[FRENCH] Retour, comme cela devient une habitude, vers le futur, aujourd’hui pour encore évoquer un des personnages secondaires de l’éditeur DC Comics publié entre deux « âges » faisant partis du tryptique de Strange Adventures. Les personnages de l’anthologie de science-fiction de DC Comics, les deux autres étant Space Museum (cf. French Collection #66) et Atomic Knights (à venir dans un prochain French Collection), apparaissent en rotation à raison d’un épisode tous les trois numéros. Star Hawkins paraîtra lui du #144 (mars 1959) jusqu’au numéro #162 (mars 1964) de Strange Adventures. Il sera le seul des trois à avoir droit à un revival puisqu’il réinvestira le titre au même rythme qu’auparavant du #173 au #185.

Le personnage est en quelque sorte le pendant de Space Cabbie (cf. French Collection #50). En effet, de la même manière que ce dernier met en scène dans le futur et dans l’espace les histoire classiques d’un taxi qui pourrait être new-yorkais, Star Hawkins met en scène au 21e siècle les histoires classiques d’un détective privé qui pourrait être new-yorkais (il vit à New-City).

La série, créée par John Broome aux scénarios et Mike Sekowsky aux dessins, lorgne vers un semblant de trame hard-boiled. En effet, Star Hawkins est un détective toujours fauché, assez souvent contacté par des ravissantes créatures et qui est victime de son bon cœur. Toutefois, comics oblige, la série est bien moins noire et sanglante que les aventures de Mike Hammer. Comme ce dernier cependant, Star Hawkins possède une secrétaire et ceci au propre comme au figuré.

En effet, la brave Ilda est un robot qui ne demande que très rarement sa paye et tire plus souvent son patron d’affaire que l’inverse. Elle dispose en effet de toute une série de gadget (elle possède ainsi des capacités télépathiques limitées) qui lui permette de se tirer des pires situations. Cela ne l’empêche cependant pas de commettre des erreurs et des gaffes (le plus souvent par jalousie), voir même de devenir une criminelle après avoir reçu une décharge électrique.

Les exploits de Star Hawkins et Ilda auront quelques retentissements, même si cela ne les empêchera pas d’être toujours fauchés. Au 21e siècle, les hôtels sont interdits aux robots. Mais Ilda s’introduira en fraude dans un hôtel pour aider Star Hawkins à résoudre une enquête. Ce haut-fait conduira à l’abolition de cette loi et d’un certain apartheid vis-à-vis des robots.

Star Hawkins et Ilda sauveront la Terre à plusieurs reprises. Leur dernier exploit leur vaudra d’être décoré de la Medal of Valor et d’obtenir une récompense de 250 millions de crédits. L’obtention de sa décoration permettra à Ilda d’éviter d’être détruite à la fin de sa durée de vie théorique. Cette mesure s’étendra également aux autres robots de son modèle.

Avec leur récompense, Star Hawkins et Ilda décide de prendre leur retraite. Star Hawkins épouse alors Stela Sterling qu’il a rencontré lors de leur dernière aventure. Cette dernière est la descendante du Pr. Miller Sterling et la propriétaire de la création de son ancêtre, Automan lointain ancêtre de tous les robots du 21e siècle. Stela Sterling est en l’alter ego féminin de Star Hawkins tandis qu’Automan est celui d’Ilda dans une série publié dans Tales of the Unexpected.

Enfin, Ilda et tous les robots obtiendront le droit de partager leur vie avec un autre robot qui est bien sur Automan. Star Hawkins et Stela Sterling ouvriront la Hawkins – Sterling Academy of Robot Detection qui forme les robots au métier de détective et dont les deux directeurs sont Ilda et Automan. Cette histoire sera publiée dans DC Comics Presents #33 (mai 1981).

Le personnage de Star Hawkins fera ensuite une dernière apparition beaucoup moins joyeuse. Un Star Hawkins vieillissant apparaît dans Mystery in Space vol. 2 #2 en 2006. Dans cette série consacrée au personnage de Captain Comet (à venir dans un lointain French Collection) le vieux détective privé se trouve d’une manière inconnue sur la station spatiale Hardcore au 20e siècle. Quasiment personne ne prête attention aux divagations sur le futur de ce vieillard qui boit beaucoup trop. Seul Captain Comet est amical avec lui et écoute parler de lui et de son robot Ilda qui repose maintenant sous la forme d’un tas de métal dans un débarras. Star Hawkins sera tué à l’’issue de l’épisode par un télépathe renégat. Bien triste fin pour un personnage qui a illuminé les lectures de bien des jeunes.

En France, Star Hawkins aura une publication bien moins régulière que ses homologues. Il est possible de trouver une de ses aventures aux détours des pages des Petits Formats de l’éditeur Artima / Arédit. Néanmoins, la plus forte concentration se trouve assez naturellement dans Sidéral 1ère série.

[Jean-Michel Ferragatti]