French Collection #269[FRENCH] Comme promis dans French Collection #267, nous allons revenir sur ce que les spécialistes appellent un prototype des personnages Marvel. Pendant quelques années avant la parution des Fantastic Four et le début de l’ère Marvel moderne, l’éditeur qui s’appelait alors Atlas en référence à sa structure de distribution publiait des Monsters Comics (comics de monstre).

Parmi les nombreux personnages qui n’apparurent que fugitivement dans cette production foisonnante, plusieurs d’entre eux sont considéré comme des « prototypes » par plusieurs spécialistes de l’histoire de l’éditeur. Nous allons aujourd’hui étudier l’épisode The Midnight Monster publié dans Journey into Mystery #79 (1952 Series) en avril 1962, soit quelques mois après Fantastic Four #1 (1961 Series) mais un mois avant The Incredible Hulk #1 (1962 Series). Un mois avant semble être un écart bien faible pour parler de prototype. Néanmoins, les Job Numbers des deux histoires nous apprennent que l’écart est plus substantiel. Pour des raisons d’organisation, Atlas / Marvel Comics donnait des numéros à chaque histoire afin d’en tracer l’origine et les différents intervenants impliqués. The Midnight Monster porte le Job Number V-594 tandis que celui de The Coming of the Hulk qui voit l’apparition du Green Titan est le V-709. Les deux histoires sont donc séparées d’une centaine d’autres scénarios qui ont été donnés à des artistes pour les illustrer. Bien entendu, les planches illustrant les scénarios ne revenaient pas dans l’ordre de distribution. De la même manière, la publication des histoires ne se faisaient pas non plus dans le strict ordre « chronologique ». Néanmoins, un tel écart nous permet de dire que The Midnight Monster a été écrit bien avant The Coming of the Hulk.

French Collection #269

Nous y découvrons le personnage de Victor Avery, un chercheur playboy riche, intelligent & beau. Malheureusement, une certaine fibre morale manque à Victor Avery. Ainsi, lorsqu’il découvre un sérum permettant de rendre la faune & la flore plus résistante et même immortel, il ne s’inquiète pas du fait que cette amélioration s’accompagne de changement physique monstrueux. Poursuivant sa vie mondaine, Victor Avery rencontre une charmante jeune fille qui ne semble pas succomber à ses charmes. Alors qu’il l’a poursuit sans succès de ses assiduités, elle lui présente Bill Cooper un jeune ingénieur qui est son futur mari. Furieux d’être préféré à un autre homme, Victor Avery jure de se venger du jeune couple. Il rentre chez lui et avale son sérum, se transformant immédiatement en une créature immortelle, massive, dotée d’une force titanesque mais également d’un physique hideux.

French Collection #269

Comprenant qu’il ne lui est plus possible d’apparaitre en plein jour (en même temps, on se demande bien ce qui l’en empêche vu sa puissance) il décide de ne plus sortir que la nuit. C’est à cause de cette particularité que la presse va lui donner le surnom de The Midnight Monster (Le monstre de minuit). Victor Avery se lance donc sur la trace du couple dont il souhaite se venger, repoussant à plus tard la découverte d’un antidote qui lui permettrait de reprendre son apparence physique originel. Il terrorise les connaissances de Bill Cooper afin d’apprendre ou ils sont partis, sa première visite à leur appartement lui ayant révélé leur départ. Voyageant à travers le pays, Victor Avery saccage tout sur son passage. La police et l’armée sont incapables de l’arrêter, leurs armes les plus puissantes restant sans effet. L’état-major des armées décide néanmoins de lancer un défi au Midnight Monster afin de l’attirer vers une arme expérimentale qui semble assez puissante pour le neutraliser.

Sur place, l’arme semble inefficace jusqu’à ce que Victor Avery sente le sol se dérober sous ses pieds alors qu’il s’apprête à s’en emparer pour la détruire. Il se rend compte alors qu’il s’agissait d’un piège. Il jure alors de revenir se venger car il est immortel et indestructible. Victor Avery, The Midnight Monster disparait alors dans le trou le plus profond du monde qui a été creusé en un temps record par un jeune ingénieur du nom de Bill Cooper. Et oui, le mari de la jeune fille s’interroge à la fin de l’épisode sur l’identité de celui qui était devenu The Midnight Monster sans se douter qu’ils ont été à l’origine de sa création. Fin très classique des histoires de monstres d’Atlas qui contenait toujours un « twist » (un retournement final) en fin d’épisode.

French Collection #269

La première similitude entre The Midnight Monster et The Incredible Hulk vient du style graphique puisque les deux personnages ont été créés par le même dessinateur Jack Kirby. Les deux personnages ressemblent à des hommes patauds, lourdauds à la carrure dont émane une force physique titanesque. La deuxième provient des thèmes qui ont inspiré les deux créations. The Midnight Monster comme The Incredible Hulk est inspiré à la fois de la figure gauche mais incarnant la puissance physique que représente The Frankenstein Monster et du dédoublement de personnalité maléfique que sous-tend le thème du Dr Jekyll & Mr Hyde. L’auteur de The Midnight Monster n’est pas connu avec certitude mais beaucoup pense qu’il s’agit d’une histoire de Larry Lieber inspiré d’une idée de son frère Stan Lee.

D’autres similitudes se retrouvent dans l’histoire comme le fait que la créature n’apparaît qu’à la nuit tombé. Caractéristique intrinsèque pour The Incredible Hulk à ses débuts, elle est plus étonnante pour The Midnight Monster comme nous l’avons souligné et nous paraît donc peut être plus significative. Enfin, le fait que les deux monstres soient poursuivis par l’armée tient plus aux ravages qu’ils occasionnent qu’à une caractéristique vraiment commune. La dernière similitude nous paraît encore une fois significative et nous ramène à notre French Collection #267. Bill Cooper se débarasse du Midnight Monster au moyen d’un puits sans fond, exactement de la même manière dont Hulk [Bruce Banner] se débarrassera de son Banner Bot dans Tales to Astonish #61 (1959 Series).

French Collection #269

L’épisode The Midnight Monster a été publié en France dans le Petit Format Eclipso n° 16 de l’éditeur nordiste Artima – Arédit sous le titre Le monstre de minuit. Par une dernière coïncidence amusante, il y côtoie dans le fascicule The Incredible Hulk [Bruce Banner] dans l’épisode de The Avengers #2 (1963 Series) qui est lui-même victime du Space Phantom qui prend sa place. Nous avons donc dans le même fascicule le prototype, la déclinaison et son imitateur. Cela valait bien une petite chronique.

[Jean-Michel Ferragatti]