French Collection #256[FRENCH] Cette semaine, nous retournons vers DC Comics avec un personnage méconnu qui a sans doute souffert de l’ombre de la figure familiale tutélaire. Fin 1965, les aventures du Sgt Rock (cf French Collection #62) ont une demi-douzaine d’années d’existence de succès. DC Comics décide alors de lancer une série « sœur » sans doute en espérant obtenir le même succès.

Our Fighting Forces (1954 Series) #95 voit donc apparaître à son sommaire la série The Fighting Devil-Dog (qui est un titre jouant sur le surnom que donnaient les soldats allemands aux Marines américains). Lawrence « Larry » Rock est un jeune américain typique qui possède deux idoles, Vince Albie la star locale de football américain déjà sélectionné pour la première ligue et son grand frère Franklin « Frank » John Rock, plus connu sous le nom du Sgt Rock. Ecrasé par ces deux personnalités, le jeune Larry a une personnalité un peu en retrait mais il va pouvoir rapidement se révéler dans le cadre de circonstances malheureuses.

French Collection #256

Premièrement, Vince quitte l’équipe locale suite à une grave infection pulmonaire qui le place sous un poumon d’acier. Le porteur d’eau devient alors la vedette de l’équipe pour rendre son idole fière de lui. Vince s’est entre temps remis de son infection et s’est engagé dans le corps des marines. Larry suit une nouvelle fois son exemple mais voit son ami partir pour Pearl Harbor alors qu’il reste aux USA. Lorsqu’il le rejoint, Vince a déjà essuyé le feu lors de l’attaque en traitre des forces impériales japonaises et est affecté sur le théâtre du pacifique. Rapidement, Larry est également affecté sur le même front et prend part à la bataille de Corregidor avec le grade de Lieutenant. Alors qu’il tient une batterie antiaérienne avec le Sergeant Lennie lorsque un chasseur zéro s’écrase devant eux. Larry saute alors sur Lennie pour le protéger et reçoit un éclat de métal à la tête. Malgré les soins médicaux des chirurgiens militaires, l’éclat ne peut être retiré. Alors qu’il est en convalescence, Larry se rend compte que l’éclat fait régulièrement pression sur son cerveau, provoque une sorte de folie guerrière qu’il perçoit teintée de rouge.

Les forces américaines sont sur le point de se rendre et d’évacuer Corregidor lorsque Larry prend la décision de continuer à se battre malgré sa blessure malgré tous les avis. Il assomme Lennie et essaye alors de s’évader en descendant le rocher jusqu’à la mer. Il est poursuivi par Lennie qui est percuté par un bateau des forces impériales japonaises et coule à pic. Encore une fois, Larry risque sa vie pour le sauver. A son retour à la surface, il se rend compte que le bateau ennemi a été détruit par le PT-47 du Captain Storm (cf French Collection #159). Lennie qui doit une deuxième fois sa survie à son Lieutenant décide de s’attacher à ses traces afin de lui rendre sa dette, quel qu’en soit les conséquences. Captain Storm les évacue des Philippines qui sont laissés aux mains des forces impériales japonaises et les deux hommes sont affectés à une compagnie de marines s’entrainant en Australie.

French Collection #256

Lors de leur premier assaut, leur barge est coulée et le Lt. Larry Rock devient pour la première fois The Fighting Devil-Dog suite à une crise de démence guerrière. Il est alors capable de tenir tête tout seul à un escadron ennemi à mains nues. Il sera ensuite décoré au champ d’honneur lors de sa troisième apparition pour avoir détruit deux tanks ennemis. Mais il refuse obstinément cette récompense car le deuxième tank n’a été détruit que grâce à l’aide de Lohina, une jeune indigène qui lui a sauvé la vie en abattant un japonais puis détourné le tir du char sur elle. Persuadé de sa mort, Larry est désespéré et décide de trouver son village afin de donner la médaille à ses parents. Sur place, il découvre que Lohina n’est pas morte mais sur le point d’être exécuté. Repris d’une fureur guerrière, il s’élance et abat tous les soldats avant de délivrer sa sauveuse.

Lorsqu’il reprend ses esprits, il veut lui donner sa médaille car il pense qu’elle la mérite bien plus que lui. Elle lui apprend alors une coutume locale. Lorsque deux personnes se sauvent mutuellement la vie, elle reste liée pour la vie et doivent se suivre en permanence. Malheureusement, cette trouvaille scénaristique reste totalement inexploitée puisque lors de l’épisode suivant, Lohina est totalement absente et même visiblement oubliée. Dans cette aventure, Lt. Larry Rock The Fighting Devil-Dog est capturé par les forces impériales japonaises qui décident de lui faire affronter une montagne de muscle ceinture noir d’arts martiaux qui plus est.

French Collection #256

Pris de délire, Larry se remémore son modèle Vince Albie et sa capture. Il a été pris dans une embuscade alors qu’il était avec son ami le Sergeant Lennie. Il est persuadé que ce dernier est mort et est alors encore pris d’une crise de folie guerrière. Il réussit alors à briser le coup de son adversaire avant d’être « délivré » par une attaque de marines mené par justement Vince Albie. Ce dernier lui avoue peu après, que son idole n’est personne d’autre que son frère The Sgt Rock. La série se termine sur cette image, sans que nous sachions ce qu’est devenu le pauvre Lennie. En effet, le succès escompté ne fut sans doute pas au rendez-vous et The Fighting Devil-Dog s’arrêta après quatre apparitions malgré qu’il soit apparu les quatre fois en couverture d’Our Fighting Forces (1954 Series).

French Collection #256Le personnage reviendra cependant plus de vingt ans après lors de la résurgence de la ligne de war comics de DC Comics. Cette fois-ci, The Fighting Devil-Dog n’est plus en vedette mais en back-up story (série secondaire) dans le titre Unknown Soldier (1977 Series). A cette occasion, l’origine du personnage est de nouveau racontée. Mais les artistes n’ont visiblement pas trop regardé les anciens épisodes, puisque la cicatrice du Lt. Larry Rock est du mauvais côté. De plus, le style graphique de Ric Estrada est très éloigné de celui d’Irv Novick qui fut le créateur du personnage. Mais dans cet épisode, qui reprend en partie les mêmes origines, Lennie est tué alors que Larry est laissé pour mort.

Mais bien entendu, il se relève dès l’épisode suivant de nouveau pris d’une crise de folie guerrière et ne s’arrête qu’alors qu’il est en train d’étrangler une jeune autochtone qui ressemble férocement à Lohina et qu’il appelle Angel. Ils se rendent compte que Lennie n’est pas mort et il le ramène au village pour qu’il soit soigné. Mais le village doit être évacué car les forces impériales japonaises arrivent. Mais Lennie est possédé par une fièvre qui le fait délirer et affronter son ami et supérieur. Tous sont retardés et doivent affronter les envahisseurs. Ils arrivent bien entendu à avoir le dessus mais malheureusement Angel est tué lors du retrait des forces impériales japonaises. La série s’arrête sur cet épisode, son retour ayant eu visiblement aussi peu (voir moins) de succès que le run initial.

French Collection #256En France, les deux séries ont été partiellement publiées. La première dans les numéros 19 & 22 du Petit Format Brûlant 1ère série de l’éditeur nordiste Artima – Arédit. Il m’arrive souvent de défendre les publications de cet éditeur qui sont quasi-systématiquement conspuées par les fans à cause des opérations de remontages effectuées pour adapter le format comics à celui des Petits Formats. Néanmoins, force est de constater cette fois-ci que Brûlant 1ère série n° 19 est une véritable charcuterie. Bien que le personnage soit mis à l’honneur avec une couverture peinte inédite, l’intérieur est une horreur.

Les épisodes d’Our Fighting Forces (1954 Series) #95 & 98 sont publiés à la suite avec premièrement une inversion des splash pages. Si le montage du premier épisode est respecté, celui du deuxième est complétement dénaturé avec des inversions complètes de séquences pour au final un épisode assez peu lisible. L’épisode publié dans Brûlant 1ère série n° 22 est lui conforme à l’original. Malheureusement, tous sont desservis par le format N&B des Petits Formats.

En effet, le gimmick qui personnifie les phases de folie guerrière de The Fighting Devil-Dog dans la version originale est une colorisation du décor en rouge. Le passage en N&B empêche donc de repérer correctement l’une des caractéristiques les plus importantes de la série. La deuxième série comporte la même problématique mais son intégrité a été « préservée » pour le reste à un changement prêt. En effet, un seul épisode (le premier) sera publié dans Choc 3ème série n° 14. Et à la fin de celui-ci, la rédaction des éditions Artima – Arédit a ajouté un cartouche laissant penser que les deux héros sont définitivement morts, ce qui cadre bien avec la volonté de ne pas inscrire cet épisode dans une série à suivre.

Méconnu aux Etats-Unis, le Lt. Larry Rock The Fighting Devil-Dog l’est sans doute tout autant en France mais a en plus durement subit les avanies de son adaptation. Tout cela lui valait bien d’avoir une chronique dédié à ses apparitions.

[Jean-Michel Ferragatti]