French Collection #27[FRENCH] L’invasion des pays francophones par l’Allemagne nazie amena de terribles changements qui touchèrent également les éditeurs d’illustrés pour la jeunesse. Retour sur quelques uns des changements qui affectèrent le premier des super-héros de diverses manières.

Le numéro 19 du Journal de Spirou du 9 mai 1940 est tristement célèbre pour les lecteurs et amoureux de ce périodique. Publié la veille de l’invasion de la Belgique par les nazis il marque la première interruption de cet hebdomadaire qui est toujours publié. Le numéro 20 est sensé avoir été publié mais jamais distribué bien que ceci ressorte sans doute de la légende. Même si ce numéro a réellement été imprimé, les membres de la rédaction des Editions Dupuis ont tenu compte du fait qu’il n’avait pas été distribué. En effet, lors de la publication du numéro de reprise (N° 34 du 22 août 1940) l’histoire est en parfaite continuité avec celle du numéro 19.

Les lecteurs belges ne seront pas les seules à subir une interruption due à l’invasion de leur pays. En France, le numéro 24 d’Aventures du 13 juin 1940 sera le dernier avant là aussi une interruption forcée. Imprimé entre une coupure d’électricité générale et un bombardement, ce numéro ne présente pas l’aspect classique du journal et comporte seulement quatre pages. Le numéro sera imprimé, envoyé aux abonnés et même selon les témoignages de l’époque déposés devant les kiosques qui resteront cependant fermés. Les fidèles lecteurs pourront cependant connaître la suite des péripéties de leur héros. En effet, la S.A.G.E. a entre-temps déménagée ses bureaux en zone libre et recommencée à imprimer son journal en reprenant la numérotation au numéro vingt-quatre le 12 décembre 1940. Ce numéro, ainsi que les deux autres qui suivront en 1940, reprendra l’aspect classique du journal et également la suite du numéro 23 qui a été le dernier réellement distribué.

Superman, au travers du Journal de Spirou et d’Aventures, n’a bien entendu pas été la seule victime des interruptions. Deux autres journaux ont aussi été concernés sur l’année 1940. Hurrah ! cessera sa parution au numéro 264 (juin 1940) alors que L’Aventureux cessera lui sa publication au numéro 26. Ce dernier ne comporte d’ailleurs que quatre pages et seul Fantom of the Fair (rebaptisé pour l’occasion « Le Héros Inconnu ») apparaîtra dans ces pages. Les Editions Mondiales qui publient ces deux journaux auront la même réponse à la problématique d’interruption. Après leur déménagement en zone libre, les Editions Mondiales publieront sept numéros de chacun des deux journaux fin 1940 à début 1941. Mais Hurrah ! reparaîtra en zone occupée dès novembre en reprenant sa numérotation initiale. Pour différencier les deux éditions, celle de la zone libre comportera un sous-titre « Grandes Explorations ». La série publiée en zone libre cessera donc assez rapidement mais renaîtra sous le nom de « Tarzan et Grandes Explorations réunis ». Pour sa part, L’Aventureux suivra la même voie. La version parisienne reparaîtra en 1941 et la version de la zone libre cessera sa parution également au numéro sept. Elle reparaîtra sous le nom de L’Audacieux pour ce poursuivre jusqu’en 1942.

Superman goes to war 1

Les lecteurs belges de Superman subiront une deuxième interruption sans le savoir. L’épisode « Clark Kent – Spy » se termine de manière assez abrupte dans l’édition américaine. Les Editions Dupuis en ont profitées pour publier dans la foulée le début de l’épisode suivant « Superman goes to war » dans le numéro 44 du Journal de Spirou. Nous y voyons Superman plongé dans l’océan pour se diriger vers l’Europe. Il s’agit du comic strip US # 336. Le numéro 45 du Journal de Spirou montre toujours Superman nageant dans l’océan mais cette fois-ci à destination des Etats-Unis. Il s’agit du comic strip US # 353. Vingt sept strips ont donc disparus, sans doute sans que le lecteur de l’époque ne s’en rende compte. La raison de cette absence est assez simple. L’épisode « Superman goes to war » est en fait une critique à peine dissimulée des régimes fascistes européens. Des caricatures d’Hitler et Mussolini sont présents dans l’épisode et ne sont pas présentés sous un jour favorable. Le Journal de Spirou a été un journal « résistant », contrairement à d’autres. Sa publication sera arrêtée par l’occupant et nombres des Amis de Spirou (les ADS) seront engagés dans la résistance belge et certains le paieront de leur vie. Néanmoins, en 1940 après la reprise de la publication les Editions Dupuis essayent de ne pas trop attirer l’attention des autorités d’occupation et ont sans doute préférées ne pas publier un épisode qui ne pouvait que leur attirer les foudres de la censure.

Superman goes to war 2

Il a cependant été possible aux lecteurs francophones de lire cet épisode sous une forme cependant altérée dans les numéros 1 à 4 de 1941 d’Aventures. Le scénario original a été modifiés afin d’empêcher les lecteurs de comprendre les allusions à la situation européenne. Ce n’est donc plus le « Blitzen » (pastiche de l’Allemagne) qui est en guerre contre le Rutland mais un même pays nommé « Tyrie » qui est déchiré par une guerre civile. De plus, les deux tyrans ont été retouchés de manière à ne pas trop ressembler à des chefs d’Etat existant.

Superman goes to war non maquillé

L’année 1941 est donc une année extrêmement compliquée, notamment en termes de correspondance. L’épisode de Superman « Trouble in the tenments » publié dans Le Journal de Spirou en est un des exemples. Le strip a commencé dans le numéro 45 de 1940 et se poursuit en début 1941 avant d’être stoppé brutalement au numéro 5 de la même année. Afin de donner une fin cohérente à l’épisode, deux strips seront dessinés par Jijé (Joseph Gillain), selon la petite histoire. Faisant sans doute de lui le premier dessinateur non américain a dessiner Superman. Mais quelle ne sera pas la surprise du fidèle lecteur lorsqu’en 1945 Le Journal de Spirou relance la publication du comic strip Superman. En effet, les premiers strips sont une reprise partielle de l’histoire interrompue en 1941. Et à la place des deux strips dessinés par Jijé l’épisode continu avec les strips de la publication originelle. Elle se continuera jusqu’à la fin originelle de la publication américaine dans le n° 11 de 1945.

Superman goes to war maquillé

Mais au-delà de la publication en Belgique, cet épisode a également été publié en France. L’épisode « Superman goes to war » évoqué précédemment se termine dans le numéro 5 de 1941 d’Aventures dans lequel commence « Trouble in the tenments » en continuité parfaite avec l’édition américaine. Malheureusement cette continuité ne sera pas poursuivie jusqu’à la fin puisque le numéro 10 de 1941 d’Aventures verra l’épisode interrompu au strip 378 lorsque Superman livre l’imprimerie clandestine à la police.

Superman Jijé

Jijé recroisera la route de Superman. L’épisode « Pawns of the Master » commence dans le numéro 428 du Journal de Spirou (27 juin 1946) mais aussi dans Hurrah ! numéro 312 en France. Il s’agit de la première apparition de Lex Luthor (déjà chauve !) en langue française. Mais le lecteur belge ne découvrira pas l’ennemi juré de Superman. En effet, le comic strip originel s’arrête au strip 552 dans Le journal de Spirou numéro 431. Les numéros 432 et 433 du Journal de Spirou terminent l’histoire en suivant au début très vaguement le scénario originel mais en condensant fortement son déroulement. De ce fait, le personnage de Luthor n’apparaît pas. Le dessin est une nouvelle fois de Jijé mais ce sera la dernière fois qu’il dessinera le plus célèbre des super-héros. Il faut dire que les prochaines apparitions du personnage se feront dans des contextes historiques moins mouvementés.

[Jean-Michel Ferragatti]