié en France dans plusieurs magazines du groupe de presse Panini.

Cela prouve également qui bien utilisé aucun personnage n’est insignifiant et que la continuité est plus une chance qu’un problème pour ceux qui savent la sublimer. Cela nous aura aussi permis au travers de ce personnage d’évoquer les premiers adversaires de Martian Manhunter en France pendant une période de sa carrière, qui reste malgré tout assez en retrait par rapport à ce que le personnage deviendra, qui évoque immanquablement un air de nostalgie pour ceux qui ont découvert ces épisodes petits.

[Jean-Michel Ferragatti]