French Collection #283[FRENCH] Cette semaine, nous allons étudier un personnage assez important aux débuts de la série Thor et qui sera par la suite un peu marginalisé même si son retour s’inscrira dans une tendance forte de la série.

French Collection #283Artur Zarrko, baptisé The Tomorrow Man (l’homme de demain), est un scientifique déviant vivant dans un 23e siècle pacifique. Contrairement à tous ses concitoyens, Zarrko rêve de conquérir le monde. Mais son rêve de conquête se heurte au fait que la Terre du 23e siècle a éradiqué toutes les armes de guerre. Il décide alors de construire une machine à voyager dans le temps pour s’emparer d’une arme nucléaire du passé. Grâce à un appareil de visionnage temporel, il repère un essai nucléaire au XXe siècle en 1962.

Malheureusement pour lui, les forces militaires américaines ont justement demandées l’aide de Thor [Donald Blake] sur cet essai. Persuadé de survivre à l’explosion d’une bombe nucléaire au cobalt, le Dieu du Tonnerre se laisse harnacher des capteurs destinés à mesurer les réactions physiologiques d’un humain à une explosion nucléaire (ce qui d’un point de vue scénaristique est extrêmement illogique puisque l’hypothèse de départ est que Thor [Donald Blake] résiste à l’explosion nucléaire justement parce qu’il n’est pas humain).

French Collection #283Juste avant la détonation, Zarrko apparaît dans sa machine à voyager dans le temps et s’empare de la bombe nucléaire au cobalt avant de disparaître au moment où Mjolnir est sur le point de l’atteindre. Un petit morceau de métal se détache néanmoins de la machine sous le choc. Après examen, l’un des scientifiques militaires conclu que ce métal est impossible à produire avec la technologie actuelle. Il en déduit que le voleur dispose d’une machine à voyager dans le temps et s’est volatilisé dans le flux temporel. Thor [Donald Blake] se rend alors au sommet d’une montagne et invoque son père Odin, dont c’est la première apparition dans la série. Il lui demande le pouvoir de voyager dans le temps, ce qu’il lui accorde en liant le morceau de métal du futur à son marteau Mjolnir.

En faisant tourner son marteau Mjolnir autour de lui plus vite que la lumière, Thor [Donald Blake] est alors capable de voyager dans le temps, de la même manière que son illustre prédécesseur Superman [Clark Kent]. Arrivé en 2262, il apprend que Zarrko a conquis son siècle au moyen de la bombe qu’il a volé et qu’il menace de faire exploser. Il décide alors d’aller attaquer sa base avec l’aide d’un homme mystérieux en robe noire. Zarrko concentre ses forces sur Thor [Donald Blake] et réussit à le neutraliser dans une trappe. Mais il s’agit en réalité d’un leurre, le véritable Dieu du Tonnerre étant l’un homme mystérieux en robe noire.

Zarrko oppose ensuite plusieurs armes à son adversaire. En premier lieu un rayon à électrons delta avec lequel il pense l’expédier dans une autre dimension. Mais Thor [Donald Blake] utilise un super-souffle, qui encore une fois est identique à celui de Superman [Clark Kent] et que nous ne reverrons jamais, pour le disperser. Zarrko lâche ensuite sur son adversaire des robots géants normalement chargés des travaux de force mais que Zarrko a reprogrammé pour le combat. L’un d’entre eux réussit à s’emparer de Mjolnir par surprise. La justification implicite de cette action est que l’interdit qui pèse sur les hommes de soulever le marteau ne s’applique pas à des machines. Si cette règle avait continuée à s’appliquer, cela voudrait dire que par exemple Ultron pourrait s’emparer de Mjolnir. Mais Thor [Donald Blake] réussit à le reprendre avant la fin des fatidiques soixante secondes et à vaincre les robots.

French Collection #283Quasiment vaincu, Zarrko décide de larguer la bombe au cobalt, préférant détruire la terre qu’il n’a pu conquérir. Mais Thor [Donald Blake] invoque une tempête qui fait s’écraser le vaisseau. En plus de lui permettre de récupérer la bombe, le crash à un effet secondaire bénéfique. Sous le choc, Zarrko a perdu la mémoire et n’est plus une menace pour le futur. Thor [Donald Blake] rentre ensuite en 1962 pour rendre la bombe aux militaires américains. La deuxième apparition de Zarrko The Tomorrow Man a lieu une quinzaine d’épisodes après sa première apparition. Thor [Donald Blake] est furieux du refus de son père Odin de lui permettre de fréquenter Jane Foster (cf. French Collection #279).

French Collection #283Il se rend en Asgard et essaye de forcer le passage de Bifrost, le pont de l’arc en ciel. Mais son affrontement avec Heimdall, le gardien de Bifrost tourne court. En effet, furieux de l’attitude de son fils, Odin lui a retiré la moitié de sa force. Afin de profiter de cet avantage, Loki (cf. French Collection #275) se rend au puits des siècles afin de trouver un adverse qui puisse vaincre son demi-frère haï. Il trouve assez facilement Zarrko et lui rend la mémoire. Ce dernier se précipite alors dans un laboratoire afin d’ourdir un plan de revanche. Il reconstruit sa machine à remonter le temps et se rend au XXe siècle accompagné d’un robot utilitaire modifié. Profitant de la faiblesse de Thor [Donald Blake] il va réussir à le vaincre et lui soutirer sa parole de l’aider à conquérir le 23e siècle en menaçant de détruite la Terre du XXe siècle.

Impuissant, Thor [Donald Blake] accepte pour protéger la terre, à la grande fureur d’Odin qui désespère de voir son fils humilié par un simple humain. Au 23e siècle, Thor [Donald Blake] va donc aider Zarrko à prendre le pouvoir en prenant soin de ne pas faire de victime (il va ainsi utiliser une sorte de pouvoir hypnotique de Mjolnir que nous ne reverrons jamais). Il va ensuite s’emparer du maître robot qui contrôle l’intégralité des dispositifs de la planète afin que Zarrko s’empare du pouvoir absolu. Mais à peine Zarrko s’est-il emparé de son centre de commande que Thor [Donald Blake] se remet à l’affronter, se sentant libéré de son parole puisqu’il l’a aidé à conquérir le 23e siècle. Malgré une forte résistance de son adversaire, Thor [Donald Blake] réussit néanmoins à la vaincre et à le livrer au conseil mondial.

French Collection #283Au final, Odin est très satisfait des exploits de son fils, tandis que Loki est furieux de voir ses plans une nouvelle fois contrecarrés. Il faudra attendre presque dix ans avant de revoir Zarrko The Tomorrow Man dans un rôle un peu différent. Un tremblement de terre secoue New-York et l’hôtel des Avengers disparaît avant de réapparaître entouré d’un champ de force impénétrable. Iron Man [Tony Stark] essaye en vain de le forcer sous l’œil des caméras. Excédé par son colocataire, Peter Parker décide de rejoindre tête de fer sur place. Aidé de Spider-Man [Peter Parker], Iron Man [Tony Stark] s’engouffre dans un passage du champ de force pour se retrouver dans une sorte de limbe.

Ils découvrent alors un combat de vaisseau dont l’un d’entre eux est piloté par Zarrko. Il leur explique qu’ils doivent combattre un ennemi commun qui a déjà conquis son 23e siècle natal. C’est lui qui a essayé d’amener The Avengers dans son siècle afin de secourir son peuple pacifique incapable de combattre l’envahisseur. Malheureusement, The Avengers ont été interceptés par leur ennemi commun et il doit maintenant se reposer sur leur duo. Spider-Man [Peter Parker] & Iron Man [Tony Stark] réussissent à passer les gardes mais sont interceptés par un robot géant (spécialité du 23e siècle visiblement) qui endommage l’armure du vengeur doré. Mais cette diversion a permis à Zarrko de s’introduire dans la forteresse et d’essayer de triompher de Kang the Conqueror.

Leur trio étant vaincu, Spider-Man [Peter Parker] va remonter le temps pour aller chercher de l’aide et déjouer un plan secondaire ourdi par Zarrko afin de lui assurer la domination du monde. Avec l’aide de The Inhumans, Spider-Man [Peter Parker] va rejoindre le 23e siècle et neutraliser les deux voyageurs temporels. Il faudra encore attendre quelques années avant de revoir Zarrko The Tomorrow Man affronter de manière beaucoup plus classique son adversaire principal, Thor [Donald Blake]. Au-delà du caractère un peu anecdotique de Zarrko The Tomorrow Man, les principaux intérêts des épisodes évoqués résident dans le personnage de Thor [Donald Blake]. En effet, nous pouvons voir que le personnage n’est pas aussi abouti qu’il pourrait sembler et que l’histoire superficielle laisse penser.

French Collection #283Premièrement, Thor [Donald Blake] n’est pas un personnage si original que cela puisqu’il s’agit de la réappropriation d’un mythe qui avait déjà fait de nombreuses fois l’objet d’adaptation en comics. Nous pouvons également voir que dans les premiers épisodes, les pouvoirs de Thor [Donald Blake] sont extrêmement fluctuants et que le personnage reste en construction. Contrairement à ce que beaucoup pensent, certaines caractéristiques des premiers personnages Marvel ne sont pas si novatrices que cela. Il a déjà été dit plusieurs fois comment les Fantastic Four ont sans doute été inspiré des Challengers of the Unknown (cf. French Collection #173) de la même manière que Spider-Man [Peter Parker] a été en partie inspiré de projets plus anciens du duo Simon & Kirby. Ici, il apparaît assez clairement que Thor [Donald Blake] lorgne vers le personnage de Superman [Clark Kent]. Nous avions déjà vu que le triangle amoureux Donald Blake – Jane Foster – Thor s’inspirait de celui inauguré par Clark Kent – Loïs Lane – Superman.

Ici, les références à l’homme d’acier passent par des nouveaux pouvoirs, presque aussitôt oubliés, du dieu du tonnerre. Si le super-souffle sera en effet abandonné, la capacité de voyagé dans le temps perdurera jusqu’à ce qu’elle soit perdue dans une aventure avec Le Fantôme de l’espace (cf. French Collection #259). Sans doute faut-il y voir le résultat d’un processus de création un peu atypique. En effet, débordé par ses fonctions éditoriales et le succès de ses nouvelles productions, Stan Lee va déléguer une grande partie de l’écriture à son frère Larry Lieber. Stan ne fera que les ébauches d’épisode (plot) tandis que son frère réalisera le scénario et sans doute une grande partie des dialogues. Moins expérimenté et peut être plus influencé par les productions de la maison concurrente, il faut sans doute voir l’instabilité du personnage à ce processus créatif fragmenté.

En France, les épisodes « classiques » de Zarrko The Tomorrow Man ont été publiés dans des numéros assez éloignés du Petit Format N&B Eclipso de l’éditeur nordiste Artima – Arédit. Il est a remarqué que la date de 1962 a été changé en 1972 mais que celle de 2262 a été conservée. Les épisodes de Marvel Team-Up (1972 Series) ont, eux, été publié chez l’éditeur lyonnais Lug.

[Jean-Michel Ferragatti]