[FRENCH] Poursuite de nos chroniques sur les expérimentations de l’entre deux age par l’éditeur DC Comics. Après the old west, the World War II, l’espace et le futur retour sur le « adventure character » mais cette fois-ci mâtiné de Funny Animals. Dans les années cinquante l’éditeur DC Comics se lance à la recherche du graal. Un nouveau genre de comic book qui atteindrait des tirages équivalent à ceux du golden age. Pour atteindre cet objectif, toutes les expérimentations étaient possibles.

C’est ainsi que fut lancé le comic The adventures of Rex the Wonder Dog (nous reviendrons sur le personnage principal dans un très prochain French Collection), qui mélangeait aventure et série animalière. The adventures of Rex the Wonder Dog #4 (juillet – août 1952) marque l’arrivée d’un nouveau personnage d’importance dans la continuité super-héroïque de DC Comics. Créé par le prolifique John Broome et dessiné par le célèbre Carmine Infantino, les débuts de Bobo the Detective Chimp ne sont pas très joyeux.

En effet, son maître et partenaire de cirque Fred Thorpe vient d’être tué. Mais Bobo n’est pas un singe comme les autres. Extrêmement intelligent, il a été dressé par Fred pour un numéro de déduction. C’est ainsi que Bobo va aider Edward Case le sheriff du comté d’Oscaloosa à trouver les meurtriers de son maître. Impressionné, il décide de le garder avec lui et Bobo va ainsi commencer une carrière d’adjoint et détective amateur.

Bobo ne parle pas, mais le comic montre clairement ses bulles de pensée qui démontre un niveau d’intelligence comparable à celui d’un homme même si certains concepts technologique lui sont difficilement compréhensibles. Cela ne l’empêchera tout de même pas de conduire un mini sous-marin à sa taille.

Après 46 numéros, The adventures of Rex the Wonder Dog cessa de paraître.

Mais Bobo et Rex réapparurent dans DC Comics Presents #34 (juillet 1981). Dans cet épisode, les deux animaux devenus visiblement amis trouvent la légendaire fontaine de jouvence. L’absorption de son eau donna à Bobo, en plus d’une espérance de vie allongée, la capacité de parler avec toutes les créatures terrestres. Bobo est alors engagé par le Bureau of Amplified Animals (B.A.A.), une organisation gouvernementale américaine qui rassemble comme son nom l’indique des animaux possédant des capacités hors normes. Il fera également un cameo dans Crisis on Infinite Earths avec les autres membres d’un congrès de détective (c’est-à-dire tous les personnages relatifs au genre de DC Comics) lors de la mort d’Angle Man (un adversaire de Wonder Woman).

Mais rapidement, Bobo ouvre une agence de détective privé à laquelle Martian Manhunter (cf. French Collection #69) viendra même rendre visite pendant le story arc JLApe Crisis. Bobo sera également un membre actif de la Croatoan Society, un club informel de détective célèbre auquel participe Ralph Dibny, le célèbre Elongated Man (à venir dans un prochain French Collection). L’agence connue un véritable succès mais les clients comprirent très vite qu’il leur était possible de ne jamais en payé les services. Ne possédant aucun droit civil en temps que chimpanzé, Bobo ne peut avoir recours à l’ordre judiciaire.

Désabusé, Bobo sombre alors dans l’alcool et devient un pilier du l’Obvilion Bar, un établissement extra-dimensionnel qui est le repaire de tous les magiciens de l’univers. C’est dans cet établissement que se réfugieront bon nombre de praticien des arcanes afin d’éviter la colère de The Spectre pendant la mini-série Day of Vengeance.

Bobo prendra alors la tête d’une très improbable équipe de personnage lié au surnaturel pour essayer d’arrêter l’envoyé sans âme de The Voice (cf. French Collection #46) qui a été corrompu par Jean Loring (l’ex-femme d’Atom [Ray Palmer]) qui est elle-même possédée par Eclipso (a venir dans un prochain French Collection).

Dans cette tâche, Bobo est conseillé par le quasi-omnipotent Phantom Stranger qui a été transformé en souris par The Spectre. Bien que ne possédant aucun pouvoir magique, son habilité à parler avec la souris et son sens tactique extraordinaire permettront à Shadowpact (ainsi que se sont nommés ses équipiers) de contribuer à la victoire finale sur The Spectre. Bobo sera de nouveau confronté au surnaturel à cause du casque du Doctor Fate. Il avait déjà été confronté à une fausse incarnation du casque lors du meurtre de Tim Trench, l’un des membres de la Croatoan Society, par Felix Faust dans la mini série 52.

Mais cette fois-ci, le dernier porteur du casque lui donne avant de mourir. Persuadé qu’il ne peut porter le casque, il demande à Captain Marvel de le lancer dans les airs afin que la destinée choisisse un nouveau porteur digne de lui. Le casque voyagera un moment avant d’atterrir sur Bobo the Detective Chimp qui ne le gardera que très peu de temps.

The Detective Chimp apparaîtra sporadiquement en France dans Big Boy / Big Boss 1ère série et divers autres titre de l’éditeur Arédit / Artima en histoire de complément.

[Jean-Michel Ferragatti]

P.S. : J’ai, par choix éditorial, négligé l’épisode publié dans Secret Origins #40 (mai 1989) qui donne à Bobo une augmentation de ses capacités de raisonnement grâce à l’intervention de deux extraterrestres en forme de chimpanzé nommé Y-Nad et K-Ram. En effet, cette trame me paraît trop radicalement éloignée du personnage originel et à d’ailleurs été très peu (si ce n’est jamais) réutilisée par la suite.