French Collection #219[FRENCH] Comme l’a révélé Robert Kanigher dans une interview, l’idée des Metal Men lui est venue soudainement alors même que ce n’était pas son tour de donner une idée pour le prochain numéro de Showcase (le titre servant de banc d’essai aux Editors de DC Comics).

C’est ainsi qu’en à peine un week-end Robert Kanigher revient avec un « full script » comportant les caractéristiques complètes de notre groupe de robots et leur génial inventeur après avoir passé un week-end à réviser un cours de chimie (cf. French Collection #133). A la fin de l’épisode, les Metal Men étaient détruits, mais ce qu’il y a de pratique avec les robots c’est qu’il est toujours possible de les reconstruire.

Une autre caractéristique de pratique avec la classification du tableau périodique des éléments de Mendeleïev, c’est qu’il comporte dans sa version classique 103 unités, qui deviendra d’ailleurs le nom d’un adversaire de The Doom Patrol (cf. French Collection #133) : Mr 103 !, et qu’il est donc toujours possible de créer d’autres personnages en les utilisant.

French Collection #219C’est ainsi que nous verrons apparaître dans Metal Men #21 (1963 Series) une menace digne d’eux. En effet, l’un de leur fans leur a écrit qu’il a été enthousiasmé par leurs premières aventures mais qu’il en avait maintenant marre de les voir toujours affronter d’autres robots à outrance. Piqué au vif par ce courrier des lecteurs, le quintette métallique décide de se lancer à l’assaut d’adversaires moins robotiques. Malheureusement pour eux, leurs trois premiers adversaires se relèvent peu propices à leurs désirs. En effet alors qu’ils repèrent une bande de bikers, leur cible est mise en déroute par Flash [Barry Allen].

French Collection #219Ils essayent ensuite d’arrêter une voiture qui se livre à une course poursuite avec la police. Mais cette fois-ci ils sont devancés par Batman [Bruce Wayne] & Robin [Dick Grayson]. Enfin, alors qu’ils s’apprêtent à arrêter une tentative d’assassinat sur Wonder Woman [Diana Prince] & Steve Trevor, l’amazone s’en occupe elle-même à leur grand désespoir. Sur le retour, ils découvrent que leur Q.G. a été envahi par le Professor Bravo et son équipe d’humanoïdes qui viennent de braquer un fourgon blindé. Il s’agit d’Ethy, Sty, Sil, Méth, Poly surnommé The Plastic Perils. En effet, comme Doc Magnus a travaillé sur les capacités des métaux, le Professor Bravo a travaillé les matières plastiques.

French Collection #219Ethy est le diminutif de l’éthylène qui sous la chaleur et la pression se démultiplie, Sty qui est composé de styrène qui a les caractéristiques du caoutchouc, Sil a les propriété du silicone et peut se changer en huile, Méth qui est en fait du méthacrylate, c’est-à-dire du plexiglas quasi incassable et enfin Poly qui est l’abréviation de polyéthylène le plastique cireux et hydrofuge très léger.

Durant chacun de leur combat, les membres des Plastic Perils vont ridiculiser les Metal Men. Le Professor Bravo leur expliquera même qu’il a usurpé son titre. Il a trouvé le nom dans un livre et leur explique qu’il a tout appris dans un livres de science. Il est clairement possible d’y voir une référence aux circonstances de création de l’équipe originelle par Robert Kanigher.

Mais The Metal Men trouveront très rapidement la parade aux Plastic Perils qui ont comme défaut majeur de fondre à un faible point d’ébullition.

Dans Metal Men #31 (1963 Series) le Dr Will Magnus en a marre de toujours devoir reconstruire ses Metal Men et décide de créer une équipe de secours. Bien que quelques membres du quintet original se pensent irremplaçables Dr Magnus prouve le contraire.

Le remplaçant de Gold est Silver, celui d’Iron est Cobalt, Lead est secondé par Osmium. Platinum est furieuse de se voir remplacer par Iridium tandis que Thin fait la rencontre de Zinc. Mais le plus déçu est Mercury qui se sachant le seul métal liquide à température ambiant est surpris de rencontrer Gallium, le métal qui se transforme en liquide dans la main de l’homme. Mais malheureusement pour Dr Magnus, Platinum qui s’est enfuit libère l’esprit de Darzz le dictateur qui dirigea il y a une éternité le grand mouvement perpétuel. Mais il fut exilé pour ses crimes dans l’espace, seul la tête reposant pour l’éternité dans une bulle protonique. Un aérolite ayant dévié sa bulle, il atterrit sur terre et réussit à suffisamment flatter Platinum pour qu’elle le libère. Il est ensuite capable de projeter sa volonté de manière à animer des objets inanimés.

French Collection #219

Il anime alors un gratte-ciel et commence à terroriser la ville. Dr Magnus lance alors son équipe de secours à son assaut. Ils réussissent tellement bien qu’il s’enthousiasme devant ses Metal Men qui vexer décident tous de le quitter sauf Platinum. Mais furieux, Darzz s’empare de toute l’équipe de secours et Dr Magnus ne devra son statut qu’au retour de son équipe principal qui détruira complétement leur doublure sans espoir de retour. Enfin, en tout cas pour cette fois-ci, dans l’épisode suivant Dr Magnus fera une nouvelle tentative de création d’une équipe bis.

French Collection #219Jaloux de Thin et de son amie Nameless, les autres membres masculins de l’équipe décident de demander à Dr Magnus de leur construire des contreparties féminines. Il n’accepte que lorsque Platinum lui demande également un homme de platine en pensant qu’il va ainsi s’en débarrasser. Mais comme d’habitude son plan ne se déroulera pas comme prévu. Premièrement, les membres de l’équipe féminine (mais également l’homme de platine) sont présentés comme des ravissantes idiotes (n’oublions pas que Robert Kanigher traîne derrière lui une réputation de misogyne). De plus, The Metal Men attirent sur eux l’attention des Robot Amazon qui sont des envahisseuses de l’espace.

Comprenant qu’elles ne pourront battre l’équipe, elles décident de la neutraliser en leur envoyant une pin-up constituée de tous leurs éléments réunis. Elle les emmènera dans un piège dont seules The Metal Women les sortiront en se sacrifiant. En France, tous ses épisodes ont été publiés dans les numéros du Petit Format Aventures Fiction 2ème série de l’éditeur nordiste Artima – Arédit. La bonne nouvelle c’est qu’il reste encore des dizaines d’éléments utilisables pour créer des nouveaux modèles de Metal Men ou leurs adversaires.

[Jean-Michel Ferragatti]