[FRENCH] Après le western, l’espace, la télévision et la seconde guerre mondiale, nous continuons d’explorer les personnages secondaires de genre de l’éditeur DC Comics avec le thème du Jungle Comics au travers d’un des plus vieux personnages de l’éditeur : Congo Bill.

Congo Bill apparaît pour la première fois dans More Fun Comics #56 (juin 1940). Il n’y reste qu’assez peu de temps car dans le #68 (juin 1941) Clip Carson le remplace. Il s’agit en fait d’un échange de revue puisque Congo Bill apparaît lui le même mois dans Action Comics #37, la revue qui publiait Clip Carson. Cette opération fut plutôt fructueuse pour Congo Bill qui restera au sommaire du comic jusqu’au #261 (février 1960) alors que Clip Carson sombrera corps et âme dans l’oubli.

Congo Bill n’est pas, et de loin, un personnage original mais il est parmi ceux de DC Comics qui bénéficiera d’une des plus grande longévité. Au départ il s’agit d’un des nombreux imitateurs du comic strip Jungle Jim de Don Moore et Alex Raymond. Il est le classique défenseur « européens » de la jungle qui protège les espaces rares et arrête les braconniers. Malgré cette base somme toute assez anonyme, Congo Bill bénéficiera d’une large audience. Le fait qu’il soit publié dans le comic de Superman n’y est sans doute pas étranger. Le personnage sera ainsi adapté, comme son illustre figure tutélaire, dans un serial en 15 épisodes par Columbia Pictures en 1948 qui augmentera encore sa renommée.

Très peu de choses changeront pour Congo Bill si ce n’est qu’il lui sera adjoint un sidekick dans Action Comics #191 (avril 1954). Janu the Jungle Boy est un jeune orphelin qui a vécu dans la jungle depuis le décès de son père qui était guide de profession. Congo Bill va « l’adopter » et son jeune pupille va partager ses aventures jusqu’à la fin. Contrairement à son mentor qui ne possède aucun pouvoir, Janu possède celui de parler avec les animaux du fait qu’il a en grande partie été élevé par eux (une sorte de Mowgli ou de Tarzan).

La même année que celle de l’arrivée de Janu, paraît le premier numéro du magazine Congo Bill. Lancé en août – septembre il ne durera que sept. Il faut dire que les comics à thème commençait à s’essouffler alors que les comics de super-héros revenaient en grande force avec le début du silver age. La série continue néanmoins dans Action Comics et le #228 (mai 1957) verra la première apparition d’un étrange gorille doré qui semble plus intelligent que ses congénères et porte un anneau à l’un de ses doigts.

Dans Action Comics #248 (janvier 1959), Congo Bill sauve un vieil africain de la noyade et des crocodiles. Malheureusement, le vieil homme ne se remet pas de sa frayeur et est mourant. Il s’agit d’un sorcier qui lui révèle sur son lit d’agonie qu’il est capable de faire passer son intelligence dans le corps du mystérieux gorille doré au moyen d’un anneau magique identique à celui que porte ce dernier. Pour le remercier de lui avoir sauvé la vie, il lui donne.

Congo Bill n’accorde aucun crédit à l’histoire de son ami mais accepte l’anneau du mourant. Mais quelques temps après, il frotte l’anneau magique par curiosité. A sa grande surprise, il se retrouve en effet à l’air libre et dans le corps du gorille doré. Mais il se rend alors compte que « son corps humain » est « occupé » par l’esprit du gorille doré qui agit comme un singe. Il aura donc bien à l’esprit d’entraver son corps lorsqu’il effectuera le transfert afin de ne pas être blessé pendant l’échange. Il révèle donc à Janu son secret et laisse à ce dernier la tâche de l’attacher ou d’endormir son corps au moyen d’un somnifère.

Le personnage de Congo Bill sera ainsi métamorphosé, comme c’était la mode, en super-héros à partir de ce numéro. Le titre de la série est à cette occasion changé en Congorilla La série continue ensuite sous ce nom jusqu’au #262. Elle est ensuite transférée dans Adventure Comics #270 (mars 1960) en remplacement de Green Arrow comme nous l’avons déjà évoqué (cf. French Collection #58). Elle pourra jusqu’à cette date s’enorgueillir d’être la plus longue série du titre Action Comics excepté celle de Superman lui-même. Sa dernière apparition en solo se fera dans Adventure Comics #283 (avril 1961).

Par contre le personnage reviendra plus d’une décennie après en intégrant l’équipe des Forgotten Heroes qui bien que placée sous le patronage de Superman (épisode paru dans Action Comics #552 de février 1984) aura une très courte durée de vie. Dans cette incarnation, son pouvoir a un peu changé car il n’y a plus « d’échange » de corps entre le gorille doré et lui. Il change juste d’apparence. La représentation graphique de ce changement rappel un peu le personnage de Firestorm. En France, quelques épisodes des deux périodes (Congo Bill & Congorilla) seront publiés dans divers revues de l’éditeur Artima comme histoire de complément.

[Jean-Michel Ferragatti]