French Collection #244[FRENCH] Cette semaine, nous allons revenir sur une des séries les plus atypiques du silver age de la continuité super-héroïque DC Comics que nous avons déjà évoqué tout en continuant d’explorer notre thématique de duplication scénaristique.

Nous avons déjà évoqué plusieurs fois le personnage de Metamorpho [Rex Mason], son originalité dans la ligne éditoriale de DC Comics (cf. French Collection #192) et notamment ses origines (cf. French Collection #188). Metamorpho (1965 Series) #16 apporte un nouvel éclairage sur l’histoire de l’homme-élément dans une approche « générationnel » qui va devenir l’un des marqueurs de la continuité super-héroïque DC Comics.

French Collection #244

L’épisode commence avec l’annonce du mariage de Sapphire, la fille de Simon Stagg, avec un autre que Rex Mason. Il semble être un mariage de raison avec Wally Bannister le playboy le plus riche du monde car seule dans sa cabine elle pleure sur Rex son amour perdu. Ce dernier est désespéré mais en même temps résigné car il se considère toujours comme un phénomène de foire. Alors même qu’il est sur le quai à regarder le paquebot emmené le couple de jeune marié, il est abordé par Mr Shadow, un mystérieux personnage qui lui propose d’organiser une expédition afin de trouver Ma-Phoor, la cité rose.

Meurtri, Metamorpho décide de suivre son mystérieux commanditaire pour s’éloigner de son amour perdu. C’est ainsi qu’il se retrouve à réaliser un atterrissage de fortune sur la main d’une gigantesque statue de style égyptien (ce qui nous ramène aux origines historiques de Metamorpho [Rex Mason]) qui « garde » Ma-Phoor, la cité rose. Mais sur place, Metamorpho [Rex Mason] découvre que Mr Shadow l’a trompé. En effet, les guerriers de Ma-Phoor se saisissent de lui sous les ordres de celui qu’ils appellent Ramtus.

French Collection #244Ce dernier est en fait un émissaire de Jezeba, la reine de Ma-Phoor qui l’a envoyé dans le monde extérieur pour faire revenir l’homme élément à Ma-Phoor. Metamorpho [Rex Mason] va alors de surprise en surprise. Premièrement, Jezeba est le parfait sosie de Sapphire. Deuxièmement, elle le confond avec Algon, un homme élément avec qui elle régnait sur Ma-Phoor plus de deux milles ans auparavant.

Metamorpho [Rex Mason] découvre sur des fresques gravées l’histoire de ce premier homme élément qui était sur le point de se marier avec la reine Jezeba avant sa disparition. Persuadé que Metamorpho [Rex Mason] & Algon sont un seul et même homme qui a traversé les siècles comme elle et son peuple, Jezeba souhaite célébrer le mariage qui était prévu il y a deux mille ans. Encore perturbé par le mariage de Sapphire, troublé par la ressemblance de Jezeba avec son grand amour, Metamorpho [Rex Mason] accepte de jouer le rôle du marié. Mais tout Ma-Phoor ne se réjouit pas de l’événement et au moment de la cérémonie Metamorpho [Rex Mason] est confronté à Dracon « la sentinelle qui garde le défilé par lequel arrivent les démons ».

Ces éléments de langage ne seront malheureusement pas exploré dans l’épisode ni après. Ce qui est assez clair par contre c’est que Dracon n’est pas un être humain mais sans doute une sorte de robot gigantesque. Dracon semble néanmoins posséder des sentiments humains puisqu’il ressent le mariage de Jezeba comme une trahison vis-à-vis de sa fidelité. S’ensuit un combat titanesque entre lui et Metamorpho [Rex Mason] a l’issue duquel il triomphe du géant d’un coup de fronde à la manière de David. Mais les évènements prennent un tournant inattendu. Une fois réuni avec son prince consort, Jezeba décide de partir à la conquête du monde extérieur.

French Collection #244Metamorpho [Rex Mason] essaye alors de la résonner et lui explique que le monde extérieur à beaucoup changé et que ce ne sont pas des soldats de l’antiquité qui vont pouvoir le conquérir. Mais Jezeba lui montre alors un arsenal incroyable que ses savants ont construit en plus de deux mille ans. Doté de fusées, canons lasers, bombes nucléaires et missiles intercontinentaux, l’armée de Ma-Phoor semble invincible. Metamorpho [Rex Mason] décide de jouer le jeu et prend la tête de cette véritable armada pour la conduire vers le monde extérieur. Mais alors que son armée va franchir un pont, Metamorpho [Rex Mason] tente de le faire écrouler pour stopper l’avancée de l’armée. Se passent alors deux choses incroyables.

French Collection #244

Premièrement Jezeba exhibe un Orb of Ra, la seule chose capable de stopper Metamorpho [Rex Mason] et dont il pensait que le seul exemplaire était en possession de Simon Stagg. De plus, Jezeba lui révèle qu’il y a deux mille ans Algon n’a pas simplement disparu mais qu’il a été poussé à l’exil grâce à l’Orb of Ra car il a déjà essayé de la trahir. Deuxièmement, alors que Metamorpho [Rex Mason] est sur le point de succomber, Jezeba se met à vieillir de manière accélérée. Le pont sur lequel se tient l’armée de Ma-Phoor s’écroule alors et tous disparaissent dans un gouffre sans fond laissant Metamorpho [Rex Mason] seul avec ses pensées.

French Collection #244Il comprend que les habitants de Ma-Phoor vivaient dans une atmosphère confinée qui leur procurait l’immortalité et que l’atmosphère du monde extérieur leur était fatal. Cette explication n’est d’ailleurs pas très logique puisque Ramtus, l’envoyé de la reine Jezeba aurait dû logiquement être lui aussi réduit en poussière lors de sa mission dans le monde extérieur. Au-delà de cette faiblesse, l’épisode entier présente des similarités troublantes avec celui de Tales of Suspense #43 (1959 Series) (cf. French Collection #216) ou Iron Man [Tony Stark] affronte Kala, Queen of the Netherworld paru cinq ans et demi auparavant.

Lorsque l’on connait l’intérêt qu’Arnold Drake le créateur de Metamorpho [Rex Mason] portait aux travaux de la Maison des Idées (Marvel Comics), il n’est pas si étonnant de voir un épisode de son héros s’inspiré d’un scénario de Stan Lee & Robert Bernstein même si l’épisode de Metamorpho (1965 Series) #16 a été scénarisé par Bob Haney. En France, l’épisode a été publié dans Aventures Fiction 2ème série n° 15 chez l’éditeur nordiste Artima – Arédit.

[Jean-Michel Ferragatti]